Maison d'Anduze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maison d'Anduze
Image illustrative de l’article Maison d'Anduze
Armes de la maison d'Anduze

Blasonnement De gueules à trois étoiles d'or posées 2 et 1.
Branches d'Anduze et Sauve

de Lavoulte
de Florac
du Caylar
de Roquefeuil-Anduze

Pays ou province d’origine Languedoc
Allégeance Comté de Toulouse
Royaume de France
Royaume d'Aragon
Charges Chambellans des Rois Philippe VI et Charles VI
Membres du Conseil du Roi
Ambassadeurs
Fonctions militaires Gouverneurs de Montpellier
Lieutenant du Roi en Languedoc
Lieutenant du Roi en Dauphiné
Fonctions ecclésiastiques Cardinal
Vice-Camérier du Pape
Nonce Apostolique
Archevêque
Evêques
Ministre Provincial
Abbés et Abbesses

La maison d’Anduze (parfois Anduse), éteinte de nos jours, est une des plus importantes familles nobles du Languedoc, à partir du XIe siècle.

La maison d'Anduze est la souche de plusieurs autres familles qui du Xe au XIIe siècle se sont séparées du tronc commun et ont formé diverses branches sous des noms particuliers tels que Bermond, Roquefeuil, Alais, Lavoulte, etc.

Ses premiers membres battent monnaie et certains de ses membres se sont qualifiés, au XIe siècle, de marquis du château d'Anduze (1013), de prince d'Anduze, ou encore de satrapes du pays de Sauve (1077)[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le chartiste Jérôme Belmon, dans sa thèse (1991)[3], avance une hypothèse concernant la famille d'Anduze. Pour lui, il existe des liens anthroponymiques et patrimoniales qui lui permette d'avancer l'hypothèse que les sires d'Anduze du XIe siècle seraient issus de « Frédelon (fils de Garnier et Folcrade), vassal et représentant de son cousin, le comte Raimond II de Toulouse, dans la région »[3].

Les seigneurs d'Anduze possèdent des biens sur les marges du Rouergue, du Gévaudan et de la région de Nîmes[3].

Amado (2001) rappelle que plusieurs auteurs ont pu faire le lien entre la famille comtale de Toulouse et les seigneurs d'Anduze avec l'usage du prénom Frédol/Frédolon[4].

Premiers seigneurs connus[modifier | modifier le code]

Au début du XIe siècle, le « premier seigneur d'Anduze authentiquement connu est Bernard, surnommé Pelet (Pelitus) »[5]. Il épouse, vers 1013 Garsinde, fille et héritière de la vicomté d'Agde & de Béziers[5],[4]. Cette dernière est veuve de Raymond Roger de Carcassonne[5]. Toutefois, Bernard Pelet a trois fils issus d'un premier mariage : Frédol/Frédolon, Gérald/Géraud et Almerad/Almérade/Almirade[5],[4]. Les deux premiers entrent dans les ordres et occupent chacun un siège épiscopal, seul le dernier a une descendance[5].

« À la mort de Bernard Pelet les domaines de la famille furent partagés : Almirade eut les châteaux d'Anduze, de Peyremale, de Barre, le lieu de Portes au diocèse d'Uzès et une partie du lieu de Meyrueis. Son fils Pierre mourut après 1077 sans laisser de postérité et eut pour héritiers ses deux cousins Pierre et Bernard de Sauve qui fondèrent la dynastie des Bermond de Sauve et d'Anduze[6]. »

Bernard Pelet eut deux enfants de son deuxième mariage avec Garsinde de Béziers : Raymond qui mourut sans postérité et Bermond seigneur d'Anduze, d'Alais, de Sauve, etc., dont le nom est devenu patronymique de la maison d'Anduze[7].

Bermond d'Anduze épousa Eustorge fille de Raymond vicomte de Narbonne et de Ricarde de Rodez. Il mourut en 1054, laissant deux fils Pierre et Bernard qui se partagèrent l'héritage de leur cousin germain Pierre, mort sans postérité. Ils formèrent deux branches dites de Sauve et d'Alais[7].

