Beignée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Beignée
Beignée
Place de Beignée
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Commune Ham-sur-Heure-Nalinnes
Section Ham-sur-Heure
Code postal 6120
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Beignetïs
Géographie
Coordonnées 50° 19′ nord, 4° 23′ est
Localisation
Localisation de Beignée
Localisation de Beignée au sein de Ham-sur-Heure-Nalinnes

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Beignée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Beignée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Beignée
Liens
Site officiel www.ham-sur-heure-nalinnes.be

Beignée est un village immédiatement voisin de Ham-sur-Heure, dans la province de Hainaut (Belgique) avec lequel il ne forme plus qu'une seule agglomération. Sis sur l'Eau d'Heure, un affluent de la Sambre, il fait partie de la nouvelle commune de Ham-sur-Heure-Nalinnes, dans la province de Hainaut, en Région wallonne de Belgique. On nomme les habitants de Beignée des Beignetïs ou Beintîs.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Louis, abrite un orgue J. Stevens de 7 jeux.
  • Deux écoles, l'une communale et l'autre libre. Saint-Louis.
  • La gare de Beignée sur la ligne de chemin de fer reliant Charleroi à Mariembourg (Ligne 132). La gare n'est plus qu'un 'point d'arrêt' sur la ligne Charleroi-Mariembourg.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Fêtes et traditions folkloriques[modifier | modifier le code]

Vie économique[modifier | modifier le code]

Ancienne carrière[modifier | modifier le code]

Jadis, il y avait un raccordement de la voie de chemin de fer vers une carrière avec concasseur qui a produit une grande partie du ballast de la même ligne 132, lors de sa création en 1848. Elle a également produit du calcaire pour la sidérurgie et la production de chaux. C'est à la désaffectation de cette carrière que le site est devenu en 1924 une verrerie spécialisée dans le verre creux (flacons, bocaux, verres). À la fin des activités de verrerie, les bâtiments administratifs ont abrité un home, actuellement fermé (avant 2010). Du home il subsiste des bâtiments inachevés et le passage à niveau privé qui menait aux installations est maintenant fermé.

Le point d'arrêt de Beignée

Gare de Beignée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gare de Beignée.

En le point d'arrêt est en plein dans les transformations. Le passage à niveau piétonnier sera remplacé par un tunnel. La pose du tunnel lui-même, un tuyau en béton préfabriqué de plus de 20 tonnes, est prévue pour . À cette occasion, le trafic ferroviaire sera suspendu et remplacé par un service de bus (source: SNCB).

Sur cette ligne 132, un remarquable pont en pierre de taille permet aux trains de franchir l'Eau d'Heure, le pont Roch, qui jouxte une station d'épuration flambant neuve. Plus en amont, vers Ham-sur-Heure, comme oubliée au milieu des bois, une jolie passerelle enjambe les voies. Elle desservait jadis les forges de Biatrooz, dont il subsiste quelques canaux, des vannes et d'autres vestiges des installations hydrauliques. Le sentier qui part de la place de Beignée via l'allée de Morfayt, est très raide, mais on véhiculait les charges grâce à un jeu de cordes et de poulies tiré par un cheval, on montait et descendait le chariot "à la moulette". Jadis on entendait le "maka" des forges, gros marteau mû par un arbre à cames, résonner des lieues à la ronde. On y confectionnait surtout des clous et des fers plats pour l'agriculture.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Musée des Marches Folkloriques de l'Entre-Sambre-et-Meuse », sur www.museedesmarches.be (consulté le 2 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :