Saint-Alban-les-Eaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Alban-les-Eaux
Saint-Alban-les-Eaux
Place du village de Saint Alban
Blason de Saint-Alban-les-Eaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Roanne
Intercommunalité Roannais Agglomération
Maire
Mandat
Pierre-Jacques Devedeux
2020-2026
Code postal 42370
Code commune 42198
Démographie
Gentilé Albanais
Population
municipale
951 hab. (2018 en augmentation de 0,74 % par rapport à 2013)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 35″ nord, 3° 56′ 11″ est
Altitude Min. 360 m
Max. 791 m
Superficie 7,75 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Roanne
(banlieue)
Aire d'attraction Roanne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Renaison
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Alban-les-Eaux
Géolocalisation sur la carte : Loire
Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Alban-les-Eaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Alban-les-Eaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Alban-les-Eaux
Liens
Site web saintalbanleseaux.fr

Saint-Alban-les-Eaux est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Alban-les-Eaux est une commune se trouvant dans la Côte Roannaise, dans le département de la Loire. Elle est située à une douzaine de kilomètres de la ville de Roanne, soit à 85 km de la préfecture de la Loire, Saint-Étienne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-André-d'Apchon Rose des vents
Arcon N Ouches
Lentigny
O    Saint-Alban-les-Eaux    E
S
Villemontais

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Alban-les-Eaux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Roanne, une agglomération intra-départementale regroupant 15 communes[4] et 79 928 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Roanne dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 88 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Alban a été créée par un décret impérial en 1866. Ce n'est qu’à la fin des années 1900 - 1910 qu'elle prit définitivement le nom de Saint-Alban-les-Eaux.

Les 775 hectares qui la composent ont été pris sur les communes voisines : Saint-André-d'Apchon pour les 2/3 et Villemontais 1/3. Avant cette date, un important hameau s'était constitué autour de ses 4 sources d'eau minérale dont l'exploitation commerciale commençait. Paroisse depuis 1850, une église y fut édifiée et la prospérité du village incitèrent les habitants à demander leur indépendance communale. Création qui fut à l'origine de vives polémiques avec les habitants de Saint-André-d'Apchon très hostiles au fait d'avoir à abandonner la partie la plus prospère de son territoire.

Indépendante jusque-là, la commune de Saint-Alban-les-Eaux a intégré la communauté d'agglomération de Roannais Agglomération depuis le  ; cette communauté regroupe 40 communes.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au 1er de gueules au dauphin d’or, au 2e de sinople à la fontaine jaillissante de deux jets d’argent ; le tout sommé d’un chef cousu d’azur chargé de la Croix de l’Ordre de Saint-Louis.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1866 1867 Pierre Vial-Royé   Propriétaire
1867 1878 Claude Marie Moncigny   Propriétaire, Hôtelier
1878 1881 Benoît Roudillon   Propriétaire
1881 1899 Michel Albertin   Gérant de la société des eaux minérales
1899 1914 Mathieu Coutaudier    
1914 1919 Georges Chambarlhac   Gérant de la société des eaux minérales
1919 1921 Mathieu Coutaudier    
1921 1929 Étienne Thinon    
1929 1935 Jean Burelier   Propriétaire
1935 1944 Robert Veillas   Gérant de la société des eaux minérales
1944 1951 Amédée Mourier   Médecin
1951 1953 Antoine Labouré   Cordonnier
1953 1971 Joannès Tantot   Responsable Commercial
1971 1974 Pierre Dufour   Tailleur
1974 1976 Louis Robin   Électricien
1976 1983 Jean Pierre Berland   Comptable
1983 1989 Hubert Perron   Gérant de société
1989 Septembre 1990 Jean Moncorgé   Agent immobilier
Octobre 1990 mars 2014 Paul Chantelot DVD Artisan
mars 2014 En cours Pierre-Jacques Devedeux[9] Divers droite Responsable qualité PME Travaux publics, Conseiller communautaire délégué de Roannais Agglomération

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2018, la commune comptait 951 habitants[Note 3], en augmentation de 0,74 % par rapport à 2013 (Loire : +0,89 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
6276666757638219111 0121 0361 018
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
927802759757726790827669728
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018 -
748755843953939920969951-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Modèle:2019 : 1001

Économie[modifier | modifier le code]

C'est à Saint-Alban-les-Eaux que se trouve l'usine d'embouteillage et la source de l'eau minérale gazeuse naturelle de Saint-Alban (commercialisée en dehors de la région sous le nom de ses quatre sources : source "Cesar", source "Julia", source "Faustine" et source "Antonin").

L'usine produit également les boissons Pepsi, Tropico et Lipton Ice Tea destinées au marché français[14].

La société a été rachetée en 2007 par le groupe néerlandais Refresco[15], spécialisé dans la fabrication et le conditionnement de boissons plates et non alcoolisées destinées à la grande distribution (marques de distributeurs et grandes marques nationales).

La commune possède également deux restaurants gastronomiques renommés : Le Petit Prince et Le Bistrot des Princes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 28 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Roanne », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 28 mars 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  9. Saint-Alban-les-Eaux sur le site de l'association des maires de France, consulté le 28 juin 2015.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. Les eaux minérales de St Alban pétillent à nouveau
  15. Avec Refresco, les sodas abandonnent les conservateurs
  16. saintalbanleseaux.fr Le passé thermal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]