Fortschwihr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fortschwihr
La mairie
La mairie
Blason de Fortschwihr
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar
Canton Andolsheim
Intercommunalité Communauté de communes du pays du Ried Brun
Maire
Mandat
Hélène Baumert
2014-2020
Code postal 68320
Code commune 68095
Démographie
Gentilé Fortschwihriens ou Fortschwihrois
Population
municipale
1 201 hab. (2011)
Densité 251 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 23″ N 7° 27′ 06″ E / 48.0897, 7.4517 ()48° 05′ 23″ Nord 7° 27′ 06″ Est / 48.0897, 7.4517 ()  
Altitude Min. 182 m – Max. 190 m
Superficie 4,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Fortschwihr

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Fortschwihr

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fortschwihr

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fortschwihr
Intersection entre la Grand'Rue et la Rue du Rhin

Fortschwihr (prononcé [fɔʁtʃviʁ ][1]) est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin, en Alsace, à huit kilomètres à l'est de Colmar. Ses habitants sont appelés les Fortschwihriens et les Fortschwihriennes[2] ou Fortschwihrois et Fortschwihroises[3].

Village de plaine du fossé rhénan, la commune était déjà occupée par l'Homme à l'époque gallo-romaine. Elle a été marquée par la guerre de Trente Ans et la Seconde Guerre mondiale.

Fortschwihr a connu une croissance démographique forte depuis les années 1970. La population a triplé en trente ans, après la construction du collège. Les cultures ont laissé en partie place à des lotissements. Il existe un patrimoine bâti (église, château, maisons à colombages et granges) et naturel (verger, mare pédagogique, boisements). L'économie est tertiaire ; la commune propose des évènements culturels réguliers (théâtre en dialecte alsacien, fête du pissenlit, expositions...).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Fortschwihr est situé à 8 km à l'est de Colmar, au centre nord/sud de l'Alsace. La commune comprend deux parties : le village principal et un hameau appelé « Collège ».

Communes limitrophes de Fortschwihr
Bischwihr Muntzenheim
Horbourg-Wihr Fortschwihr Urschenheim
Andolsheim Widensolen

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans la plaine d'Alsace, entre le massif des Vosges à l'ouest et la Forêt-Noire (Allemagne) à l'est, au niveau du fossé rhénan (fossé tectonique d'effondrement ou graben datant de l'Oligocène). L'altitude communale est située entre 182 mètres et 190 mètres[4]. La partie sud, la plus élevée, est boisée (forêt communale de Fortschwihr, ensemble de la forêt domaniale du Kastenwald[5]). La couche géologique supérieure est homogène et récente (Holocène au Quaternaire), elle correspond à des dépôts éoliens de lœss (limons issus de l'érosion éolienne en période glaciaire)[6].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Fortschwihr est situé entre la région sèche de la Hardt au sud et la région humide du Grand Ried au nord. La Blind, qui prend sa source quelques centaines de mètres au sud-est du village, passe entre Fortschwihr et Bischwihr.

Climat[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans une zone de climat semi-continental. À l'abri des Vosges, la région dans laquelle il se situe est touchée par l'effet de foehn et est donc plus sèche qu'ailleurs en France (Colmar, avec entre 500 et 600 mm de pluie par an[7], est la deuxième ville la plus sèche de France).

Relevés météorologiques de la région de Colmar
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 −1 2 5 9 12 14 14 10 7 2 1 6,2
Température moyenne (°C) 1,5 2,5 7 10 14,5 17,5 20 20 15,5 11,5 5 3,5 10,7
Température maximale moyenne (°C) 4 6 12 15 20 23 26 26 21 16 8 6 15,3
dont pluie (mm) 25,5 18,9 22,5 29,4 42,7 39,6 45,1 34,4 38,5 43,2 29,7 25 394,5
Source : « Données climatologiques de Colmar »


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Il y a trois entrées principales à Fortschwihr, par la D9.I venant de Urschenheim, et par la D111 traversant Fortschwihr de Bischwihr à Muntzenheim.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Logo de la Trace
Logo de la Trace

Fortschwihr est desservie par les bus Trace, par les lignes et arrêts suivants :

Parcours Arrêts dans la commune
9 Sundhoffen Centre – Place du 1er Février - Fortschwihr Étang Collège de Fortschwihr, Fortschwihr Mairie, Grand Jardin, Étang
20 Fortschwihr Étang – Vauban - Théâtre - Gare Collège de Fortschwihr, Fortschwihr Mairie
24 Grussenheim / Riedwihr – Théâtre - Gare Collège de Fortschwihr

Le village est en outre desservi par les lignes 316 et 346 du service départemental de cars du Haut-Rhin.

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

Une voie verte relie Fortschwihr à Bischwihr, en passant par le collège[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Fortschwihr apparaît dans les textes au XIVe siècle sous différents noms : Volraczwiller (1315), Volratswihr (1363, 1374)... Ces noms viendraient du prénom Volrat ou Fulrad (abbé de Saint-Denis au XVIIIe siècle). Le suffixe -wihr (du latin villare, ferme) est témoin de la civilisation gallo-franque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

La découverte d’une sépulture à incinération du IIe siècle indique que le site était occupé dès l’époque gallo-romaine. L’exhumation d’une nécropole mérovingienne (fin VIIe siècle) et carolingienne (fin VIIIe siècle) attestent l’implantation durable de la population.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Lors du Moyen Âge, le village appartient aux seigneurs de Horbourg avant d’être cédé en 1324 aux comtes de Wurtemberg.

De l'époque moderne à nos jours[modifier | modifier le code]

Au début du XVIIe siècle, la guerre de Trente Ans fait rage. La région est désertée pendant quelques années et ne se relève qu’à l’arrivée d’immigrés suisses.

À partir du milieu du XVIIIe siècle, des familles nobles viennent s’installer dans l’ancien « château » du village : Jean Nicolas de Langenhagen, Georges Klein de Kleinenberg et son fils Benjamin Frédéric Pfeffel.

En 1846 est construite l’actuelle école primaire qui fut longtemps une mairie-école.

Plaque sur le monument aux morts
En 2010, une plaque commémorative de la libération de Fortschwihr lors de la Seconde Guerre mondiale a été déposée sur le monument aux morts du village.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le village est évacué, puis occupé par les Allemands. Lors des combats de la poche de Colmar, fin janvier 1945, il subit de nombreux dégâts. Fortschwihr fut libéré des Nazis le 30 janvier 1945.

En 1970, la commune est retenue pour l’implantation du collège.

Les années 1990 et 2000 sont l'occasion de travaux de restauration.

  • En 1995, la mairie, complétée d’une salle communale, s’installe dans ses nouveaux locaux.
  • En 1996, les élèves peuvent s’installer dans l’école restaurée de 4 nouvelles classes aménagées dans les locaux de l’ancienne mairie-école.
  • Le Conseil Général finance en 2004 de lourds travaux pour réhabiliter le collège. Une mare pédagogique y est inaugurée en 2007. Les travaux d’aménagement du rond-point devant le collège ont amélioré la sécurité. Depuis avril 2007, une piste cyclable relie le collège au village. Cet établissement accueille 808 élèves durant l'année scolaire 2010-2011[9] issus de 13 communes du canton.
  • Les travaux d’extension de l’école élémentaire débutés en 2005 ont permis de remplacer les classes mobiles par une construction qui utilise les matériaux haute qualité environnementale et des énergies renouvelables : géothermie, panneaux photovoltaïques. La bibliothèque municipale, ouverte depuis septembre 2008, accueille adultes et enfants trois fois par semaine. En 2008, un accueil périscolaire est installé dans une grange rénovée du XVIIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fortschwihr

Les armes de Fortschwihr se blasonnent ainsi :
« D'or au lion rampant de sable accompagné en chef d'une ramure de cerf posée en fasce. »[10]

Le blason de Fortschwihr représentait autrefois trois bois de cerf (emblème de la famille des Wurtemberg). Le blason actuel, employé depuis 1971, n'en a gardé qu'un et le lion ajouté est emprunté à l'armorial de la généralité d'Alsace.

Une sculpture du blason en grès jaune et en grès rose des Vosges, réalisée par l'artiste Cédric Oesch, a été inaugurée le 13 novembre 2011. Elle est disposée sur le rond-point du lieu-dit Collège (commune de Fortschwihr).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Fortschwihr fait partie du canton d'Andolsheim, de l'arrondissement de Colmar, de la communauté de communes du pays du Ried Brun et de la première circonscription du Haut-Rhin.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Fortschwihr est, à l'instar des campagnes alsaciennes en général[11], un village ancré à droite. Nicolas Sarkozy est notamment arrivé en tête lors des 1ers et 2es tours des élections présidentielles de 2007[12] et de 2012[13].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de 1945 à nos jours[14]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1965 Jules David SE[réf. souhaitée]  
1965 1983 Jean Hunsinger    
1983 1995 Jean-Pierre Salomon    
1995 2001 André Wolgensinger    
mars 2001 en cours Hélène Baumert UDI[15]  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Fortschwihr n'est actuellement jumelée à aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 201 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
247 289 309 341 366 359 369 353 383
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
355 330 337 346 311 305 310 287 283
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
262 283 275 244 240 251 254 258 224
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
220 228 294 445 732 967 1 155 1 209 1 201
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2004[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Après une période de diminution de la population depuis le milieu du XIXe siècle, la commune connaît une forte croissance démographique à partir des années 1970, notamment en raison de l'implantation du collège. Cependant, cette croissance ralentit voire passe à une légère diminution à la fin des années 2000.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (9,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21 %).

Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est sensiblement égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,3 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 25,8 %, plus de 60 ans = 9,5 %) ;
  • 50,3 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 15,6 %, 30 à 44 ans = 27,5 %, 45 à 59 ans = 23,8 %, plus de 60 ans = 10,2 %).
Pyramide des âges à Fortschwihr en 2008 en pourcentage[18]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
1,8 
75 à 89 ans
2,8 
7,7 
60 à 74 ans
7,4 
25,8 
45 à 59 ans
23,8 
25,3 
30 à 44 ans
27,5 
15,1 
15 à 29 ans
15,6 
24,3 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département du Haut-Rhin en 2008 en pourcentage[19].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
5,5 
75 à 89 ans
9,1 
12,9 
60 à 74 ans
13,2 
21,7 
45 à 59 ans
20,9 
21,8 
30 à 44 ans
20,9 
18,8 
15 à 29 ans
17,5 
19,2 
0 à 14 ans
17,6 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Fortschwihr fait partie de l'académie de Strasbourg. Il accueille un collège public d'enseignement secondaire d'environ 800 élèves, une école élémentaire, ainsi qu'une bibliothèque municipale animée par une association de bénévoles.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Du théâtre en dialecte alsacien se produit à Fortschwihr en février.

Le dimanche après Pâques, Fortschwihr organise la fête du Pissenlit. Différentes animations sont proposées.

Durant la deuxième semaine de novembre, l'exposition « Fort'art » est proposée. Chaque année, différents artistes exposent leurs créations (sculptures, peintures ...) sur un thème qui change chaque année. Le deuxième dimanche de décembre se déroule le marché du Bredala.

Santé[modifier | modifier le code]

Fortschwihr n'est pas équipé de centre de secours (à part la caserne de pompiers). Les hôpitaux les plus proches se situent à Colmar (hôpital Pasteur, hôpital Albert Schweitzer...) et les pharmacies les plus proches à Muntzenheim et Horbourg-Wihr.

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Au nord du village se situe le parcours de santé. Il passe par la forêt et est jalonné de différentes épreuves physiques : barres de traction, barre d'équilibre, anneaux... Près de l'étang s'étend un terrain de pétanque et une table de tennis.

Économie[modifier | modifier le code]

En 2008, le revenu fiscal médian par ménage était de 23 446 €, ce qui plaçait Fortschwihr au 1 536e rang parmi les 31 604 communes de plus de 50 ménages en métropole[20]. La population est donc relativement aisée en comparaison avec la population nationale.

En 2010, une épicerie et plusieurs magasins (de vêtements, d’électroménager, de sports et loisirs, de parfumerie) sont implantés sur le village[21]. La commune est orientée vers le tertiaire qui offre près des deux-tiers des emplois : commerces, services et équipements publics[20].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.

Il est situé près de la mairie. Y sont gravés les noms des victimes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale à Fortschwihr.

Église Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

L'église, côté sud-ouest
L'église, côté sud-est

L’église Saint-Laurent de Fortschwihr est mentionnée dès 1315. La paroisse faisait partie de l’évêché de Strasbourg, chapitre rural de Marckolsheim. Elle devient protestante entre 1534 et 1536 suite à la Réforme, introduite par Georges Ier de Wurtemberg.

Le premier pasteur, Adam Gundelmann, arriva en 1544 et l’église fut utilisée par les protestants jusqu’en 1687. Avec la révocation de l’édit de Nantes, une cure royale est créée par Louvois dans les villages qui comptent plus de sept familles catholiques. L’église de Fortschwihr se voit donc appliquer le Simultaneum : le chœur est attribué aux catholiques. Deux fois par an, lors des rogations et à Saint-Laurent, le bâtiment servait au culte catholique.

