Liste des comtes de Tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tonnerre (homonymie).

Voici la liste des différents comtes qui se succédèrent à la tête de la ville de Tonnerre (Yonne) et de son comté.

Premiers comtes[modifier | modifier le code]

La généalogie des premiers comtes de Tonnerre fut l'objet de nombreuses publications parfois contradictoires au XIXe siècle . Celle qui fut retenue est issue des travaux d'Ernest Petit publiée en 1888[1] et qui ne semble pas avoir fait l'objet de contestations depuis. Cette famille (les Milonides) semble être issue de Girart de Roussillon[2], comte de Paris puis comte de Vienne au IXe siècle. On trouve cependant quelques noms précédant cette période.

VIIIe siècle : Guerri († c. 708), qui fut archevêque de Sens[2]

708 - ? : Ebbon, neveu de Guerri[2]

814 - 954 : Les évêques de Langres. Donation du château de Tonnerre par Louis le Débonnaire à Belto[3]

c. 954-980/7 : Milon Ier[4],[5], comes pagi Tornodorensis[6] qui était le neveu d'Achard, évêque de Langres (948-970)[7]

marié à Ingeltrude[8] Elle est comme le dit Ernest Petit la fille d'Engelbert I de Brienne. En effet, une donation faite par Milon en 980 est ensuite contestée par le comte Engelbert clamant que la propriété lui appartient[9].

c. 987-992 : Guy Ier, fils du précédent[10]

c. 992-998 : Milon II, fils du précédent[11]

marié à Ermengarde († c. 1018), fille de Rainard de Bar-sur-Seine († c. 997)[12],[12],[13]. Elle se remaria avec Herbert III de Vermandois († c. 1002)[12]
cinq fils, Achard ( 997), Renaud Ier qui suit Albéric ( 1005), Milon III qui suivra également.

c. 998-1002 : Herbert III de Vermandois(† c. 1002), second mari d'Ermengarde qui précède [12]

c. 1002[14]-1039 : Rainard ou Renaud, fils de Millon II[15]

marié à Erwise
trois enfants, Othon († vers 1036)[16], Harduin (1005-1065), évêque de Langres en 1049 et Ermengarde qui suivra

vers 1040-1046 : Milon III, frère du précédent[17]

marié à Azeka, sœur d'Erwise
six enfants, Guy († avant 1046), Hugues Renaud[18] qui fut évêque de Langres en 1065 succédant ainsi à son cousin Harduin, Valéran mort avant son père, Guy de Lannay seigneur de Gyé, Geoffroy de Polisy et Eustachie mariée à Gautier Ier de Brienne

Maison de Nevers[modifier | modifier le code]

vers 1045-1100 : Guillaume Ier (1029-1083), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers

marié avec Ermengarde de Tonnerre, fille de Renaud, comte de Tonnerre

Guillaume (mort après 1090), comte associé de Tonnerre, fils du précédent

1100-1147 : Guillaume II (v. 1083-1148), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, neveu du précédent, fils de Renaud II de Nevers et d'Agnès de Beaugency

marié avec Adélaïde

1147-1161 : Guillaume III (v. 1110-1161), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, fils du précédent

marié avec Ide de Sponheim

1161-1168 : Guillaume IV (mort en 1168), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, fils du précédent

marié avec Eléonore de Vermandois

1168-1176 : Guy (mort en 1176), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, frère du précédent

marié avec Mathilde de Bourgogne (1150-1192)

1176-1181 : Guillaume V (mort en 1181), comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, fils du précédent

1181-1193 : Agnès Ire (morte en 1193), comtesse d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, sœur du précédent

mariée à Pierre II de Courtenay

Maison de Courtenay[modifier | modifier le code]

1193-1257 : Mathilde de Courtenay (1188-1257), comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre, fille des précédents

mariée en premières noces en 1199 à Hervé de Donzy
mariée en secondes noces en 1226 à Guigues, comte de Forez

Maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

1257-1262 : Mathilde II de Bourbon (v. 1234-1262), dame de Bourbon (Mathilde II), comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre, fille des précédents

mariée avec Eudes de Bourgogne

Maison de Bourgogne[modifier | modifier le code]

1262-1308 : Marguerite de Bourgogne (1249 † 1308), comtesse de Tonnerre, fille de la précédente

mariée en 1268 avec Charles Ier, comte d'Anjou et de Provence, roi de Sicile

Maison de Chalon[modifier | modifier le code]

Marguerite étant morte sans postérité, le comté de Tonnerre passa à la descendance de sa sœur Alix (1254 † 1290), comtesse d'Auxerre, mariée en avec Jean Ier de Chalon : ils avaient eu un fils, Guillaume de Chalon, lui-même père de Jean II de Chalon. Tonnerre fut alors confié par les comte d'Auxerre à leurs frères ou sœurs.

1308-1335 : Jean II de Chalon (1292 † 1362).

marié à Alix de Bourgogne, dame de Montfleur

1335-1360 : Jeanne Ire de Chalon (1300 † 1360), sœur du précédent

veuve de Robert († 1334), fils du duc Robert II de Bourgogne.
À sa mort, Jean II récupère le comté de Tonnerre et le donne à son fils Jean III.

1360-1366 : Jean III de Chalon († 1366), fils de Jean II.

marié à Marie Crespin du Bec.

1366-1398 : Louis Ier de Chalon-Tonnerre(1339 † 1398), fils du précédent.

marié à Marie de Parthenay, puis à Jeanne de la Baume. Tous ses enfants sont issus du premier mariage.

1398-1422 : Louis II de Chalon-Tonnerre (1380 † 1422), fils du précédent.

marié en 1402 à Marie, fille de Guy de la Trémoille, comte de Guînes

1422-1424 : Hugues de Chalon-Tonnerre († 1424), frère du précédent.

marié en 1402 à Catherine de l'Isle-Bouchard

1424-1440 : Jeanne II de Chalon-Tonnerre († 1440), sœur du précédent.

mariée en 1400 à Jean de la Baume, seigneur de Valfin

1440-1463 : Marguerite de Chalon-Tonnerre († 1463), sœur de la précédente.

mariée en 1409 à Olivier de Husson

Maison de Husson[modifier | modifier le code]

1463-1476 : Jean IV de Husson (1405 † 1476), fils de la précédente

marié à Jeanne Sanglier

1476-1492 : Charles de Husson († 1492), fils du précédent

marié à Antoinette de la Trémoille fille de Louis lui-même fils de Georges

1492-1508 : Louis III de Husson (né vers 1474 † 1508), fils du précédent

marié à Françoise de Rohan (née vers 1470)

1508-1524 : Claude de Husson († 1524), frère du précédent; réputé par ailleurs mourir à Pavie en 1525 ?

marié à ?

1524-1537 : Louis IV de Husson († 1537), fils de Louis III ; évêque de Poitiers relevé de sa fonction en 1531 par bulle papale

marié à ?

deux enfants qui meurent en bas âge avant leur père cette même année 1537

1537-1540 : Anne de Husson (1475 † 1540), tante du précédent, fille de Charles de Husson

mariée à Bernardin de Clermont, vicomte de Tallart

Maison de Clermont-Tonnerre[modifier | modifier le code]

1540-1592 : Louise de Clermont (1496 † 1592), fille des précédents

mariée à François du Bellay († 1553), puis à Antoine de Crussol, duc d'Uzès († 1573)

1592-1640 : Charles-Henri de Clermont-Tonnerre (1572 † 1640), petit-neveu de la précédente, fils d'Henri Antoine de Clermont-Tonnerre et de Diane de La Marck (petite-fille de Diane de Poitiers). Henri-Antoine de Clermont était le fils d'Antoine III de Clermont (fils de Bernardin de Clermont et d'Anne de Husson) et de Françoise de Poitiers-St-Vallier (sœur de Diane de Poitiers)

mariée à Catherine Marie d'Escoubleau

1640-1679 : François de Clermont-Tonnerre (1601 † 1679), fils du précédent

marié à Marie Viguier de Saint-Liébaut

1679-1682 : Jacques de Clermont-Tonnerre († 1682), fils du précédent

marié à Françoise Fohetal de Pressin

1683-1684 : François Joseph de Clermont-Tonnerre, fils du précédent

marié à Marie Hannivel

Ruiné, il vendit Tonnerre à Louvois en 1684.

