Ivan Govar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Govar
Nom de naissance Yvan Govaerts
Naissance
Uccle, Belgique
Nationalité Drapeau de Belgique Belge
Décès (à 52 ans)
Bruxelles
Profession Acteur, réalisateur

Ivan Govar, ou Yvan Govar, pseudonymes d'Yvan Govaerts, est un acteur, scénariste et réalisateur belge, né à Uccle, commune de Bruxelles-Capitale (Belgique), le , et mort à Bruxelles le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Govar est né dans une famille très fortunée, ce qui lui permit d'être le plus jeune réalisateur européen de son époque. Il a réalisé trois films en Belgique, avant des coproductions françaises. Il décida plusieurs fois d'abandonner le cinéma en raison des mauvaises critiques reçues. Son dernier film, Deux heures à tuer, a pour têtes d'affiche Michel Simon et Pierre Brasseur. Tous ses films ont été des échecs commerciaux. Marié en 1958 à l'actrice et ancienne Miss France Irène Tunc, il tenta de se suicider à la suite des infidélités de son épouse[1]. Ils ont divorcé en 1964 et Ivan Govar abandonna définitivement le cinéma en 1965, à l'âge de 30 ans[2].

L'œuvre d'Ivan Govar a rapidement sombré dans l'oubli. Selon Paul Geens, archéologue du cinéma, diplômé du RITS (école de cinéma de la Communauté flamande, à Bruxelles) : « Lorsqu'il a proposé ses films belges[3] à RTL, la réponse a été « Les gens ne payent pas la télévision couleur pour voir des vieux trucs en noir et blanc[4] ! ». »

En 1983, Ivan Govar revient au cinéma en tant qu'acteur dans un court métrage de Richard Olivier Le buteur fantastique[5].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Cavalier a co-écrit avec Ivan Govar le scénario de La Croix des vivants, sorti en 1962, avant de devenir le compagnon d'Irène Tunc. En sa mémoire, il a réalisé en 2009 le film Irène.
  2. Une encyclopédie des cinémas de Belgique, Patrick Leboutte, Dominique Païni, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Éditions Yellow Now, 1990
  3. Ses co-productions françaises étant alors bloquées en raison de la faillite des producteurs français.
  4. Paul Geens : L’archéologue du cinéma sur Cinergie, premier avril 2009 Cinergie.be
  5. Le buteur fantastique (1983) de Richard Olivier est le bonus du DVD Un soir... par hasard édité en 2009 par l'association Belfilm et l’éditeur Come and See.

Liens externes[modifier | modifier le code]