Jayadeva (poète hindou)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jayadeva
Git govind large.jpg
Jayadeva s'inclinant devant Vishnou.
Miniature indienne (Pahari, 1730).
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Kenduli Sasan (en) ou Kenduli (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Prononciation
Œuvres principales

Jayadeva ( devanagari : जयदेव ) est un poète indien du XIIe siècle, auteur du Gita-Govinda, un poème lyrique sur les amours de Râdhâ et Krishna, considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la poésie sanskrite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa vie n'est connue que par la tradition orale. Il est né dans l'Est de l'Inde[1], sans doute dans le village de Kenduli, situé soit dans la région de Birbhum dans le Bengale actuel, soit près de Purî dans l'Odisha. Élevé dans une famille de brahmanes, il aurait mené ensuite une vie errante de sâdhu avant d'épouser une danseuse de haute caste. Il aurait fréquenté aussi la cour du râja Lakshmana Sena (v. 1178-1206) en tant que poète et pandit.

Jayadeva, que l'on appelle aussi parfois Jaydev ou Jaidev, est hautement considéré en Inde comme poète, en particulier au Bengale, et vénéré comme une personnalité sainte par les vaishnava. Il est considéré par les sikhs comme un dévot de la prière, reconnu sous le nom de bhagat.

Deux de ses compositions se retrouvent dans le livre saint du sikhisme, le Guru Granth Sahib[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The A to Z of Hinduism, par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 102 (ISBN 8170945216).
  2. A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, page 86 (ISBN 0700710485).

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Jayadeva (trad. par Gaston Courtellier, préf. de Sylvain Lévi), Le Gīta-Govinda. Pastorale de Jayadeva, Paris, L'Asiathèque, (1re éd. 1904), X + 83 p.
  • Jayadeva (trad. François Di Dio, Parvati Gosh... [et al.], préf. Marguerite Yourcenar), Gita Govinda : les amours de Krishna, Paris, Éditions Emile-Paul, , 42 p.
  • Jayadeva (trad. du sanskrit et préf. par Jean Varenne), Gîta-Govinda, Monaco, Éditions du Rocher/UNESCO, , 207 p. (ISBN 2-268-01204-2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Varenne, « Jayadeva et le Gîta-Govinda », dans Pierre-Sylvain Filliozat, Dictionnaire des littératures de l'Inde, Paris, PUF, (1re éd. 1994), 379 p. (ISBN 978-2-130-52135-8), p. 127-130
  • Henri Quellet, « Un chef-d’œuvre de la poésie lyrique, religieuse et érotique, de l'Inde ancienne : le "Gītagovinda" de Jayadeva (drame sanskrit du XIIe siècle après J.-C.) », Annales de l'Université de Neuchâtel,‎ 1983/1984, p. 218-246
  • Henri Quellet (Thèse en Lettres, Univ. de Neuchâtel), Le Gītagovinda de Jayadeva; texte, concordance et index, Hildesheim ; New York, G. Olms Verlag, , 570 p. (ISBN 3-487-06515-0)
Statue de Jayadeva devant le Musée qui lui est consacré à Kendavilwa (Orissa), sa ville natale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]