David Banon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banon.
David Banon
Description de cette image, également commentée ci-après
David Banon, 2012
Naissance (72 ans)
Port-Lyautey, Maroc
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Profession
Professeur des Universités, Philosophe.
Formation
Docteur ès Lettres.

David Banon, né le à Port-Lyautey, aujourd'hui Kénitra, au Maroc, est philosophe et professeur des universités . C’est un spécialiste de l’interprétation biblique juive et de son histoire[1].

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

David Banon,aîné d'une grande fratrie, nait dans un environnement plurilingue typique des familles juives du Maroc. Pétri de plusieurs cultures de par son environnement plurilingue (en arabe, français,hébreu et espagnol), il étudie à l’École normale hébraïque de Casablanca, puis part vivre à Lyon pour étudier la philosophie. En 1974, peu après son mariage, il quitte la France pour la Suisse et devient docteur ès Lettres de l’Université de Genève, où il soutient sa thèse en1986 devant Emmanuel Levinas[2], Henri Meschonnic, Robert Martin-Achard et George Steiner[3]. Enseignant à l’Université de Lausanne[4] pendant de nombreuses années, il garde un contact avec la France, et devient enseignant-chercheur et directeur du Département des études hébraïques et juives de l’Université de Strasbourg, membre de l’Institut universitaire de France et professeur invité à l’Université hébraïque de Jérusalem

C’est un spécialiste du Midrach, et de la philosophie d’Emmanuel Levinas, de Yeshayahou Leibowitz dont il a traduit des ouvrages, et de Yossef Dov Soloveitchick.

David Banon est également un acteur du dialogue entre Juifs et Chrétiens en France[5]. En 2013, Il s'installe en Israël où il continue son travail de recherche et ses publications.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

  • L’Attente messianique. Une infinie patience. Éditions du Cerf, Paris 2012. (ISBN 978-2-204-09419-1).
  • Le Juste vivra de sa foi, (Habacuc 2,4), Études d’histoire de l’exégèse, sous la direction de Matthieu Arnold, Gilbert Dahan et Annie Noblesse-Rocher. Éditions du Cerf, Paris 2012. (ISBN 978-2-204-09709-3).
  • Héritages d’André Neher, Éditions de l’Éclat. 2011. (ISBN 978-2841622610)
  • Entrelacs. La lettre et le sens dans l’exégèse juive. Éditions du Cerf, Paris 2008. (ISBN 978-2-204-08518-2).
  • La tour et le tabernacle : Migdal et Michkan avec Déborah Derhy, col. Bible et philosophie. Bayard Jeunesse, Paris, 2008. (ISBN 978-2227477681).
  • Judaïsme et christianisme, entre affrontement et reconnaissance, avec Shmuel Trigano et Pierre Gisel, Bayard Centurion, coll. Domaine biblique, Paris, 2005. (ISBN 978-2227475229).
  • Le messianisme, Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 3377, Paris, 1998 (ISBN 978-2130492436).
  • Le Midrach, Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 3019, Paris, 1995. (ISBN 978-2130472117).
  • Le bruissement du texte. Notes sur les lectures hebdomadaires du Pentateuque, préface d’Alexandre Safran, grand-rabbin de Genève. Labor et Fides, Genève, 1993. (ISBN 2-8309-0708-6)
  • La Lecture infinie : les voies de l’interprétation midrachique, préfacé par Emmanuel Levinas. Paris, Éditions du Seuil, 1987. (ISBN 978-2020097697).

Traductions de l’hébreu[modifier | modifier le code]

  • Devant Dieu, cinq livres de foi de Yeshayahou Leibowitz, Éditions du Cerf, 2004 (ISBN 978-2-204-07209-0).
  • La foi de Maïmonide de Yeshayahou Leibowitz, Éditions du Cerf, 1992 (ISBN 978-2-204-04592-6).
  • Israël et Judaïsme. Ma part de vérité, de Yeshayahou Leibovitz [traduction de l’hébreu du chapitre III, intitulé «Judaïsme», pp. 129–178], Desclée de Brouwer, Paris, 1993.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]