Bertrand d’Anduze, seigneur d’Alais, épousa vers 1149 Adélaïde de Roquefeuil. De ce mariage sont issus plusieurs fils :

  • Pierre-Bermond, l'ainé, qui se maria avec Ermessinde Pelet, fille de Bernard Pelet, seigneur d'Alès, et de Béatrice de Melgueil, d'où un fils. Le mariage fut ensuite annulé, et Ermssinde Pelet se remaria avec Raimond V, comte de Toulouse, à qui elle apporta en dot le comté de Melgueil. D'après d'anciens mémoires, Pierre-Bermond serait le père de Hugues de Pujols, dont le quatre fois arrière petit-fils se maria avec Catherine de Roquefeuil, d'où descendance mâle et légitime actuelle de la famille de Roquefeuil. Pierre-Bermond se retira ensuite à l'abbaye de Mazan, où il resta au moins 20 ans jusqu'à sa mort ;
  • Frédol, évêque de Fréjus, de 1166 à 1197 ;
  • Bernard qui épousa Marquise de Montferrat, fille du Marquis Boniface. Sa descendance forma les branches de Sauve, Florac, Lavoulte et du Caylar ;
  • Raymond de Roquefeuil hérita des biens de sa mère (baronnie de Roquefeuil et vicomté de Creyssels) ainsi que de la baronnie de Meyrueis. Il épousa par contrat de 1169, Guillemette de Montpellier, fille de Guilhem VII, seigneur de Montpellier et de Mathilde de Bourgogne. Ils sont la tige de la seconde famille de Roquefeuil[8] ;
  • Bertrand, seigneur de Sommières et de Tornac ;
  • Bermond, évêque de Sisteron de 1174 et 1214. Il fut un des père du Concile du Latran en 1179.

Pierre-Bermond, fils de Bernard d'Anduze et de Marquise de Montferrat, se maria peu avant 1200 avec Constance de Toulouse, fille de Raymond VI, comte de Toulouse, et de Béatrix de Béziers. Auparavant Constance avait été mariée avec Sanche VII, roi de Navarre, qui l'avait ensuite répudiée. Leur fils Pierre-Bermond VII se maria avec Josserande de Poitiers, fille d'Aymar II, comte de Valentinois, et de Philippe de Fay[9]. En 1243, Pierre-Bermond VII seigneur des baronnies d'Anduze, de Sauve, d'Hierle, de Florac et en partie d'Alais, vicomte de Millau et de Gévaudan, qui s'était ligué avec le comte de Toulouse contre le roi Saint-Louis, voit ses fiefs confisqués puis définitivement rattachés à la couronne de France[10].

En 1308, la branche aînée de la maison d'Anduze s'éteint. Ses titres et biens passent à la branche des Bermond[11].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Laïcs[modifier | modifier le code]

Ecclésiastiques[modifier | modifier le code]

La famille d'Anduze compte de nombreuses personnalités religieuses dont plusieurs évêques et un archevêque (pour les religieux issus de la famille de Roquefeuil-Anduze voir l'article connexe).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à trois étoiles d'or posées 2 et 1.[13]
Bermond d'Anduze
Blason Blasonnement :
d'argent au lion de gueules.[14],[15]
Bermond d'Anduze et du Cailar
Blason Blasonnement :
De gueules à trois étoiles d'or[16].

Principales alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille d'Anduze sont[17] :

Tige commune : de Béziers (1013), de Mandagout (105x), de Melgueil (107x), de Toulouse (109x), de Calmont (112x), de Roquefeuil (~1140), de Turenne (1142), de Narbonne (1143), de Gourdon (1145), de Pelet (~1163).

Branche d'Anduze et Sauve : de Montferrat (117x), de Mercoeur (119x), de Toulouse (119x), de Poitier-Valentinois (122x et 1332), de Roquefeuil (1227 et 1246), de Châteauneuf-Randon et de Châteauneuf du Tournel (123x, 124x, 128x et 128x), des Baux de Provence et des Baux, prince d'Orange (123x, 128x, 1291, 130x et 1344), de Séverac (123x), de Lomagne (124x), de Narbonne (124x), de Crussol (125x), de Peyre (125x et 127x), de Montlaur (~1268), de Montboissier (127x), de Posquières (127x et 136x), d'Agoult (~1272), de Simiane (1281 et 1397), de Saint-Just (129x), de Blacas (1302 et 1329), de Boussagues (132x), d'Aleman (1322), de Landore (133x), de Terride (135x), de Chalençon (1351), de la Roche en Regnier (1352), de Laudun (1362), d'Apchon (1365), de Pontevès (1371), Artaud (1375), de Glandevez (~1376), de Pelet (1380 et 1527), de Comborn (1393), Rogier de Beaufort-Canillac (1394), de Lévis (1395), de Sassenage (1399), de Cabrières (1419), de Lauzières (1422), de Combret (1427), de Châteauneuf (1456), etc.

Branche de Roquefeuil : de Montpellier (1169), de Grave (1175), de Turenne (1204), de Caylus (122x), de Rodez (1230), Jourdain de Creissels (123x et 132x), de Montcade (124x), de Boussagues (1245), du Tournel (branche des Châteauneuf-Randon - 1259), de Mandagout (126x), de Joyeuse (branche des Châteauneuf-Randon - 1283), d'Albret (1287), d'Esparron (1296), de Thézan (1310 et 1318), de Polignac (1331), de Combret (branche des vicomtes d'Albi - 1316), de Narbonne (132x), de Montpezat (134x), d'Apchier (branche des Châteauneuf-Randon - 1348), d'Arpajon (1361), de Gourdon (1362), de Caussade (1380), de Clermont-Lodève (1380), de Pujols de Blanquefort (1380 et 1380), de Castelnau-Brétenoux (branche des Caylus - 1396), etc.

Filiation[modifier | modifier le code]

Hypothèses des premiers degrés[modifier | modifier le code]

Christian Settipani (2004), reprenant les travaux de Jérôme Belmon (1991), présente un tableau généalogique des premiers degrés[18] :

  • Garnier ∞ Folcrade, fille du comte de Toulouse, Frédelon.
    • Frédelon ( /18), sire d'Anduze.
      • Frédelon (mort après 943), missus (en Rouergue ou en Nimois)
      • Raimond
      • Odalgarde.

Filiation prouvée[modifier | modifier le code]

