Jean Claude Ameisen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Olivier Ameisen, son frère
Jean Claude Ameisen
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Claude Ameisen lors d'un débat en 2015

Naissance (64 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau : France française
Champs Médecine, immunologie
Institutions INSERM
Université Paris Diderot
Diplôme Faculté de médecine de Lille
Université Paris Diderot
Renommé pour Travaux sur l'apoptose

Jean Claude Ameisen[1], né le à New York, est un médecin, immunologiste et chercheur français en biologie. Il est directeur du Centre d'études du vivant de l'Institut des humanités de Paris de l'université Paris Diderot et président du Comité consultatif national d'éthique.

Il a publié de nombreux ouvrages de vulgarisation et anime l'émission de radio Sur les épaules de Darwin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Jean Claude Ameisen est issu d'une famille juive d'origine (lointaine) allemande dont le patronyme signifie « fourmis ».

Son père, Emanuel Ameisen, juif polonais émigré à Paris dans les années 1930, y devient ingénieur après avoir réalisé des études à Grenoble. Engagé volontaire, il est fait prisonnier[2],[3] et envoyé dans un stalag pour Juifs en Poméranie[réf. nécessaire]. À son retour en France, Emanuel Ameisen dirigera, entre autres, l'entreprise d'Helena Rubinstein, épouse de son oncle, l'éditeur Edward Titus.

Sa mère, Janine Ameisen — artiste-peintre, condisciple en philosophie de Karol Wojtyła (futur Jean-Paul II) et rescapée d'Auschwitz — rencontre Emanuel Ameisen en France avant de partir pour les États-Unis où naît Jean Claude Ameisen.

Il est le frère aîné d'Olivier Ameisen, médecin connu pour avoir expérimenté sur lui-même avec succès le baclofène contre son alcoolodépendance[4],[5] et d'Éva Ameisen, stomatologue et auteur-compositeur.

Formation et carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires au lycée Louis-le-Grand et à l'École alsacienne, Jean Claude Ameisen fait ses études de médecine au CHU Cochin-Université Paris 7. Pendant son internat au CHU de Lille, il se spécialise en pneumologie et s'oriente vers la recherche en immunologie au sein de l'INSERM. De 1986 à 1987, il est post-doctorant puis chercheur associé en immunologie à la faculté de médecine de l'université Yale. De 1989 à 1996, il est maître de conférences et praticien hospitalier en immunologie au CHU de Lille. En 1994, il devient directeur de l'unité Inserm U415 à l'Institut Pasteur de Lille. Il est nommé en 1996 professeur associé invité au La Jolla Institute for Allergy and Immunology (en) (LIAI) en Californie et, en 1998, professeur d'immunologie à l'Université Paris Diderot/Hôpital Bichat[4]. Depuis septembre 2011, il est directeur du Centre d'études du vivant[6] de l'Institut des humanités de Paris de l'université Paris Diderot.

Fonctions au sein des comités d'éthiques[modifier | modifier le code]

Jean Claude Ameisen a été président du comité d'éthique de l'INSERM de 2003 à 2012[7],[8], et devient en 2005 membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE)[9],[10]. Le , sur proposition du président de la République François Hollande, la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale et celle du Sénat approuvent sa nomination à la présidence du CCNE en remplacement d'Alain Grimfeld ayant achevé son mandat[11],[12]. Il prend ses fonctions le 9 novembre 2012[13].

Il a été président du Comité éthique et scientifique de la Fondation internationale de la recherche appliquée sur le handicap (FIRAH) de 2009 à 2013.

Autres engagements dans la société civile[modifier | modifier le code]

Auteur de nombreux essais sur la science, il est, depuis septembre 2010, le concepteur et l'animateur de l'émission Sur les épaules de Darwin de France Inter[5],[14].

Il a été le président de la Conférence française pour la biodiversité tenue à Chamonix-Mont-Blanc en mai 2010, l'année internationale de la biodiversité, puis du Comité de révision de la stratégie nationale pour la biodiversité en 2011.

Il a rejoint en juillet 2011 l'équipe de campagne de Martine Aubry pour l'élection présidentielle de 2012, chargé, avec Charlotte Brun, du sujet « Personnes âgées, Dépendance, et Handicap[15] ».

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Jean Claude Ameisen est connu principalement pour ses travaux sur les processus de mort cellulaire programmée ou apoptose en physiopathologie et au cours de l'évolution[16].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La plupart des couvertures d'ouvrages de Jean Claude Ameisen, notamment les éditions ordinaires d'ouvrages signés de son seul nom, ne recourent pas au trait d'union entre les prénoms, mais certaines autres éditions, notamment en collection de poche, ou encore des ouvrages collectifs, utilisent la graphie ordinaire « Jean-Claude ».
  2. Sa première épouse, Claire Ameisen, est arrêtée, déportée de France dans le convoi 34 du 18 septembre 1942 et assassinée à Auschwitz, cf.Le Mémorial de la déportation des juifs de France, de Serge Klarsfeld, édité et publié par Beate et Serge Klarsfeld, 1979.
  3. Jean Claude Ameisen, Dans la lumière et les ombres. Darwin et le bouleversement du monde, coll. Points, éditions du Seuil, 2011, p. 235-41.
  4. a et b Béatrice Gurrey, « Jean Claude Ameisen, l'alchimiste », sur LeMonde.fr,‎
  5. a et b Corinne Bensimon, « Jean Claude Ameisen, la voix poéthique », sur liberation.fr,‎
  6. Site officiel du Centre d'études du vivant.
  7. Inserm, « Institut national de la santé et de la recherche médicale », sur inserm.fr (consulté le 8 janvier 2016)
  8. Inserm, « Institut national de la santé et de la recherche médicale », sur inserm.fr (consulté le 8 janvier 2016)
  9. Composition du CCNE
  10. « Comité Consultatif National d'Ethique », sur ccne-ethique.fr (consulté le 8 janvier 2016)
  11. « Dépouillement du vote sur la nomination de M. Jean-Claude Ameisen à la présidence du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) » sur le site de l'Assemblée nationale.
  12. « La commission approuve à l'unanimité la candidature de M. Jean-Claude Ameisen à la présidence du Comité national consultatif d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé » sur le site du Sénat.
  13. Décret du 9 novembre 2012 portant nomination du président et du président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé dans le Journal officiel du 10 novembre 2012.
  14. « Sur les épaules de Darwin / France Inter », sur France Inter (consulté le 8 janvier 2016)
  15. L'équipe de campagne de Martine Aubry sur le site officiel martineaubry.fr
  16. (en) Publications scientifiques de Jean Claude Ameisen figurant sur la base de publications biomédicales PubMed.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]