Charles-Henri de Clermont-Tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François de Clermont-Tonnerre.

Charles-Henri de Clermont-Tonnerre
Charles-Henri de Clermont-Tonnerre

Naissance
Décès (à 69 ans)
Origine Français
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade Lieutenant-général en Bourgogne
Faits d'armes bataille de Fontaine-Française (1595)
Distinctions Chevalier des ordres du roi
Pair de France
Autres fonctions Bailli d'Auxerre
Connétable
Grand-Maître héréditaire de Dauphiné
Famille Maison de Clermont-Tonnerre

Charles-Henri de Clermont-Tonnerre ( - ), comte de Clermont et de Tonnerre, marquis de Cruzy, baron d'Ancy-le-Franc et de Cruzy, seigneur de Husson, de Laignes, de Ravières, vicomte de Tallard, est un militaire français du XVIe siècle appartenant à la Maison de Clermont-Tonnerre. Il est connétable, Grand-Maître héréditaire du Dauphiné et Pair de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Fils d'Henri de Clermont[1]1540 - †1573) et de Diane de La Marck, Charles-Henri de Clermont-Tonnerre est issu de la maison de Clermont-Tonnerre, une famille noble française d'extraction chevaleresque, dont la filiation est prouvée depuis la fin du XIe siècle.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il participe, en 1595 à la bataille de Fontaine-Française. Il sera par la suite lieutenant-général en Bourgogne et bailli d'Auxerre, le .

Le , il est fait chevalier des ordres du Roi (Ordre de Saint-Michel et Ordre du Saint-Esprit). Il est capitaine de 50 hommes d'armes des ordonnances du Roi, conseiller en ses conseil d'État et privé et Pair de France.

Aménagement de la ville de Tonnerre[modifier | modifier le code]

Homme très pieux, il dote la ville de Tonnerre de nombreux monuments religieux. En 1590, il pose la première pierre de la reconstruction de l’église Saint Pierre, ravagée par un incendie en 1556. Il fonde une congrégation d’hommes, le couvent des Frères Minimes, dont la construction débute le à partir des pierres formant les ruines du château de Montbellant. Mais aussi une congrégation féminine, la ville de Tonnerre manquant, à cette époque, de religieuses enseignantes pour l’éducation des jeunes filles. En 1628, six ursulines s'installent à Tonnerre et achètent l'année suivante un vaste territoire.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse le Catherine Marie d'Escoubleau de Sourdis (1580-). Enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri de Clermont était fils d'Antoine de Clermont (fils de Bernardin de Clermont et d'Anne de Husson) et Françoise de Poitiers (sœur de Diane de Poitiers)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]