Bhagat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bhagat désigne dans le sikhisme les écrivains, les bardes dont les œuvres ont été incorporées au Livre Saint : le Guru Granth Sahib. Ces poètes sont appelés aussi Bhaktas.

Selon les points de vue, ils sont au nombre de quinze[1], ou dix-sept[2]. Deux des bhagats : Sunder et Mardana sont comptés par certains historiens comme des gursikhs, des dévots aux gourous.

Origine du mot[modifier | modifier le code]

Bhagat est un mot sous sa forme panjabi qui vient du terme sanskrit Bhagavata, ce qui signifie: un dévot au Seigneur (Bhagvan). Beaucoup de ces dévots sont des adeptes de la tradition bhakti, les croyants qui suivent la voie de réalisation guidés par la prière. Guru Arjan a collecté leurs écrits. Une partie d'entre eux ont vécu avant Guru Nanak, mais ils se sont éloignés de l'hindouisme pour se rapprocher d'une doctrine monothéiste. Ils étaient l'aube avant le lever du soleil [3].

Liste des Bhagats[modifier | modifier le code]

Un timbre hindou de 1952 représentant un des bhagats les plus fameux: Kabir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, tome I, pages 312 et suivantes, (ISBN 8173801002)
  2. A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, pages 50, (ISBN 0700710485)
  3. Voir Bhagat dans SikhiWiki l'encyclopédie sikhe en anglais.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]