Wickerschwihr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wickerschwihr
Wickerschwihr
Vue aérienne du village.
Blason de Wickerschwihr
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Intercommunalité Colmar Agglomération
Maire
Mandat
Richard Ley
2020-2026
Code postal 68320
Code commune 68366
Démographie
Population
municipale
721 hab. (2018 en diminution de 6,12 % par rapport à 2013)
Densité 320 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 29″ nord, 7° 26′ 13″ est
Altitude Min. 180 m
Max. 185 m
Superficie 2,25 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Porte du Ried
(banlieue)
Aire d'attraction Colmar
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Colmar-2
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Wickerschwihr
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Wickerschwihr
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wickerschwihr
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wickerschwihr

Wickerschwihr [vikəʁʃviʁ] est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Wickerschwihriens et les Wickerschwihriennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wickerschwihr
Jebsheim
Porte du Ried Wickerschwihr Muntzenheim
Bischwihr

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Wickerschwihr est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Porte du Ried, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[4] et 3 553 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Colmar dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 95 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (79,9 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (83,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (79,9 %), zones urbanisées (19,6 %), forêts (0,5 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupé à l'époque hallstattienne, entre 750 et 450 av. J.-C., le site a livré un bracelet à boules terminales actuellement au musée Unterlinden, à Colmar. Mentionné pour la première fois en 728, Wickerschwihr fait partie jusqu'en 1837 du territoire de Holtzwihr, dont il suit l'évolution historique. Le village est ainsi cité lors de la donation du comte Eberhard à l'abbaye de Murbach. Le comte fait partie de la famille des ducs d'Alsace, résidant à Eguisheim. Au XIe siècle, Wickerschwihr passe sous l'autorité des princes de Habsbourg. Les terres de Wickerschwihr sont fertiles et ses fermes sont pour la plupart des possessions de différentes fondations religieuses de la région, telles l'abbaye de Marmoutier, les chevaliers de Saint-Jean, les couvents de Sainte-Catherine…

En 1585, la lignée de Hasttatt étant venue à s'éteindre, Wickerschwihr devient la propriété des barons de Montjoie. En 1639, la localité est, tout comme Holtzwihr, confiée par les Suédois à l'administration de Colmar.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le village, évacué le , est envahi dès le 16 juin par les Allemands. C'est la 5ème Division blindée française, sous le commandement des généraux Schlesser et Vernejoul, en liaison avec les "Dogfaces soldiers" de la 3ème Division d’infanterie US, qui prendra le village, le [11]. Le jour même, ordre est donné d'évacuer les habitants vers la Maison-Rouge puis Ribeauvillé. La plupart seront transportés jusque dans les Vosges ou dans la Haute-Marne. Wickerschwihr sortira à moitié détruit des combats de la poche de Colmar. Le 5 février 1945, est organisé la première messe du village libéré, dans l'église partiellement détruite, en présence du Général Vernejoul.

La commune retrouve ensuite son équilibre entre le maintien de cultures traditionnelles - pommes de terre, choux, betteraves - et une ouverture relative vers les métiers de l'industrie et des services.

Au début des années 1990, la commune se fera connaitre par la création d'un plan sur les risques sismiques "PEGAS" (plan d'entraide générale et d'assistance aux secours), axé sur la prévention et l'organisation des secours post-séisme[12]. Unique en son genre, ce plan sera repris au niveau national et international.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Wickerschwihr

Les armes de Wickerschwihr se blasonnent ainsi :
« D'or au sautoir alézé de sable, au chef d'azur chargé de trois coquilles de Saint-Jacques d'argent. »[13]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1989 Marcel Kuehn SE Maire
1989 2020 Bernard Sacquépée SE Maire
2020 En cours Richard Ley SE Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1841. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2018, la commune comptait 721 habitants[Note 3], en diminution de 6,12 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1841 1846 1851 1856 1861 1866 1871 1875 1880
257247224218228226210211208
1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926 1931
195195202197193208187177187
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
166167181201218312404504610
2006 2007 2008 2013 2018 - - - -
730747764768721----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jacques-le-Majeur (1843-1951)

Jusqu'en 1843, les habitants de Wickerschwihr devaient aller à la messe de Holtzwihr. À cette date, la commune, devenue indépendante, décide la construction de sa propre église. La vente d'une coupe de bois extraordinaire, portant sur 4 hectares et 7 ares, soit le quart de la réserve de Wickerschwihr, est organisée pour financer l'entreprise. L'église est épargnée par la Première Guerre mondiale, mais fort endommagée entre 1939 et 1945 par l'armée américaine. La flèche du clocher, la chambre des cloches, la toiture du nef et du chœur ainsi que les piliers de grès soutenant le clocher à l'intérieur de la nef sont complètement détruits et rebâtis en 1951.

Animations[modifier | modifier le code]

  • Fête : 25 juillet (saint Jacques),
  • Fête de la pomme de terre : 1er week-end de juillet,
  • Marché aux puces : 1er dimanche du mois d'avril,
  • Pêche.

Commerces et artisans[modifier | modifier le code]

  • Choucrouterie
  • Vente de pommes de terre
  • Boulangerie artisanale et fabrique de pains spéciaux
  • Vente de pommes

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Les bus Trace[modifier | modifier le code]

Cette commune est desservie par les lignes et arrêts suivants :

Parcours Arrêts dans la commune
24 Grussenheim / Riedwihr – Théâtre - Gare Wickerschwihr Mairie, Stade, Verger

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Porte du Ried », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Colmar », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. « Campagne d’Alsace 1944-1945 – Sixième partie (Poche de Colmar) » (consulté le ).
  12. « Alsace- La démarche PEGAS - Le Plan Séisme », sur www.planseisme.fr (consulté le ).
  13. Archives Départementales du Haut-Rhin
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.