L’église fut démolie en 1860 à cause de sa vétusté et un nouvel édifice la remplaça en 1863.

Dans la nuit du 30 au 31 janvier 1945, lors des combats pour la libération de Fortschwihr contre les nazis, une grande partie de l’église est détruite, à l’exception du clocher. Reconstruite après la guerre, elle est consacrée en 1956 et se voit dotée en 1958 d’un orgue du facteur Mulheisen et d’une nouvelle cloche.

En 2002, la volonté concertée de la commune de Fortschwihr, des deux communautés religieuses et la générosité des habitants ont permis une restauration de l’intérieur de l’église et la réalisation dans le chœur d’une peinture murale d’Olivier Wagner. En 2007, l’orgue est restauré.

Fortschwihr reste l'une des quelque 50 localités d'Alsace dotées d'une église simultanée[22].

Patrimoine rural[modifier | modifier le code]

Il existe à Fortschwihr un « château », aujourd'hui habité. On peut également remarquer des maisons à colombages, ainsi qu'une grange du XVIIIe siècle, avant son aménagement en périscolaire en 2008.

Une borne triangulaire de limite de ban de 3 communes datant de 1754, en grès, se situe devant la mairie avec gravées dessus les anciennes armoiries de Fortschwihr (3 bois de cerf).

Le panonceau indiquant la rue du Grand Jardin, en français et en alsacien

Une des plaques indiquant le nom de la rue du Grand Jardin est en alsacien, avec écrit dessus Grossgardawaj.

Paysages[modifier | modifier le code]

Un parc, devant la mairie, et un étang se trouvent à Fortschwihr. On peut aussi remarquer un verger, où sont plantées des variétés de fruits anciens, entretenues par les élèves de l'école primaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le général Klein de Kleinenberg est né à Fortschwihr en 1781. Il fut l'un des généraux de Napoléon. Sa maison natale est située dans la Grand'rue et une rue du village porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Localisation et prononciation des noms de lieux d'Alsace commençant par E, F ou G », sur elsasser.free.fr (consulté le 1er novembre 2013)
  2. « Fortschwihr », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos.
  3. « Fortschwihr », sur le Bottin administratif des communes et de l'intercommunalité, LexisNexis SA.
  4. « Plan Fortschwihr »
  5. « Canton d'Andolsheim », sur le site personnel de Roger Brunet (consulté le 20 novembre 2011)
  6. Fortschwihr sur le fossé rhénan sur Géoportail. Consulté le 20 novembre 2011.
  7. « Encyclopédie des villes de France, données climatiques de Colmar »
  8. « Piste cyclable de Bischwihr à Fortschwihr », sur jds.fr (consulté le 28 octobre 2013)
  9. Le collège de Fortschwihr sur Andolsheim.fr. Consulté le 10 décembre 2011.
  10. Archives Départementales du Haut-Rhin
  11. Élise Descamps, « En votant à droite, l'Alsace cultive sa singularité politique », sur la-croix.com,‎ 22 mars 2010 (consulté le 22 octobre 2013)
  12. « Fortschwihr (68320 - Alsace) », Résultats de l'élection présidentielle 2007, sur lexpress.fr (consulté le 23 octobre 2013)
  13. « Fortschwihr (68320 - Alsace) », Résultats de l'élection présidentielle 2012, sur lexpress.fr (consulté le 23 octobre 2013)
  14. a et b [PDF]Liste des maires des communes du Haut-Rhin de la Révolution Française à nos jours (aller à Fortschwihr), Archives Départementales du Haut-Rhin. Consulté le 21 septembre 2013
  15. Élections municipales et communautaires 2014 sur interieur.gouv.fr
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  18. « Évolution et structure de la population à Fortschwihr en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 octobre 2011).
  19. « Résultats du recensement de la population du Haut-Rhin en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 octobre 2011).
  20. a et b « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur le site de l'Insee (consulté le 20 novembre 2011)
  21. Statistiques du nombre d'équipements et de services en 2010 de l'Insee
  22. Bernard Vogler, « Liste de localités ayant de nos jours une église simultanée », in Antoine Pfeiffer (dir.), Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie, SAEP, Ingersheim ; Oberlin, Strasbourg, 2006, p. 298 (ISBN 2-7372-0812-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]