La Pacaudière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Pacaudière
La Pacaudière
L'hôtel des impôts.
Blason de La Pacaudière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Roanne
Canton Renaison
Intercommunalité Roannais Agglomération
Maire
Mandat
Georges Dru
2014-2020
Code postal 42310
Code commune 42163
Démographie
Gentilé Pacaudois
Population
municipale
1 044 hab. (2015 en diminution de 2,06 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 34″ nord, 3° 52′ 05″ est
Altitude Min. 295 m
Max. 443 m
Superficie 20,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
La Pacaudière

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
La Pacaudière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Pacaudière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Pacaudière
Liens
Site web www.la-pacaudiere.fr

La Pacaudière est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Pacaudière se situe à 22 km de Roanne. Cette commune est aussi à quelques kilomètres de Lapalisse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Martin-d'Estréaux Urbise Chenay-le-Châtel
(Saône-et-Loire)
Rose des vents
Le Crozet N Vivans
O    La Pacaudière    E
S
Changy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er janvier 2013, la communauté de communes du Pays de la Pacaudière dont faisait partie la commune s'est intégrée à la communauté d'agglomération Roannais Agglomération.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Coupé : au 1er parti au I d’azur à trois fleurs de lis d’or, à la bande de gueules brochant sur le tout et au II de gueules au dauphin d’or, au 2e de sinople au château « Le Petit Louvre » d’or ; à la burelle d’or brochant sur le trait du coupé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le maire sortant ne s'est pas représenté aux élections municipales de 2014 ; Georges Dru, seul candidat, a été élu au premier tour. Le taux de participation est de 56,53 %[1].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 mars 2014 Jacques Baudinot UMP  
mars 2014 en cours
(au 1er décembre 2014)
Georges Dru    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2015, la commune comptait 1 044 habitants[Note 1], en diminution de 2,06 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7401 4261 6211 6341 9561 9651 8581 9501 950
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 6421 9942 1141 7871 8621 9841 9501 9671 922
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9361 7551 6881 4621 4871 5631 3881 2231 195
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 1571 2191 2791 2221 1821 1681 1081 1001 091
2013 2015 - - - - - - -
1 0491 044-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le petit Louvre[6]

Le château de La Salle[7],[8]

Les ruines du château de Villozon[7]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Étienne Dauphin (° 1806 - † 1882), chanoine, né à La Pacaudière[réf. nécessaire].
  • Paul Gallay (1906-2001), écrivain, prix d'Académie en 1944, né à La Pacaudière.
  • Raymond Boisset (° 1912 - † 1991), athlète, recordman de France du 400 mètres, né à La Pacaudière.
  • Jean-Jacques Bénetière (° 1939), député de la Loire, né à La Pacaudière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats des élections municipales de 2014
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Le Petit Louvre à La Pacaudière », sur www.lesamisdupetitlouvre.fr (consulté le 2 avril 2018)
  7. a et b e-Obs Technologies, « La Pacaudière », sur www.la-pacaudiere.fr (consulté le 2 avril 2018)
  8. « Château de la Salle à LA PACAUDIERE (42310) : Location de salle de mariage salle de reception - 1001 Salles », sur www.1001salles.com (consulté le 2 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]