Macareux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
macareux
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « macareux » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Macareux moines

Taxons concernés

Parmi la famille des Alcidae

Le terme de macareux est ambigu car il désigne en français plusieurs oiseaux marins classés dans deux genres différents de la famille des alcidés : Fratercula et Cerorhinca. Ils ont tous un plumage noir et blanc et le bec coloré. Ils vivent en colonies dans les régions tempérées fraîches de l'Atlantique et du Pacifique nord.

Liste des espèces de « macareux »[modifier | modifier le code]

Macareux rhinocéros

Il y a quatre espèces de macareux :

En anglais, le terme puffin désigne exclusivement les espèces du genre Fratercula, c'est-à-dire des macareux, ce qui peut engendrer une certaine confusion puisque ce nom a été repris en français pour nommer un autre oiseau marin : le puffin (Shearwater en anglais).

Description[modifier | modifier le code]

La particularité la plus flagrante de ces oiseaux est leur gros bec : comprimé latéralement en forme de triangle et très coloré en période nuptiale.
Mais après la période de reproduction, les plaques colorées tombent et le bec devient plus petit et plus terne et plus sombre.

Comportement[modifier | modifier le code]

Macareux moines en Norvège

Les macareux passent la plupart de leur temps en mer, mais reviennent sur terre pour se reproduire. En période de nidification ils se réunissent en large colonies sur le haut des falaises. Ils y creusent des terriers (généralement sous le couvert herbeux) pour y élever leur unique petit, dans un nid de plumes.

Oiseaux piscivores, les macareux pêchent en groupe en chassant sous l'eau des motelles, des lançons ou des sprats, bien qu'ils ne dédaignent pas des mollusques (calmars et vers) ou encore des crustacés. Disposant d'une langue râpeuse, présentant des formations en épines orientées vers l'arrière, ils peuvent emporter simultanément jusqu'à 60 proies dans leur bec. Les macareux nichent aussi dans des trous qu'ils creusent dans les falaises avec leur bec.