Josy Eisenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eisenberg.
Josy Eisenberg
Nom de naissance Josy Eisenberg
Naissance
Strasbourg
Nationalité Drapeau de France Français
Pays de résidence France
Diplôme
Activité principale
Animateur de l'émission de télévision La Source de Vie
Autres activités
Formation
Distinctions
Descendants
4 enfants

Josy (Yossef) Eisenberg, né le [1] à Strasbourg[2], est un rabbin[3] français, d'origine polonaise[4],[5] et hassidique[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Josy Eisenberg a suivi ses études à l'École Aquiba et au lycée Fustel-de-Coulanges de Strasbourg, puis au Séminaire israélite de France (SIF) à Paris et à la faculté des lettres de Paris. Il est diplômé d'études rabbiniques, licencié d'Histoire et diplômé d'études supérieures de lettres.

Il a été le secrétaire particulier du grand rabbin de France, Jacob Kaplan, entre 1961 et 1964.

Il n'a jamais dirigé de communauté juive. Il se consacre exclusivement à la diffusion du judaïsme par les médias.

Il est producteur, réalisateur et présentateur d'une émission de télévision du service public dédiée au judaïsme, À Bible ouverte, devenue La Source de vie, et diffusée depuis 1962, le dimanche matin, ainsi que l'auteur de nombreux ouvrages sur le même sujet.

Josy Eisenberg est chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur, officier de l'ordre national du Mérite et commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres. Il a reçu la médaille de Vermeil de la ville de Paris et le prix de l'amitié judéo-chrétienne en 1993 ainsi que le prix des Arts et des Lettres de la Fondation du judaïsme français.

Marié à trois reprises, il est père de quatre enfants[7], dont Marc Eisenberg..

Au début de novembre 2011, en Israël, il subit un grave incident cardiaque[8]. Il se rétablit rapidement et regagne Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ma plus belle histoire d'humour : Les meilleures blagues juives, Éditions David Reinharc, 2011, 150 p. (ISBN 978-2358690102)
  • Mots de tête, Éditions David Reinharc, 2010 (ISBN 978-2-35869-009-6)
  • Livres de vie, Albin Michel, 2010
  • La Cabbale dans tous ses états, Albin Michel, 2009
  • Dieu et les Juifs, Albin Michel, 2009
  • A Bible ouverte, avec Armand Abécassis, Albin Michel, 2004
  • Le Chandelier d'or, 2002, (avec Adin Steinsaltz)
  • Job ou Dieu dans la tempête, 2000, (avec Elie Wiesel)
  • L'Homme debout : Essai sur la prière juive, Albin Michel 1999, (avec Adin Steinsaltz)
  • Histoire moderne du peuple juif, 1997
  • Jacob Rachel Léa et les autres - À Bible ouverte. T4, Albin Michel, 1996, (avec Armand Abécassis)
  • Le Testament de Moïse, avec Benjamin Gross, Albin Michel, 1996
  • A Bible ouverte, tome 3 : Moi, le gardien de mon frère ?, 1993, (avec Armand Abécassis)
  • La femme au temps de la Bible, 1993
  • Et Dieu créa Ève, avec Armand Abécassis, Albin Michel, 1992
  • L'Étoile de Jacob, 1989, (avec Bernard Dupuy)
  • Les religions origine et actualité : les croyants, les dieux, les doctrines, les hérésies, les églises, 1972
  • Une histoire des juifs, 1970
  • Guide religieux de la France, pour le judaïsme par Josy Eisenberg et Georges Levitte, 1967

Coscénariste[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eisenberg, Josy, notice d'autorité personne FRBNF11901613, catalogue général de la BnF, 24 février 1975.
  2. Roger Berg, Chalom Chemouny et Franklin Didi, Guide juif de France, Migdal, , 509 p., p. 331.
  3. Depuis une trentaine d'années, il ne met plus le titre de rabbin dans l'annonce de son émission de télévision, La Source de Vie. Voir Nathalie Szerman, « Josy Eisenberg sur le judaïsme orthodoxe et l'avenir d'Israël », Israël magazine, 18 décembre 2006.
  4. Son père, Oskar (Ovadia) Eisenberg, était né en Pologne, et à Strasbourg faisait partie de la communauté orthodoxe non-consistoriale Etz Hayim. Voir Jean Daltroff, « La synagogue de la Rue Kageneck (1892-1999) », etzhaim.fr.
  5. Sa mère a pour prénom Guitel.
  6. Il suit la coutume hassidique de porter un gartl durant la prière.
  7. « Le rabbin cathodique », Le Parisien, 31 octobre 2010.
  8. Voir, Le Grand rabbin Josy Eisenberg (La Bible Ouverte et La Source de Vie) sort d'un coma.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]