│Bernard d'Anduze  (910 - 955)
└─> Almeradus, seigneur d'Anduze
X Blitgarde
│
└─> Bernard Pelet d'Anduze (9701029), seigneur d’Anduze, Sauve et Sommières
     ∞ (1) Ermentrude
     ∞ (2) (1013) Garsinde, vicomtesse de Béziers
     │
     ├1> Frédol (1004 – 1028), évêque du Puy
     │
     ├1> Géraud, évêque de Nîmes
     │
     ├1> Almeradus
     │
     ├2> Raymond
     │
     └2> Bermond (10151054), seigneur d’Anduze, Sauve, Portes et Sommières
         ∞ (v. 1035) Astrige
         │ 
         └─> Bernard II (1035 – 1078), seigneur d’Anduze, de Barre et de Peyremale
             ∞ (v. 1055) Adélaïs de Mandagout[19]
             │ 
             └─> Raimond (1055) – 1109), seigneur d’Anduze, de Barre et de Portes
                 ∞ (v. 1080) Ermengarde, veuve de Bernard Guilhem, seigneur de Montpellier et mère de Guilhem V
                 │
                 └─> Bernard III (10801128), seigneur d’Anduze, Alès, Lecques et Portes
                     ∞ (v. 1110) Sybille
                     │
                     ├─> Bernard IV (11101162), seigneur d’Anduze, Lecques, Montpezat et Portes
                     │   ∞ (1) N...
                     │   ∞ (2) (1142/1143) Ermengarde de Narbonne (sans postérité)
                     │   │
                     │   └─> Bertrand (11301169), seigneur d’Anduze, de Portes et de Lecques
                     │       ∞ (v. 1140) Adélaïde de Roquefeuil
                     │       │
                     │       ├─> Bernard (11501200), seigneur d’Anduze
                     │       │   ∞ (1170) Ermessende Pelet, comtesse de Melgueil
                     │       │   │
                     │       │   └─> Bernard (11681223), seigneur d’Anduze, de Sauve, de Sommières et d’Alès
                     │       │       ∞ Marquise de Posquières
                     │       │       │
                     │       │       ├─> Bernard, seigneur des Portes, de Largentière et d'Alès
                     │       │       │   ∞ Vierne de Châteauneuf-Randon
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Marguerite, dame des Portes
                     │       │       │   │   ∞ Randon de Châteauneuf du Tournel
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Bernard, seigneur de Joyeuse
                     │       │       │   │   ∞ Raymonde de Roquefeuil, sans postérité
                     │       │       │   │
                     │       │       │   └─> Vierne
                     │       │       │       ∞ Guy II de Châteauneuf-Randon de Joyeuse
                     │       │       │ 
                     │       │       ├─> Pierre Bermond (1190 – 1215), seigneur d'Anduze et de Sauve
                     │       │       │   ∞ (v. 1204) Constance de Toulouse
                     │       │       │   │ 
                     │       │       │   ├─> Bermond ( - 1288), baron du Caylar
                     │       │       │   │   ∞ Agnès de Séverac
                     │       │       │   │   │   
                     │       │       │   │   └─> Pons Bermond (1260 – 1330), seigneur du Caylar
                     │       │       │   │       ∞ Guigonne de Peyre
                     │       │       │   │       │   
                     │       │       │   │       └─> Bermond ( – ap. 1323)
                     │       │       │   │           ∞ (1) N de Montolive
                     │       │       │   │           ∞ (2) Constance de Mesoagues, dame de Combas
                     │       │       │   │           │   
                     │       │       │   │           ├1> Bermond (1329 - 1361), baron du Caylar
                     │       │       │   │           │   ∞ Elips de Landerre
                     │       │       │   │           │   │
                     │       │       │   │           │   └─> Antoine, baron du Caylar
                     │       │       │   │           │       ∞ Jeanne Pelet, dame d'Aubais
                     │       │       │   │           │       │
                     │       │       │   │           │       └─> Antoine, baron du Caylar
                     │       │       │   │           │           X Marguerite de Lauzières
                     │       │       │   │           │           │
                     │       │       │   │           │           └─> Catherine, dame d'Aubais
                     │       │       │   │           │               ∞ Jean, baron de Boucoiran (cf. ci-dessous)
                     │       │       │   │           │   
                     │       │       │   │           └2> Jean "Decan" ( – ap. 1369), baron de Combas
                     │       │       │   │               │   
                     │       │       │   │               └─> Bermond "Tussard", baron de Combas 
                     │       │       │   │                   ∞ Hélène Hérail
                     │       │       │   │                   │   
                     │       │       │   │                   └─> Guillaume ( – 1474), baron de Combas et de Boucoiran
                     │       │       │   │                       ∞ Tiburge de Combret
                     │       │       │   │                       │   
                     │       │       │   │                       └─> Jean ( –1486), baron de Boucoiran
                     │       │       │   │                           ∞ Catherine de Bermond, dame d'Aubais (cf. ci-dessus)
                     │       │       │   │                           │   
                     │       │       │   │                           └─> Marguerite
                     │       │       │   │                               ∞ (1482) Jean de Bozène, dont postérité
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Béatrix (1212 – 1279)
                     │       │       │   │   ∞ (1228) ***Arnaud de Roquefeuil*** , dont postérité (voir ci-dessous)
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Sybille (1212 – 1280)
                     │       │       │   │   ∞ (1229) Barral, seigneur des Baux, vicomte de Marseille, dont postérité
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Pierre Bermond (1204 – 1254), seigneur d'Anduze, de Sauve, de Saint-Bonnet, de Largentière et de Lecques
                     │       │       │   │   ∞ (1) (v. 1219) Josserande Poitiers
                     │       │       │   │   ∞ (2) (1237) Allemande de Pierre de Ganges
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   ├1> Philippine (1225 – 1280)
                     │       │       │   │   │   ∞ Amalric Ier, vicomte de Narbonne, dont postérité
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   ├1> Roger Bermond (1230 – 1302), seigneur de la Voulte et d’Alès
                     │       │       │   │   │   ∞ (1259) Audys de Crussol
