Musée Louis-Philippe du château d'Eu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Louis-Philippe du château d'Eu
SchloßEu.jpg
Informations générale
Site web
Bâtiment
Article dédié
Architecte
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Château d'Eu
76260 Eu
Coordonnées
Localisation sur la carte de la Seine-Maritime
voir sur la carte de la Seine-Maritime
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Situé en Normandie, au Nord de la Seine-Maritime, le château d’Eu Musée Louis-Philippe est classé Musée de France.

Le bâtiment actuel fut commencé en 1578 par Henri de Guise et Catherine de Clèves, puis terminé en 1665 par la Grande Mademoiselle, cousine germaine du roi Louis XIV.

Il devint la résidence d'été de Louis-Philippe, roi des Français (1830-1848), qui y reçut deux fois la reine Victoria d'Angleterre en 1843 et 1845, signifiant ainsi « l'Entente cordiale » entre la France et le Royaume-Uni.

Demeure de la famille d'Orléans jusqu’au début du XXe siècle, le château connut entre 1872 et 1886 une période de grands travaux sous la direction du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc. En 1902, le château est touché par un incendie.

En 1905, l'édifice fut acquis par l'ancienne famille impériale du Brésil, les princes d'Orléans-Bragance.

Le grand salon du rez-de-chaussée

En 1964, après de multiples épisodes, la ville d’Eu se porta acquéreur du château.

En 1973, la municipalité y installe sa mairie et le Musée Louis-Philippe est créé ; Martine Bailleux-Delbecq en devient conservateur.

En 1985, pour faire mieux connaître le château et contribuer à l'enrichissement des collections, l'Association des « Amis du Musée Louis-Philippe du château d'Eu » est fondée par Isabelle d'Orléans et Bragance (1911-2003), « comtesse de Paris », avec l'aide du conservateur.

En 1987, le parc et les dépendances de l'ancien domaine royal, situés sur le territoire de la ville d'Eu, sont classés.

En 2006, départ à la retraite de Martine Bailleux-Delbecq ; Alban Duparc, attaché de conservation, devient responsable du musée.

En 2007, Gabriel de Broglie, chancelier de l'Institut de France, succède à la « comtesse de Paris », en tant que président d'honneur des Amis du Musée Louis-Philippe du château d'Eu qui en sont un des soutiens les plus actifs.

Une partie de l’ancien domaine royal du château demeure privée et appartient aux héritiers d'Isabelle d'Orléans-Bragance, ses fils Michel, Jacques d'Orléans et un de ses petits-fils, Robert d'Orléans, fils du défunt prince Thibault (+1983).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alban Duparc, Histoire d’une restauration, Viollet-le-Duc et le château d’Eu. Abbeville : Leclerc Imprimerie. 2014.
  • Alexia Brossaud, Voyage en terre littéraire, Plongée dans les collections de la bibliothèque du château d’Eu. Alençon : Bemo Graphic. 2014.
  • Alban Duparc, Donation Albert Court. Abbeville : Leclerc Imprimerie. 2013.
  • François Terrade, Visite de la Reine Victoria au Roi Louis-Philippe au château d'Eu. Eu : Association des Amis du Musée Louis-Philippe. 2013
  • Alban Duparc, Le Musée Louis-Philippe du château d'Eu, Eu, 2008
  • Martine Bailleux-Delbecq, Xavier Dufestel, « Le Brésil au château d’Eu », dans cat. exp. La collection Brasiliana, musée de la Vie romantique, Paris, 2005
  • Martine Bailleux-Delbecq et Xavier Dufestel, Le Brésil impérial dans les collections du château d'Eu, catalogue d'exposition, musée Louis-Philippe, Eu, 2005
  • Xavier Dufestel, « Les Villages de Liberté d'Isabelle », dans Bulletin des Amys du vieil Eu, Eu, 1999

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]