Festival (chaîne de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival
Image illustrative de l’article Festival (chaîne de télévision)

Création
Disparition (devenue France 4)
Propriétaire France Télévisions et Arte France
Slogan « La chaîne des films de prestige »
Format d'image 576i (SDTV)
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Thématique nationale publique
Siège social Paris
Diffusion
Diffusion Câble et satellite
Chronologie

Festival était une chaîne de télévision thématique française publique consacrée à la fiction diffusée du au . La chaine a ensuite été rebaptisée France 4.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

En 1994, l'audiovisuel de service public tout comme La Cinquième l'ancien La Cinq tout comme TF1 et M6 choisit de développer une offre de télévision complémentaire à ses deux chaînes nationales généralistes au travers de quatre projets, une chaîne consacrée à la fiction, une autre à l'Histoire, une troisième aux sciences et une dernière aux arts et spectacles. France Télévision lance ainsi par satellite et dans une nouvelle norme de télédiffusion (D2-MAC), le programme France Supervision dont l'objectif est de proposer une sélection d'émissions au format 16/9. Le pôle de télévision public lance également le à 19 h, en présence du ministre de la culture Philippe Douste-Blazy et du président de France Télévision Xavier Gouyou-Beauchamps, la chaîne Festival[1] sur les réseaux câblés métropolitains Videopole et Lyonnaise Câble[2] et le bouquet analogique Canalsatellite avant de rejoindre le , le nouveau bouquet satellite numérique concurrent TPS dont France Télévision est actionnaire à 25 %[3]. Pour cela, elle renforce la programmation de Festival, en proposant des longs-métrages et des téléfilms de prestige, des œuvres célèbres ayant marqué l'histoire de la télévision, des sagas et des télé-romans. Festival représente une solution pour France Télévision et La Sept-ARTE en permettant aux deux groupes, qui ont largement investi dans la fiction française pour France 2, France 3 et ARTE, d’offrir une seconde vie à leurs productions, sans trop souffrir de la concurrence et afin de répondre à une attente de certains téléspectateurs. Du fait des ressources limitées du genre, la chaîne est contrainte toutefois à adopter, comme les autres, la rediffusion. Elle diffuse également de la publicité pour couvrir une partie de son budget.

En 2002, dans un contexte de rigueur budgétaire, Jean-Pierre Raffarin revoit à la baisse les projets de France Télévisions pour la future télévision numérique terrestre en France (TNT). France Télévisions ne dispose ainsi que d’un seul canal « bonus » en plus de France 2 et France 3 pour proposer une chaîne complémentaire à ses antennes existantes. Faute de soutien et de crédits, le groupe se résout à proposer Festival et demande à son directeur général, Philippe Chazal, d'élaborer une grille de programme plus populaire. Le , le CSA sélectionne Festival pour figurer dans le multiplex de France Télévisions sur la TNT. Après avoir failli s’appeler « France 8 » ou « France Prime »[réf. nécessaire], la chaîne est finalement rebaptisée France 4, se conformant à la charte adoptée par France Télévisions, et propose une nouvelle grille assez proche de celle de France Supervision : grand spectacle, sport, fiction, cinéma et séries.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

L'habillage de la chaîne Festival était l'œuvre de la société Télécaster.

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Du 24 juin 1996 au 30 mars 2005 : « La chaîne des films de prestige »[4]

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents-directeurs généraux :

Directeurs généraux :

Mission[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Festival était une société privée détenue à 28 % par la société nationale de programme France 2, à 28 % par la société nationale de programme France 3, à 28 % par le groupe britannique Carlton Communications, à 11 % par La Sept-ARTE et à 5 % par le groupe americano-hollandais Regency Monarchy. France Télévisions monte ensuite à 89 % du capital en reprenant les parts de Carlton Communications et Regency Monarchy, Arte France restant à 11 %.

Siège[modifier | modifier le code]

Programmes[modifier | modifier le code]

Chaque jour, de 10 heures à minuit, Festival propose quatorze heures de fiction couvrant toute la gamme du genre, avec des soirées à thème (cinéma le lundi, comédie le mardi, policier le mercredi, coup de cœur le jeudi, aventures le vendredi, mystère le samedi et prestige le dimanche) de trois heures trente de programmation à base de films de 90, 52 et 26 minutes.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Câble[modifier | modifier le code]

Festival était diffusée sur Numericable.

Satellite[modifier | modifier le code]

Festival était diffusée en exclusivité sur le tout nouveau bouquet satellite TPS dès son lancement en juin 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]