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   ├─> Bermond [I] (1260 – 1301), seigneur de la Voulte et d'Alès
                     │       │       │   │   │   │   ∞ (1281) Raimbaude de Simiane
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   ├─> Bermond [II] (1282 – 1351), seigneur de la Voulte, Chaumeyrac et Pierregourde
                     │       │       │   │   │   │   │   ∞ (1) (1302) Florie de Blacas
                     │       │       │   │   │   │   │   ∞ (2) (1310) Marguerite d’Alleman
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├1> Bermond [III] (1305 – 1369), seigneur de la Voulte
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ (1) (1332) Aliénor/Léonore de Poitiers
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ (2) Marguerite du Tournel
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ├1> Louis (1335 – 1408), seigneur de la Voulte, Chaumeyrac et Pierregourde
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ∞ (1) Marguerite de Chalencon
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ∞ (2) (1365) Marguerite d'Apchon
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ├2> Bermond, seigneur de la Voulte
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │   ∞ Antoinette de Sassenage, sans postérité
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ├2> Louise (1370 – 1446)
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │   ∞ (1) (1394) Guichard V, vicomte de Comborn 
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │   ∞ (2) Jean de Parthenay, seigneur de Soubise et de Taillebourg, dont postérité 
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ├2> Antoinette, dame de la Voulte
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │   ∞ Philippe IV de Lévis, comte de Villars, dont postérité
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   └2> Éléonore (1372 - )
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │       ∞ (1393) Marquis Rogier de Beaufort, seigneur de Canilhac 
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ├1> Aymar ( - 1395), évêque de Marseille
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ├2> Alix
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ∞ Isnard II de Glandevès, seigneur de Cuers
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   │   └2> Guillemette
                     │       │       │   │   │   │   │   │       ∞ Amaury de Cabiron
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├1> Marguerite
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ Hugues de Bocsozel, seigneur de Maubec, dont postérité
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├1> Aymar/Adhémar ( - 1365), évêque de Valence et de Viviers
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├1> Béatrix
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ Guillaume des Baux, seigneur de Puyricard
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├2> Philippine (1318 – 1347)
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ (1347) Raymond V d'Agoult, baron de Tretz et de Forcalquier
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   └2> Guillaume ( - v. 1352), seigneur de Sceautres
                     │       │       │   │   │   │   │       ∞ (1351) Emersinde de la Gorce
                     │       │       │   │   │   │   │       │
                     │       │       │   │   │   │   │       └─> Bermond ( - v. 1391)
                     │       │       │   │   │   │   │           ∞ Bérangère de Montlaur
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   ├─> Guillaume, seigneur de la Voulte
                     │       │       │   │   │   │   │   ∞ Métheline de Blacas
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├─> Bermond
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ Béatrix de La Roche
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │ 
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ├─> Métheline
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │   ∞ Foulques V de Pontevès, seigneur de Carcès, dont postérité
                     │       │       │   │   │   │   │   │   │ 
                     │       │       │   │   │   │   │   │   └─> Baudette
                     │       │       │   │   │   │   │   │       ∞ (1376) Guigues d'Artaud, baron d'Aix
                     │       │       │   │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   │   ├─> Mabille, dame de Vercoiran
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ (1) Guillaume de Morges
                     │       │       │   │   │   │   │   │   ∞ (2) Jean de Ponthieu
                     │       │       │   │   │   │   │   │    
                     │       │       │   │   │   │   │   └─> Marguerite
                     │       │       │   │   │   │   │       ∞ Bertrand Rambaud de Simiane, seigneur d'Apt
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   ├─> Raimbaude (1281 – 1305)
                     │       │       │   │   │   │   │   ∞ (av. 1283) Odilon Guérin IV du Tournel
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   ├─> Béatrix
                     │       │       │   │   │   │   │   ∞ Jean Alleman, seigneur de Séchilienne 
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   └─> Tiburge
                     │       │       │   │   │   │       ∞ Guillaume des Baux
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   ├─> Gaucerande
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   └─> Béatrix 
                     │       │       │   │   │       ∞ Pons de Pierre, seigneur de Ganges
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   ├1> Guillaume (1222 - ), seigneur d'Hierle et d’Olargues
                     │       │       │   │   │   ∞ (1240) Cavayère d'Olargues 
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   ├─> Bernard 
                     │       │       │   │   │   │   ∞ Simone de Capendu
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   └─> Guillaume (1240 - )
                     │       │       │   │   │       ∞ (1259) Hélix de Caylus
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   └─> Beraud
                     │       │       │   │       │
                     │       │       │   │       └─> Roger
                     │       │       │   │
                     │       │       │   ├─> Raymond, seigneur de Florac
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   ├─> Bertrand, seigneur de Florac
                     │       │       │   │   │   ∞ Raymonde de Roquefeuil
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   ├─> Raymond, seigneur de Florac
                     │       │       │   │   │   │   ∞ Marquède de Peyre
                     │       │       │   │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   │   └─> Bernard, seigneur de Florac
                     │       │       │   │   │   │
                     │       │       │   │   │   └─> Isabelle
                     │       │       │   │   │       ∞ Pons de Montlaur
                     │       │       │   │   │
                     │       │       │   │   └─> Sybille
                     │       │       │   │       ∞ Béranger, seigneur de La Fare
                     │       │       │   │
                     │       │       │   └─> Marie
                     │       │       │       ∞ Arnaud Othon de Lomagne
                     │       │       │
                     │       │       ├─> Marie Bernard
                     │       │       │   ∞ Archambaud Ier, comte de Périgord, dont postérité
                     │       │       │
                     │       │       └─> Sybille (1195 – 1257)
                     │       │           ∞ Raymond Pelet, seigneur d'Alès
                     │       │
                     │       ├─> Raymond, Seigneur de Roquefeuil (1155 – 1204)
                     │       │   ∞ Guillemette, fille de Guilhem VII de Montpellier
                     │       │   │
                     │       │   └─> Arnaud, seigneur de Roquefeuil (1185 - ]
                     │       │       ∞ (1228) ***Béatrix d'Anduze*** (voir ci-dessus)
                     │       │       │
                     │       │       ├─> Hélène
                     │       │       │   ∞ (v. 1245) Déodat de Boussagues, dont postérité
                     │       │       │
                     │       │       └─> Raymond, seigneur de Roquefeuil (1227 – 1281)
                     │       │           ∞ (1281) Alazie de Châteauneuf
                     │       │           │
                     │       │           └─> Raymond, seigneur de Roquefeuil (1259 - )
                     │       │               ∞ (1) (1287) Vaurie d'Hébrard de Saint-Sulpice
                     │       │               ∞ (2) (1295) Vaurie d'Albret
                     │       │               │
                     │       │               ├1> Arnaud, baron de Roquefeuil (1300 – 1362)
                     │       │               │   ∞ (1316) Jacquette de Combret
                     │       │               │   │
                     │       │               │   ├─> Catherine
                     │       │               │   │  ∞ (1398) Pierre de Morlhon, seigneur de Sanvensa, dont postérité
                     │       │               │   │
                     │       │               │   └─> Arnaud (1325 – 1400), seigneur de Roquefeuil, vicomte de Creyssel
                     │       │               │       ∞ (1362) dame Hélène de Gourdon de Castelnau-Montratier
                     │       │               │       │
                     │       │               │       ├─> Isabelle
                     │       │               │       │
                     │       │               │       ├─> Catherine (1363 – 1399)
                     │       │               │       │  ∞ (1380) Jean de Blanquefort-Pujols, seigneur de Blanquefort, 
                     │       │               │       │    dont postérité (Maison de Roquefeuil-Blanquefort)
                     │       │               │       │
                     │       │               │       └─> Delphine
                     │       │               │           ∞ (v. 1380) Raymond III de Caussade, vicomte de Calvignac, dont postérité
                     │       │               │
                     │       │               └2> Marguerite (1310 – )
                     │       │                   ∞ (1316) Jean 1er, vicomte de Polignac
                     │       │
                     │       └─> Vierne
                     │           ∞ Raymond de Pierre, seigneur de Ganges, dont postérité
                     │
                     └─> Eustorgie (1120 – 1182)
                         ∞ (1) (1142) Boson II, vicomte de Turenne
                         ∞ (2) (1145) Guillaume de Gourdon, dont postérité.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Volume 1, 1763, p. 177 (lire en ligne).
  2. Devic et Vaissète 1872, vol. 3 : 878-1165, p. 246 (lire en ligne)
    Les auteurs annotent : « On ne doit pas attacher d’importance à ces titres de princeps, de satrapes et autres semblables, que l’on trouve souvent employés dans les chartes pour désigner des comtes et quelquefois de simples seigneurs. Ce sont des termes empruntés à l’antiquité profane par des clercs lettrés, mais qui dans la bouche des écrivains du moyen âge, n’ont d’autre signification que celle de comes ou dominus »..
  3. a b et c Jérôme Belmon, Les vicomtes de Rouergue-Millau (Xe – XIe siècles), Thèse de l'École nationale des chartes, 1991.
  4. a b et c Claudie Duhamel-Amado, Genèse des lignages méridionaux : Tome 1 : L'aristocratie languedocienne du Xe au XIIe siècle, CNRS-Université de Toulouse-Le Mirail, , 536 p. (lire en ligne), p. 27.
  5. a b c d et e Devic et Vaissète 1872, t. 12 : 1443-1642 (notes et preuves), p. 255 (lire en ligne), p. 422.
  6. Auguste Molinier, Géographie Historique de la Province de Languedoc au moyenâge, éditions Privat, , 458 p. (lire en ligne), p. 252.
  7. a et b Roche 1894, p. 209-....
  8. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, Dictionnaire Généalogique, tome 6, 1761, page 296.
  9. Jules Chevalier (chanoine, professeur d'histoire au grand séminaire de Romans), Mémoires pour servir à l'histoire des comtés de Valentinois et de Diois. Tome Ier, Les anciens comtes de Die et de Valence, les comtes de Valentinois de la maison de Poitiers, Paris, Picard, , 477 p. (lire en ligne), p. 216.
  10. Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, 1770, page 850.
  11. Albert Du Boys, Album du Vivarais, ou Itinéraire historique et descriptif de cette ancienne province, 1842, page 142.
  12. Les évêques de Fréjus du XIIIe siècle à la fin du XVIIIe siècle, Draguignan, imprimerie Latil, (lire en ligne), p. 11.
  13. Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren, Grand armorial de France : catalogue général des armoiries des familles nobles de France… t.1 A-Bataillon (sept volumes), Société du Grand armorial de France, 1934-1952 (lire en ligne [PDF]), p. 187, no 833.
  14. Roche 1894, p. 209.
  15. Roche 1894, p. 303.
  16. Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren, Grand armorial de France : catalogue général des armoiries des familles nobles de France… t.2 de la Batardie-Coëtlogat de Clegrio (sept volumes), Société du Grand armorial de France, 1934-1952 (lire en ligne [PDF]), p. 83, no 4273.
  17. Fulcran de Roquefeuil, Histoire généalogique des Roquefeuil, , 548 p., pages 44 à 106
  18. Settipani 2004, p. 9-11.
  19. Les premiers sires d'Anduze

