Maison de la Radio (Strasbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison de la Radio
Image dans Infobox.
La Maison de la Radio et de la Télévision à Strasbourg.
Présentation
Type
Radio studio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Logo monument historique Classé MH (1983, décor en céramique, mur de support de l'auditorium)
Localisation
Pays
Région
Collectivité territoriale
Département
Commune
Adresse
Place de Bordeaux
Coordonnées
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Bas-Rhin
voir sur la carte du Bas-Rhin
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Maison de la Radio et de la Télévision est un monument historique situé à Strasbourg, dans le département français du Bas-Rhin.

Le bâtiment accueille aujourd'hui le siège de France 3 Alsace.

Localisation[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment est situé place de Bordeaux à Strasbourg.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1983[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Avec la construction de la Maison de la Radio place de Bordeaux à Strasbourg, les studios de radio quittent l'avenue de la Marseillaise[2].

La Maison de la Radio à Strasbourg[3], construite entre 1956 et 1961 dans les quartiers nord de la ville, est due aux architectes P. Tournon, A. Devilliers et P. Verdier[4].

L’auditorium constitue l’élément dominant du bâtiment et en forme la façade principale. Au-dessus d’un rez-de-chaussée bas s’élève, en porte-à-faux et sur un plan légèrement concave, le promenoir orné d’une grande composition murale en céramique visible de l’extérieur. Elle participe ainsi simultanément du décor monumental et de l’animation urbaine. Cette composition intitulée La Création du Monde, de 24 m de longueur sur 6 m de hauteur, faite de carreaux de terre cuite émaillée, est due à l’artiste peintre Jean Lurçat, fut élu en 1964, à l’Académie des beaux-arts, né à Bruyères (Vosges) en 1892, mort à Saint-Paul-de-Vence (Alpes-Maritimes) en 1966.

L’artiste a incorporé dans son œuvre trois pylônes d’émissions, concession évidente à la destination des lieux. Ce décor avec son support a été classé au titre des monuments historiques par arrêté du . La restauration a été conduite par Daniel Gaymard, Architecte en chef des monuments historiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Strasbourg : Maison de la radio : La création du Monde par jean Lurça : décor en céramique avec son mur support constituant la façade de l'auditorium, pp. 480-481

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maison de la Radio (Strasbourg) », notice no PA00085097, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Radio Strasbourg », sur ina.fr (consulté le 27 janvier 2015)
  3. « La Maison de la Radio - France 3 », sur strasbourg.eu (consulté le 27 janvier 2015)
  4. René Dinkel, L'Encyclopédie du patrimoine (Monuments historiques, Patrimoine bâti et naturel : Protection, restauration, réglementation. Doctrines : Techniques : Pratiques), Paris, éditions Les Encyclopédies du patrimoine, , 1512 p. (ISBN 2-911200-00-4)
    Chapitre III L'apport des techniques, 2-La dilatation des parois portant des décors, pp.74 à 77

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :