Ouches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouches
Image illustrative de l'article Ouches
Blason de Ouches
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Roanne
Canton Renaison
Intercommunalité Roannais Agglomération
Maire
Mandat
Andrée Larmignat
2014-2020
Code postal 42155
Code commune 42162
Démographie
Gentilé Ouchois
Population
municipale
1 158 hab. (2015 en augmentation de 3,76 % par rapport à 2010)
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 01′ 01″ nord, 3° 59′ 18″ est
Altitude 323 m
Min. 295 m
Max. 376 m
Superficie 10,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Ouches

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Ouches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ouches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ouches

Ouches est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pouilly-les-Nonains, Riorges Rose des vents
Saint-André-d'Apchon
Saint-Alban-les-Eaux
N Villerest
O    Ouches    E
S
Lentigny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pluriel de Ouche : de l'ancien français oche, un mot d’origine gauloise qui a désigné un « jardin enclos dans une bonne terre ». Terrain, généralement de bonne qualité, proche de l'habitation , servant de potager, de verger ou de petit pâturage[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ouches était le fief du Forez au XIIIe siècle.

Depuis le 1er janvier 2013, la communauté de communes de l'Ouest roannais, dont faisait partie la commune, a été absorbée d'autorité dans l'EPCI (établissement public de coopération intercommunale) appelé Roannais Agglomération rassemblant 40 communes autour de la ville centre : Roanne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1989 Antonin Goutille    
1989 1991 Jean Vernay    
1991 2014 François Crouzet   Juriste
2014 en cours Andrée Larmignat[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 1 158 habitants[Note 1], en augmentation de 3,76 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
280 237 302 310 401 407 394 391 368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
380 401 412 429 438 448 481 523 540
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
540 526 506 441 431 444 475 427 461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
448 523 753 929 1 002 1 015 1 121 1 116 1 149
2015 - - - - - - - -
1 158 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'intersection du 46e parallèle nord et du 4e méridien à l'est de Greenwich se trouve sur le territoire de la commune (voir aussi le Degree Confluence Project).
  • L'église romane.
  • La Tour ronde, seul vestige du Château des Semur.
  • Le Pont du Diable : petit ouvrage d'art du XIXe siècle sur lequel la route de Riorges à Villerest franchissait un bief venant du Château d'Origny et qui est situé à l'intersection de la nouvelle route de Saint-Alban ou RD 31, de l'ancienne route d'Ouches et du chemin dit du Pont du Diable, le tout sur la commune de Riorges.
  • Château des Ormes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Ouches (Loire).svg

Les armoiries de Ouches se blasonnent ainsi :

Coupé ; au premier parti au I de sinople à la tour d’or, ouverte et ajourée du champ, maçonnée de sable, au II de sable à la croix estrée d’or, brisé d’un lambel de gueules en chef, au second de sinople à la coquille d’or ; à la fasce ondée cousue d’azur, brochant sur la partition, chargée de trois grenouilles contournées au naturel.

Évènements annuels[modifier | modifier le code]

  • La fête patronale a lieu un dimanche proche du 23 avril, fête de Saint-Georges (nom de la rue située à côté de la place fête foraine).
  • Un marché aux puces, organisé par le comité des fêtes, se tient chaque année tous les 3es dimanches du mois d'avril (le lendemain de la fête patronale).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « définition ouche », cnrtl.fr
  2. « OUCHES », sur le site de l'association des maires de France (consulté le 31 mai 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :