Josette Hébert-Coëffin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Josette Hébert-Coëffin, née le à Rouen et morte le à Paris, est une sculptrice et médailleuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Josette Hébert-Coëffin est l'élève de Robert Wlérick, Charles Despiau et Maurice Gensoli. Elle suit des études à l'école des beaux-arts de Rouen où elle obtient un premier prix de sculpture et d'architecture en 1922. Elle est la première lauréate de la fondation John-Simon-Guggenheim à New York en 1937[1]. La même année, elle crée des modèles pour la manufacture nationale de Sèvres. Elle obtient une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1937 ainsi qu'une médaille d'or de la société d'encouragement pour l'industrie.

Elle demeure à Mont-Saint-Aignan dans les années 1930.

Elle est membre correspondant de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Médaille[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Journal de Rouen, 25 octobre 1937.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Pinel (préf. Christian Hérail), Histoire de 140 familles. Témoignages de 70 descendants. 2 siècles d'industrie à Rouen, Rouen, (ISBN 978-2-9532785-0-7), p. 103.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, tome 3, 1976 et 1999, page 91.

Liens externes[modifier | modifier le code]