Fains-Véel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fains-Véel
Place de la mairie et monument aux morts.
Place de la mairie et monument aux morts.
Blason de Fains-Véel
Héraldique
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Canton Bar-le-Duc-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse
Maire
Mandat
Gérard Abbas
2014-2020
Code postal 55000
Code commune 55186
Démographie
Population
municipale
2 199 hab. (2014 en diminution de 2,87 % par rapport à 2009)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 28″ nord, 5° 07′ 37″ est
Altitude Min. 170 m
Max. 272 m
Superficie 18,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Fains-Véel

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Fains-Véel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fains-Véel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fains-Véel

Fains-Véel est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dérivation du canal

La commune fait partie du département de la Meuse, du canton de Bar-le-Duc-Nord et de la communauté d'agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse. Elle compte actuellement 2199 habitants dont une petite minorité vivant dans Véel (348).

L'Ornain, sous-affluent de la Seine, traverse la commune sur une longueur de 2 850 m, la ligne Paris-Strasbourg sur 2 435 m et le canal de la Marne au Rhin sur 2 600 m. Le périmètre de la commune est de 28,37 km.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la commune appartient au Barrois.

C'est après une chasse aux loups dans une forêt de Fains-Véel où il prend froid, que le duc de Lorraine René II meurt le dimanche 10 décembre 1508, au château de Fains.

Le , Fains-les-Sources devient Fains-Véel à la suite de sa fusion-association avec Véel[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Hôtel de ville.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1986 en cours
(au 28 mars 2014)
Gérard Abbas[2] UDF puis UMP Retraité de la banque
Conseiller général de Bar-le-Duc-Sud (1999-2008)
Conseiller départemental de Bar-le-Duc-2 (depuis 2015)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2014, la commune comptait 2 199 habitants[Note 1], en diminution de 2,87 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,27 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
665 744 739 834 962 855 1 232 1 440 1 847
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 524 1 476 1 643 1 757 1 989 1 985 2 245 2 017 2 075
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 088 1 927 1 854 1 541 1 711 2 005 2 182 1 701 2 110
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2 426 2 482 2 588 2 513 2 447 2 290 2 279 2 255 2 199
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune a de nombreuses ressources:

  • Arbres fruitiers, pâturages
  • Aviculture
  • Laiterie
  • Hôpital psychiatrique
  • Port (sur le canal)
  • Métallurgie, ferronnerie, scierie

Ainsi que deux zones commerciales, l'une située sur la sortie de Bar-le-Duc et l'autre à l'opposé de la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La commune abrite deux monuments historiques :

Autres monuments et sites[modifier | modifier le code]

  • Chapelle de l'Hôpital, construite en 1856 à Fains, ancien couvent des Tiercelins fondé en 1663.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René II de Lorraine, duc de Lorraine et de Bar décédé à Fains en 1508.
  • Jeanne Weber, tueuse en série, décédée à l'asile d'aliénés de Fains en 1918.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Coupé d’azur à six filets en pal d’argent et de sinople à trois burèles d’argent.
Commentaires : La commune utilise deux blasons en losange qui peuvent se rassembler en un seul blason coupé. Au 1° pour Fains : les filets en pal symbolisent la clôture du camp romain du IIe siècle. Au 2° pour Véel : les burèles évoquent l’Ornain, la voie ferrée Paris-Strasbourg et le canal de la Marne au Rhin, qui tous trois traversent la localité[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'hôpital psychiatrique de Fains-les-Sources : de 1939 à 1945, Centre hospitalier spécialisé, Fains-Véel, 1996, 83 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]