Buste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Chinois, par Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875). Plâtre patiné, 1872 (Petit Palais).

Le buste désigne la partie supérieure du corps humain comprenant la tête, le cou et la poitrine, en excluant les bras. Il est à distinguer du torse ou du tronc, partie du corps allant de la taille au cou, sans la tête et sans les bras.

Dans les arts[modifier | modifier le code]

En sculpture[modifier | modifier le code]

En sculpture, un buste est la représentation d'une personne se limitant à la poitrine, aux épaules et à la tête, et généralement accompagnée d'un socle. Ce type d'œuvre en trois dimensions a pour vocation de recréer le plus fidèlement possible l'apparence d'un individu.

De nombreux matériaux peuvent être utilisés, même s'il s'agit le plus souvent de marbre ou d'un autre élément suffisamment solide et durable.

En peinture[modifier | modifier le code]

La Vierge au rideau, Raphaël. La Vierge est ici représentée à mi-corps.

À la Renaissance, en peinture, l'expression « en buste » désigne une représentation qui veut abandonner la représentation en pied, de face ou de profil du sujet (souvent de grands princes) dont la dignité imposait la distance.

A contrario de la « représentation en pied », cette manière de figurer un personnage (pratiquement toujours de trois-quarts) dans un tableau resserre la composition et permet de concentrer l'attention du spectateur sur les détails du visage, avec plus d'intimité, empreint d'une forte humanité ; ainsi de nombreuses Madones de Raphaël figurent la Vierge ainsi de trois-quarts et humanisent le ou les personnages saints présents dans la représentation pour plus de dévotion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :