Ferrari SF15-T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferrari SF15-T
Ferrari SF15-T
Kimi Räikkönen à bord de la SF15-T au Canada
Présentation
Équipe Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari
Constructeur Ferrari
Année du modèle 2015
Concepteurs James Allison
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone et nid d'abeilles
Suspension avant Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Sachs
Nom du moteur Ferrari Type 059/4
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur longitudinale
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Ferrari
longitudinale
Nombre de rapports Semi-automatique à 8 rapports + marche arrière
Type Changement rapide
Différentiel à glissement limité semi-automatique séquentielle électronique seamless
Électronique allumage et injection électroniques
Système de carburant Réservoir de 100 kg d'essence
Système de freinage Disques autoventilés en fibre de carbone et étriers Brembo
Poids 702 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Shell V-Power
Pneumatiques Pirelli PZero (sec) et Cinturato (humide) montés sur jantes OZ Racing
Partenaires Kaspersky Lab, Santander, Hublot
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
7. Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Début Grand Prix d'Australie 2015
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
19313
Championnat constructeur 2e avec 428 points
Championnat pilote Sebastian Vettel : 3e
Kimi Räikkönen : 4e

Chronologie des modèles (2015)

La Ferrari SF15-T est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Ferrari dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2015. Elle est pilotée par l'Allemand Sebastian Vettel, en provenance de l'écurie autrichienne Red Bull Racing, et par le Finlandais Kimi Räikkönen, présent depuis 2014. Les pilotes-essayeurs sont le Mexicain Esteban Gutiérrez et le Français Jean-Éric Vergne.

Conçue par l'ingénieur britannique James Allison, la SF15-T est présentée le 30 janvier 2015 à l'usine de Maranello en Italie. Succédant à la Ferrari F14 T de 2014 comme simple évolution de cette dernière, qui a réalisée la plus mauvaise saison de l'écurie depuis 1993, la SF15-T se distingue par son poids, augmenté de onze kilogrammes.

Cette voiture fait de la Scuderia Ferrari la deuxième force du plateau derrière Mercedes Grand Prix. Sebastian Vettel est le seul pilote à battre les Flèches d'Argent au cours de la saison, s'imposant en Malaisie, en Hongrie et à Singapour (où il signe la seule pole position non réalisée par Lewis Hamilton ou Nico Rosberg), accumule treize podiums et termine troisième du classement pilotes, devant son coéquipier Kimi Raikkonen qui obtient pour sa part trois podiums et termine quatorze fois dans les points.

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

Nommée en interne Progetto 666, la Scuderia Ferrari révèle le nom de sa monoplace, la SF15-T, le 26 janvier 2015[1].

La Ferrari SF15-T se distingue notamment par son nez, long et plongeant à l'image de la McLaren MP4-30, mais aux points d'attache plats. L'aileron avant utilise huit éléments sur ses bords extérieurs, aux plans plutôt uniformes. La monoplace italienne diffère de toutes ses concurrentes par ses suspensions à tirants qui offrent un bénéfice aérodynamique, tout en reprenant le dessin des bras de suspension inférieur avant de la Mercedes AMG F1 W05 de 2014. La prise d'air principale de la SF15-T est complétée par une autre, en dessous, comme sur la F14 T.

Concernant l'arrière de la monoplace, James Allison, le directeur technique de Ferrari, explique que tous les composants ont été logés « dans un volume plus compact sous la carrosserie », à la suite de recherches en soufflerie et au bureau d'études de l'écurie, afin de construire des radiateurs qui permettent plus de refroidissement que sur la F14 T, afin de pouvoir « resserrer davantage l'arrière de la monoplace ». L'aileron arrière est soutenu par un fin pilier central en cou de cygne. La SF15-T innove en présentant des incisions horizontales dans les panneaux latéraux de l'aileron arrière, le but étant d'évacuer l'air derrière les roues arrière afin de réduire la traînée et optimiser la dépression derrière le diffuseur, dont l'évasement extrait un maximum de flux d'air sous le fond plat[2].

James Allison évoque la silhouette des monoplaces de la saison 2015 : « Toutes les voitures sur la grille en 2015 vont paraître plus attirantes, surtout à l'avant, au niveau du nez : après avoir essayé pendant quelques années, je pense que nous avons enfin trouvé une réglementation qui obtient ce que nous recherchions du point de vue de la sécurité, et qui ne crée pas les formes disgracieuses rencontrées ces dernières saisons »[3].

Maurizio Arrivabene, le directeur de la Scuderia Ferrari, confie que la SF15-T est prête depuis décembre 2014 et annonce que l'objectif de l'écurie est de remporter deux courses en 2015. Arrivabene place cette saison sous le signe du fondateur de la marque, Enzo Ferrari : « Enzo Ferrari le disait il y a bien longtemps, la plus belle voiture est celle qui gagne. L'année dernière, nous avions une voiture franchement moche et en plus elle ne gagnait pas ! J'apprécie cette nouvelle voiture esthétiquement ; je ne sais pas encore quelles seront ses performances mais elle est vraiment sexy. La philosophie de Ferrari n'a pas été impactée par les changements, elle a été dictée par le fondateur, Enzo Ferrari. Nous voulons améliorer l'esprit d’équipe, faire grandir la passion qui semblait un peu perdue ces dernières années et travailler ensemble vers le même objectif : gagner le plus possible »[4].

Fidèle à sa tradition d’attribuer un surnom féminin à ses voitures depuis 2010, Sebastian Vettel a prénommé sa monoplace Eva[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Ferrari SF15-T en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2015 Scuderia Ferrari Ferrari Type 059/4 V6 Turbo Pirelli AUS MAL CHI BAH ESP MON CAN AUT GBR HON BEL ITA SIN JAP RUS USA MEX BRÉ ABU 428 2e
Sebastian Vettel 3e 1er 3e 5e 3e 2e 5e 4e 3e 1er 12e 2e 1er 3e 2e 3e Abd 3e 4e
Kimi Räikkönen Abd 4e 4e 2e 5e 6e 4e Abd 8e Abd 7e 5e 3e 4e 8e Abd Abd 4e 3e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Basile Davoine, « Officiel - Ferrari dévoile le nom de sa nouvelle monoplace », sur toilef1.com, (consulté le 6 février 2015)
  2. Nicolas Carpentiers, « La Ferrari SF15-T à la loupe », sur f1i.fr, (consulté le 6 février 2015)
  3. Olivier Guillaume et Benjamin Vinel, « Allison - Des F1 plus attirantes grâce à la réglementation », sur toilef1.com, (consulté le 6 février 2015)
  4. Michaël Duforest, « Une SF15-T "sexy" pour Arrivabene », sur toilef1.com, (consulté le 6 février 2015)
  5. « F1 - Vettel dévoile le nom qu’il a donné à sa Ferrari SF15-T »,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :