Pouilly-les-Nonains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pouilly-les-Nonains
Pouilly-les-Nonains
Le prieuré
Blason de Pouilly-les-Nonains
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Roanne
Intercommunalité Roannais Agglomération
Maire
Mandat
Éric Martin
2020-2026
Code postal 42155
Code commune 42176
Démographie
Gentilé Pouillerots [1]
Population
municipale
2 161 hab. (2018 en augmentation de 12,09 % par rapport à 2013)
Densité 211 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 21″ nord, 3° 58′ 57″ est
Altitude Min. 308 m
Max. 354 m
Superficie 10,23 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Roanne
(banlieue)
Aire d'attraction Roanne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Renaison
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Pouilly-les-Nonains
Géolocalisation sur la carte : Loire
Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Pouilly-les-Nonains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pouilly-les-Nonains
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pouilly-les-Nonains
Liens
Site web www.pouilly-les-nonains.fr

Pouilly-les-Nonains est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la pente du coteau roannais. Elle est traversée par le Renaison, rivière qui se jette dans la Loire à Roanne. Elle se situe près d’une ancienne voie romaine. Roanne est à 11 km et Saint-Haon à 7.

Distance entre Pouilly-les-Nonains et les grandes villes de France[2][modifier | modifier le code]

Distance de Pouilly-les-Nonains à Lyon 73,08 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Clermont-Ferrand 75,16 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Dijon 164,05 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Besançon 206,07 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Limoges 211,99 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Orléans 260,60 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Montpellier 270,61 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Poitiers 286,16 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Marseille 325,14 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Châlons-En-Champagne 326,16 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Toulouse 337,04 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Paris 337,39 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Metz 379,68 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Bordeaux 379,85 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Strasbourg 401,77 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Rouen 435,86 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Nantes 442,93 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Amiens 447,25 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Caen 478,13 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Rennes 486,93 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Lille 515,56 km
Distance de Pouilly-Les-Nonains à Ajaccio 595,74 km

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Pouilly-les-Nonains est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Roanne, une agglomération intra-départementale regroupant 15 communes[6] et 79 928 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Roanne dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 88 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[9],[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le toponyme "Pouilly" fait référence à l'une des tribus rustiques de Rome antique Pollia à laquelle les enfants de légionnaires, nés dans les provinces de l’Empire, appartenaient par le droit du sol[11].

Une ordonnance de de Louis XVIII a fusionné Pouilly-les-Nonains et Saint-Martin-de-Boisy..

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Le blason a été crée par Monsieur Daniel Verne en 1984, conseillé par un spécialiste local en héraldique, Monsieur Guinard[12].

Description du blasonnement[modifier | modifier le code]

Le blason de la commune est de couleur verte comprenant une croix blanche le divisant en quatre secteurs bien distincts. A l’intérieur de la division en haut à gauche du blason, se trouve une tour de couleur jaune. De plus, les ouvertures ainsi que le toit de cette tour sont de couleur noire. Cette dernière fait référence à la tour du Château de Boisy située au sein de la commune. Dans le secteur en bas à droite du blason, sont représentées quatre ondes de couleur jaune symbolisant les quatre rivières principales qui traversent Pouilly-les-Nonains[12].

Blason Blasonnement :
De sinople à la croix d’argent, cantonnée au 1er d’une tour d’or couverte et ajourée de sable et au 4e de quatre burelles ondées d’or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1875 1884 Gabriel Conte de Pons    
1884 1888 Benoît Burthier    
1903 1912 Benoît Burthier    
1912 1914 François Bancillon    
1914 1918 Benoît Burthier    
1919 1920 Pierre Dissard    
1920 1935 Antoine Deroche    
1935 1971 Jean-Claude Dissard   Chef d'entreprise, à la tête de l'entreprise familiale de minoterie
1971 1978 Pierre Collet   Fermier
1979 1983 Paul Laurencery    
1983 mars 2001 Daniel Dousson    
mars 2001 mai 2020 Bernard Thivend[13] DVG Enseignant, President de la CCOR puis vice-président de Roannais Agglomération
mai 2020   Eric Martin   Fonctionnaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2018, la commune comptait 2 161 habitants[Note 3], en augmentation de 12,09 % par rapport à 2013 (Loire : +0,89 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270208270291705644632658674
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
697732732763756745765901906
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
931930909488536560532606612
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
6947741 0211 3111 6271 5981 7251 7431 761
2013 2018 - - - - - - -
1 9282 161-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Jacques Cœur, Dauphiné, par Gustave Le Gray.
  • Château de Boisy ː c'est sur le territoire de cette commune que se trouve le château de Boisy[18], conservé aujourd'hui dans un état très voisin de sa situation à son achèvement, au début du XVIe siècle. Aménagé à partir de la toute fin du XIVe siècle, le château actuel fut acquis par Jacques Cœur en 1447, puis fut attribué dès 1451, lors de la confiscation des biens du grand argentier, à Guillaume Gouffier, gentilhomme poitevin qui fut dès lors connu, ainsi que ses descendants, en tant que seigneur de Boisy.
  • Église.
  • Pouilly-les-Nonains l'église.jpg
  • Pouilly-les-Nonains église b.jpg

Gare du Tacot[modifier | modifier le code]

Gare du Tacot.jpg

Le vendredi 23 Novembre 2018, la gare du Tacot et son esplanade rénovées ont été inaugurées par les divers acteurs ayant participé à cette rénovation. A noter la présence de l'artiste peintre auteur de la fresque murale, des différents acteurs politiques et de certaines entreprises intervenues au sein de ce projet de mémoire historique communal[19].



Jumelage[modifier | modifier le code]

Rue de Montgivray.jpg

Pouilly-les-Nonains est jumelé avec Montgivray, commune du département de L’Indre, en région Centre Val de Loire.

Ce jumelage s'effectue depuis 1991. De ce fait, chaque année une rencontre est organisée entre les Pouillerots et Pouillerotes et les Montgivrains et les Montgivraines. Les amis réalisent des visites, organisent des diners et des échanges des cultures et des traditions. Le 26 septembre 2009, a eu lieu une inauguration de la rue de Montgivray à Pouilly-les-Nonains. Cette rue symbolise le lien amical fort entre les deux communes[20].


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/loire-42
  2. « CARTE DE POUILLY-LES-NONAINS : Situation géographique et population de Pouilly-les-Nonains, code postal 42155 », sur www.cartes-2-france.com (consulté le 31 mars 2021)
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 28 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  6. « Unité urbaine 2020 de Roanne », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 28 mars 2021).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 28 mars 2021).
  11. Xavier GOUVERT, Problème et méthodes en toponymie française, Thèse ss. la direction de Jean-Pierre Chambon, 2008, p. 837.
  12. a et b « Notre Blason | Pouilly les Nonains », sur www.pouilly-les-nonains.fr (consulté le 31 mars 2021)
  13. « POUILLY-LES-NONAINS », sur le site de l'association des maires de France (consulté le 31 mai 2015).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. Étienne Fournial, Monsieur de Boisy, grand maître de France sous François Ier, Lyon, 1996, p.  123-132
  19. « NOVEMBRE 2018 | Pouilly les Nonains », sur www.pouilly-les-nonains.fr (consulté le 3 avril 2021)
  20. « Jumelage avec Montgivray | Pouilly les Nonains », sur www.pouilly-les-nonains.fr (consulté le 3 avril 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]