Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Académie de Rouen.

Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen
Image illustrative de l’article Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen
Sceau de l'Académie
Fondation
Objectifs L'Académie de Rouen a pour objectif la diffusion de la connaissance dans des domaines variés et également de promouvoir la langue et la culture française.
Pays Drapeau de la France France
Ville Rouen
Langue Français
Fondateur Fontenelle et Le Cornier de Cideville et Geoffroy Macé Camus de Pontcarré
Président Gérard Granier
Secrétaire général Alain de Bézenac
Affiliation Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts et Comité des travaux historiques et scientifiques
Consortium des sociétés savantes de la Seine-Maritime
Site web www.academie1744-rouen.fr

L’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen est une société savante née de la transformation officielle, le , par lettres patentes de Louis XV, de réunions d’amis férus de botanique dans un petit jardin du faubourg Bouvreuil.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen fut placée sous l'égide de Fontenelle et de Le Cornier de Cideville. Les statuts de cette société savante] dont l'abbé Legendre fut le premier bienfaiteur furent renouvelés et confirmés au Parlement le . Le premier directeur en fut Guillaume-François Tiphaigne de La Roche.

Supprimée en 1793, l’Académie fut rétablie, en 1803, par les soins du préfet du département, le comte Beugnot et Defontenay, le maire de Rouen. L’Académie récupéra ses archives et ses registres le mais non sa bibliothèque ou son jardin. De nouvelles lettres patentes approuvèrent, le , son nouveau règlement qui fut confirmé le .

Reconnue d’utilité publique par un décret du , l’Académie a joué un rôle déterminant dans le développement du mouvement des idées à Rouen en l’absence d’université jusqu’en 1965.

L’Académie de Rouen a joué un rôle dans la lutte entre défenseurs du passé et partisans des idées nouvelles, à l’occasion de la naissance du romantisme, en la personne de son président Ulric Guttinger, collaborateur de l’organe romantique la Muse française, bataillant en une série de harangues qu’à la séance de rentrée du . Quelques phrases du discours prononcé à cette occasion par Ulric Guttinger sont à retenir : « Qu’on nous pardonne de désirer que notre jeune littérature soit encouragée à tenter de nouvelles voies, plutôt que ramenée durement, comme j’en suis témoin chaque jour, dans les routes battues et usées de ses devanciers… Le but des novateurs est évident : ils veulent que les autels se parent de poésie, que nos souvenirs historiques revivent, que nos temps soient connus, que notre Dieu et notre pays soient chantés[1]… »

Elle a aujourd'hui son siège à l’hôtel des sociétés savantes de Rouen, no 190 rue Beauvoisine.

Membres de l’Académie de Rouen[modifier | modifier le code]

L'académie de Rouen vers 1935, avec Robert Antoine Pinchon, Pierre Chirol, René Herval, Raymond Quenedey

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Sylviane Albertan-Coppola
  • Sylvain Amic
  • Gérard Angoustures
  • François de Beaurepaire
  • François Bessire
  • Alain de Bezenac
  • Alain Bézu
  • Bernard Boullard
  • Denis de Brucq
  • Jacques Calu
  • Bertrand Camillerapp
  • Pierre-Albert Castanet
  • Jean-Pierre Chaline
  • Nadine-Josette Chaline
  • Jean Costentin
  • Marie-Thérèse Courage
  • Philippe Davenet
  • Henry Decaëns
  • Renaud Delubac
  • François Gay
  • René Genevois
  • François Giraud
  • Gérard Granier
  • Gérard Hurpin
  • Joseph Lafond
  • Jean-Pierre Lemercier
  • Chantal Lemercier-Quelquejay
  • Michel Lerond
  • Anne-Marie Lethuillier-Florentin
  • Bertrand Macé
  • Vincent Maroteaux
  • Jean-Luc Maupas
  • Jean Morin
  • Guy Pessiot
  • Nicolas Plantrou
  • Guy Quintane
  • Alain Robinne
  • Pierre-Bruno Ruffini
  • Père Jean-Baptiste Sèbe
  • Armelle Sentilhes
  • Robert Soyer
  • Françoise Thelamon
  • Hubert Vaudry

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Académie de Rouen 1744, Corneille, Fontenelle, Poussin, Médaille en argent, 33 mm, Gravée par Depaulis
Revers de la médaille

Claude Boulard - Jules Adeline - Maurice Allinne - Daniel-François-Esprit Auber - Athanase Auger - Denis Ballière de Laisement - Eugène Barthélémy - Charles de Robillard de Beaurepaire - Eugène de Robillard de Beaurepaire - Anne-Marie Du Boccage - François Adrien Boieldieu - Boucher d’Argis - Jean-Louis Bouet - Charles Boulanger de Boisfrémont - Louis-Henri Brévière - François Burckard - Abel Caille - Xavier Camillerapp - Auguste-François-Joseph de Caze - Jean-Antoine Chaptal - Chardin - Adolphe Chéruel - Pierre Chirol - Pierre-Robert Le Cornier de Cideville - Jean Clogenson - abbé Cochet - Cochin - Guillaume-Martin Couture - Prosper Jolyot de Crébillon - Georges Cuvier - Louis-Alexandre Dambourney - Édouard Delabarre - François Merry Delabost - Jean Delacour - Jacques Delécluse - Jacques Delille - Joseph-Nicolas Delisle - Léopold Delisle - Jean-Baptiste Descamps - Dufriche Desgenettes - Jacques-François Dicquemare - André du Bois de La Villerabel - Georges Dubosc - Louis Dubreuil - Pinot Duclos - Jean-Jacques Duval d'Eprémesnil - René Étienne - Robert Eude - René Fauchois - Robert Flavigny - Pierre Flourens - Bernard Le Bouyer de Fontenelle - Antoine-François Fourcroy - Édouard Frère - Emmanuel-Pierre Gaillard - Benjamin Gaillon - François Godefroy - Marie Le Masson Le Golft - Gabriel Gravier - Fernand Guey - Ulric Guttinguer - Jean-Baptiste Haillet de Couronne - Gabriel Hanotaux - La Harpe - Jules Helot - Paul Helot - René Helot - Alexandre Héron - René Herval - René-Jean Hesbert - Georges Heullant - Charles-Juste Houël - Jean-Pierre Houël - Auguste Houzeau - Victor Hugo - Marin-Nicolas Jadoulle - Armand Jardillier [3]- Paul Labounoux - Lacépède - Louis-Guillaume de Lafolie - Jean Lafond - Daniel Lavallée - Lefrançois de Lalande - Le Barbier l’Aîné - Eustache-Hyacinthe Langlois - Marcel Lanquetuit - Eustache de La Quérière - Jean-Baptiste Laumonier - Albert Lebourg - Gaston Le Breton - Antoine Matthieu Le Carpentier - Charles Le Carpentier - Bernard Lefebvre - François Lefebvre de Laboulaye - Lucien Lefort - Maurice Lemesle - Noël Le Mire - Pierre Lemonnier - Léon Lenouvel [4]- Auguste Le Prévost - François Le Prévost d'Exmes - Jean-Jacques Lequeu - chanoine Émile Lesergeant - Robert-Martin Lesuire - Jean-Jacques Le Veau - Louis Lézurier de La Martel - Emmanuel Liais - Dortous de Mairan - Gaston Manchon - Marmontel - Jean Baptiste de Mercastel - Henri Louis Martin de Villers - Jean-Baptiste de Milcent - Louis-Émile Minet - Jean-André Mongez - Edward Montier - Jean-Michel Moreau - Bénédict Augustin Morel - Jean-François Mustel - Necker - René-Gustave Nobécourt - Jean Antoine Nollet - Jean-Frédéric Oberlin - Odolant-Desnos - Parmentier - Henri Paulme - Théophile-Jules Pelouze - Georges Pennetier - Nicétas Périaux - Pierre Périaux - Edmond Frédéric Perrée - Pigalle - Max Pinchard - Robert Antoine Pinchon - Raymond Quenedey - Guérard de La Quesnerie - Raymond Quibel - Robert Régnier - André Renaudin - Jean II Restout - Jean Restout - Jean-Bernard Restout - Tiphaigne de La Roche - Pierre-Prudent de Vandeuvre-Bazile - Jean-Marie Roland - Pilâtre de Rozier - Georges Ruel - Jean Saas - Gaston Sébire - Edmond Spalikowski - Antoine Léonard Thomas - Henri Van Effenterre - Bernard Vaudour - Jean-Guillaume Bernard Vauquelin - Louis-Nicolas Vauquelin - Volta - Pierre-Denis Vregeon - Antoine Yart - Colette Yver - Jean Malaurie - Louis Thiry - Marc Venard - Mgr Wintzer - Philippe Zacharie - Élie Courtonne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Laurent-Guillaume Gosseaume, Précis analytique des travaux de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen depuis sa fondation en 1744 jusqu’à l’époque de sa restauration, le 29 juin 1803, précédé de l’histoire de l’Académie ; Résumé analytique des travaux ; 1881-2, Pierre Périaux, Rouen, 1814-1821
  • Pierre-Laurent-Guillaume Gosseaume, Histoire de l'académie royale des sciences, belles-lettres et arts de Rouen, Pierre Périaux, Rouen, 1814-1821
  • Alexandre Héron, Liste générale des membres de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen de 1744-1745 à 1900-1901, Léon Gy, Rouen, 1903 [lire en ligne]
  • Tradition et modernité. 250e anniversaire de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, Rouen, 1994
  • François Bergot, Trésors de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, Point de vues,
  • Guy Pessiot, Rouen photos inédites, t. 2, Rouen, éditions des Falaises, (ISBN 978-2-84811-253-4), p. 41
  • Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen, P. Périaux, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Marsan, La Muse française, 1823-1824, Paris, E. Cornély, 1907-1909, L-352 ; I-350 p., 2 vol. in-16 (lire en ligne), v.
  2. « Notice LH d'Ovide Desmichels », base Léonore, ministère français de la Culture.
  3. Armand Jardillier est le conservateur du jardin d'Harcourt.
  4. « Notice LH/1590/21 de Léon Lenouvel », base Léonore, ministère français de la Culture.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]