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hélène Débax, La Féodalité languedocienne - XIe – XIIe siècles. Serments, hommages et fiefs dans le Languedoc des Trencavel, Toulouse, Presses universitaires du Midi, coll. « Tempus », , 408 p. (ISBN 978-2-85816-651-0).
  • Claude Devic et Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc avec notes et pièces justificatives, vol. 16, Toulouse, éditions Privat, (Première édition : 1730-1745).
  • Félix de La Farelle, « Fin de la première maison seigneuriale d'Anduze. Chronique du XIIIe siècle », Mémoires de l'Académie de Nîmes,‎ , pp. 73-85 (lire en ligne).
  • Lina Malbos, « Étude sur la famille féodale d'Anduze et Sauve du milieu du Xe siècle au milieu du XIIIe siècle », Mémoires de l'Académie de Nîmes, vol. LX,‎ , p. 202-229 (lire en ligne).
  • Auguste Roche, Armorial généalogique et bibliographique des évêques de Viviers. Vol.1, (lire en ligne).
  • Laurent Schneider, « Cité, castrum et « pays » : espace et territoires en Gaule méditerranéenne durant le haut Moyen Âge. L’exemple de la cité de Nîmes et du pagus de Maguelone (Ve – XIe siècle) », dans Pierre Toubert, Castrum 8, Le château et la ville - Espaces et réseaux (VIe – XIIIe siècle (Actes du colloque Castrum 8), vol. 108, Madrid, Casa de Velázquez/École française de Rome, coll. « de l’École française de Rome », (lire en ligne), chap. 105/8, p. 29-70.
  • Christian Settipani, La noblesse du Midi carolingien, Occasional Publications UPR, , 388 p. (ISBN 978-1-900934-04-6, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]