Loubens-Lauragais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loubens-Lauragais
L'église.
L'église.
Blason de Loubens-Lauragais
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Revel
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Lauragais
Maire
Mandat
Marc Garrigou
2014-2020
Code postal 31460
Code commune 31304
Démographie
Gentilé Loubensois, Loubensoises
Population
municipale
443 hab. (2014)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 27″ nord, 1° 47′ 10″ est
Altitude Min. 164 m – Max. 245 m
Superficie 6,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Loubens-Lauragais

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Loubens-Lauragais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Loubens-Lauragais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Loubens-Lauragais
Liens
Site web Site officiel

Loubens-Lauragais est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Loubensois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans le Lauragais, à 31 km à l'est de Toulouse. Elle est limitrophe du département du Tarn.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Loubens-Lauragais
Vendine Villeneuve-lès-Lavaur
(Tarn)
Maurens-Scopont
(Tarn)
Francarville Loubens-Lauragais Le Faget
Mascarville Albiac Albiac

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Vendinelle, le Peyrencou et bordée au nord par le Girou.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune de Loubens-Lauragais est de 647 hectares. Son altitude varie de 164 à 245 mètres[1].

Transports et communications[modifier | modifier le code]

Accès par la route départementale 42 (ex- N.126) et la route départementale 826 (ex- D.1), ainsi qu'avec les lignes régulières de transport interurbain réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie du comté de Caraman.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la dixième circonscription de la Haute-Garonne communauté de communes Cœur Lauragais et du canton de Revel (avant le redécoupage départemental de 2014, Loubens-Lauragais faisait partie de l'ex-canton de Caraman).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 2014 Yvon Noyes PS  
2014 en cours Marc Garrigou SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 443 habitants, en augmentation de 9,11 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : 6,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
670 628 701 738 735 740 749 710 726
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
633 634 646 640 582 571 583 543 482
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
466 443 386 333 334 302 298 268 281
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
211 185 189 233 248 324 381 428 443
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[6] 1975[6] 1982[6] 1990[6] 1999[6] 2006[7] 2009[8] 2013[9]
Rang de la commune dans le département 347 251 308 306 276 269 266 267
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Loubens-Lauragais fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes Cœur Lauragais[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Loubens-Lauragais

Son blasonnement est : D'argent au loup de sable sur une terrasse d'azur, au chef du même chargé d'une croisette d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]