Famille Le Tellier[modifier | modifier le code]

1684-1691 : François Michel Le Tellier (1641 † 1691), marquis de Louvois

marié à Anne de Souvré, marquise de Courtenvaux

1691-1721 : Michel-François Le Tellier (1663 † 1721), comte de Courtanvaux et de Tonnerre, fils du précédent

marié à Marie d'Estrée (1663 † 1741)

1721-1781 : François-César Le Tellier (1718 † 1781), comte de Courtanvaux et de Tonnerre, petit-fils du précédent, fils de François Le Tellier (1693 † 1719) et d'Anne Louise de Noailles (1695 † 1773)

marié à Louise Antonine de Gontaut-Biron (1718† 1737)
 
sans fils, Tonnerre revint à un cousin, descendant de François-Michel Le Tellier et d'Anne de Souvré, parents de :
  • Louis Nicolas Le Tellier, marquis de Souvré (1667-1725), marié à Catherine de Feuquières et père de :
  • François Louis Le Tellier, marquis de Souvré et de Louvois (1704-1761), marié à Félicité de Dailly et père de :
  • Louis Le Tellier, marquis de Souvré et de Louvois (1740-1785)

1781-1785 : Louis Le Tellier (1740 † 1785), marquis de Souvré et de Louvois, comte de Tonnerre

marié à Marie Jeanne de Bombelles (1750 † 1822)

1785-1789 : Louis Le Tellier (1783 † 1844), marquis de Souvré et de Louvois, comte de Tonnerre

marié en 1814 à Athénaïs Grimaldi (1786 † 1860), petite-fille d'Honoré III Grimaldi, prince de Monaco par son père Joseph Grimaldi

Sources[modifier | modifier le code]

  • (la) Denis de Sainte-Marthe, Gallia Christiana in provincia ecclesiasticas distributa;, t. IV, (lire en ligne), p. 137
  • Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne avec des documents inédits et des pièces justificatives, t. II, Paris, Lechevalier, , « Généalogie des premiers comtes de Tonnerre, documents inédits du Xe siècle pour servir à l'histoire...et des comtes inconnus jusqu'ici de Bar-sur-Seine », p. 419-442, disponible sur Gallica
  • Lucien Coutant, Histoire de la ville et de l'ancien comté de Bar-sur-Seine, , 476 p. (lire en ligne), p. 371-376

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petit 1888, p. 419-442
  2. a, b et c Petit 1888, p. 420
  3. Petit 1888, p. 421
  4. Société de l'histoire de France, Bulletin historique pour l'année 1856, Paris, Jules Renouard et Cie, 1855, p. 73, lire en ligne sur Google Livres
  5. Faustin Poey d'Avant, Monnaies féodales de France, Paris, Bureau de la Revue numismatique française, 1862, vol. 3, p. 224, lire en ligne sur Google Livres
  6. J. de Witte, Adrien de Longpérier, Revue numismatique, Paris, Société française de numismatique, 1861,M1 p. 367, lire en ligne sur Google Livres
  7. Petit 1888, p. 421-423
  8. Indiquée dans certains ouvrages comme Ingeltrude de Montreuil mais Ernest Petit démontre que c'est erroné, cf. Petit 1888, p. 423-424.
  9. Foundation for Medieval Genealogy, ,{{http://fmg.ac/Projects/MedLands/BURGUNDIAN%20NOBILITY.htm#MiloTonnerredied1002}}
  10. Petit 1888, p. 424
  11. Petit 1888, p. 425 qui le nomme Miles
  12. a, b, c et d Petit 1888, p. 429
  13. Les ouvrages plus anciens ne le mentionnent pas, ils indiquent que la réunion de Tonnerre et de Bar-sur-Seine provient du mariage de leurs deux fils avec Erwise et Azeca, cf. Petit 1888, p. 425. Notamment Lucien Coutant, cf. Coutant 1854, p. 371-376
  14. Petit 1888, p. 428
  15. Coutant 1854, p. 372-374
  16. Coutant 1854, p. 372 mais il se contredit la page suivante en donnant une postérité à cet enfant mort jeune...
  17. Coutant 1854, p. 374-376
  18. Coutant 1854, p. 376-378

Voir aussi[modifier | modifier le code]