Aller au contenu

Longeville-en-Barrois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Longeville-en-Barrois
Longeville-en-Barrois
L'église Saint-Hilaire.
Blason de Longeville-en-Barrois
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Bar-le-Duc - Sud Meuse
Maire
Mandat
Lionel Beaufort
2020-2026
Code postal 55000
Code commune 55302
Démographie
Gentilé longevillois, Longevilloises[1]
Population
municipale
1 101 hab. (2021 en diminution de 5,74 % par rapport à 2015)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 36″ nord, 5° 12′ 40″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 337 m
Superficie 15,44 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Bar-le-Duc
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bar-le-Duc-1
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Longeville-en-Barrois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Longeville-en-Barrois
Géolocalisation sur la carte : Meuse
Voir sur la carte topographique de la Meuse
Longeville-en-Barrois
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Longeville-en-Barrois
Liens
Site web longeville-en-barrois.fr

Longeville-en-Barrois est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Longeville-en-Barrois est une ville de 1 187 habitants situé à 5 km au sud-est de la préfecture Bar-le-Duc.

Longeville-en-Barrois constitue l'un des vingt-trois points du Réseau de référence français[2].

Le territoire de la commune est limitrophe de cinq communes. Une sixième commune, Culey, touche la commune dans le nord-est.

Communes limitrophes de Longeville-en-Barrois
Savonnières-devant-Bar Resson
Longeville-en-Barrois Silmont
Montplonne Tannois

Géologie, relief et paysages[modifier | modifier le code]

La commune, située sur les rives de l'Ornain, dispose d'un territoire d'une superficie de 1 278 ha. Le village est établi en bas dans la vallée fertile sur la rive droite, à une hauteur entre 187 à 200 m environ. Sur la rive droite, les coteaux s'élèvent jusqu'à 337 m, et sur la rive gauche jusqu'à 333 m. Plus au sud se trouve un bout du haut plateau sur le territoire de la commune.

Vue d'ensemble du village. À l'arrière-plan, la ville de Bar-le-Duc.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone 1 de sismicité très faible[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est dans la région hydrographique « la Seine de sa source au confluent de l'Oise (exclu) » au sein du bassin Seine-Normandie. Elle est drainée par l'Ornain, le canal de la Marne au Rhin, le ruisseau de Resson[4] et divers autres petits cours d'eau[5],[Carte 1].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Longeville-en-Barrois[Note 1].

L'Ornain, d'une longueur de 116 km, prend sa source dans la commune de Grand et se jette dans la Saulx à Étrepy, après avoir traversé 36 communes[6]. Au bord de l'Ornain en amont, un petit étang est aménagé en parc.

Le canal de la Marne au Rhin, long de 293 km et 178 écluses à l'origine, relie la MarneVitry-le-François) au RhinStrasbourg). Par le canal latéral de la Marne, il est connecté au réseau navigable de la Seine vers l'Île-de-France et la Normandie[7].

Un plan d'eau complète le réseau hydrographique : la fosse Vallon (1,6 ha)[Carte 1],[8].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Longeville-en-Barrois est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[9],[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Bar-le-Duc, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 86 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (62,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (65,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (47,7 %), forêts (29 %), prairies (8,3 %), zones agricoles hétérogènes (6,8 %), zones urbanisées (6,3 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,8 %)[14]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 2].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • D 180[15].
  • D 180 > N 135 > D 169 Tannois.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

SNCF[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Longueville est mentionnée pou Ex aede divi Maximi Barrensis sous la forme Longavilla (992). Longeville (1290 et 1321), Longevilla (1380), Longueville (1700).

Histoire[modifier | modifier le code]

Plaque commémorant le premier ouvrage imprimé en Lorraine en 1501.
Drapeau brodé « La liberté ou la mort » exposé dans la mairie.

Des traces de constructions antiques indiquent que le village était autrefois très étendu. La cité, incluse dans la Gaule belgique en période gallo-romaine, vit de l'implantation de la vigne.

Au IVe siècle, elle était peuplée de Leuques (des Gaulois). Au Ve siècle, Longavilla fait partie de l'Austrasie franque et au Moyen Âge, elle appartient au comté de Bar érigé en duché.

La première imprimerie lorraine fut créée à Longeville en 1501 par un curé, Martin Mourot.

Dès le XVIIe siècle, Longeville possède sa propre administration : appelée mairie, elle est constituée d’un maire, d’un lieutenant-général, d’un lieutenant particulier, d’un substitut, d’un greffier en chef et d’un greffier commis.

En 1792, les soldats de Longeville ont fait quelques prouesses, avec un drapeau brodé de la devise « La liberté ou la mort ». Le drapeau, sauvé des Prussiens, caché dans la poutre d'une maison[17], et, déclaré monument historique au titre d'objet, se trouve maintenant exposé dans la mairie.

Sept habitants ont par ailleurs été admis parmi les 4281 Justes parmi les nations de France[18] pour avoir sauvé des personnes juives persécutées par le régime nazi et le gouvernement de Vichy :

Au XXe siècle, la commune accueille une usine de construction de moteurs Diesel à combustion interne qui se spécialisera par la suite dans la construction de moteurs de bateaux.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté d'agglomération de Bar-le-Duc - Sud Meuse.

Budget et fiscalité 2021[modifier | modifier le code]

En 2021, le budget de la commune était constitué ainsi[19] :

Mairie.
  • total des produits de fonctionnement : 921 000 , soit 780  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 717 000 , soit 608  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 799 000 , soit 677  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 763 000 , soit 646  par habitant ;
  • endettement : 1 846 000 , soit 1 565  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 9,22 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 43,91 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 36,12 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2020 : médiane en 2020 du revenu disponible, par unité de consommation : 22 390 [20].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1995 ? Robert Gesset    
mars 2001 mars 2008 André Weber    
mars 2008 mai 2020 Danielle Bouvier    
mai 2020 En cours Lionel Beaufort[21]   Cadre de la fonction publique

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[23].

En 2021, la commune comptait 1 101 habitants[Note 4], en diminution de 5,74 % par rapport à 2015 (Meuse : −4,57 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5131 3281 3881 4251 4751 4591 4251 4411 434
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2791 2171 2061 1211 0871 0621 0261 038932
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
938900887823943899873822968
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 0041 0661 1131 1491 2291 2631 1871 1891 205
2015 2020 2021 - - - - - -
1 1681 1141 101------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[26] :

  • Écoles maternelles et primaires.
  • Collèges à Bar-le-Duc, Ligny-en-Barrois.
  • Lycées à Bar-le-Duc.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[27] :

  • Médecins à Longeville-en-Barrois, Tronville-en-Barrois, Bar-le-Duc.
  • Pharmacies à Longeville-en-Barrois, Tronville-en-Barrois, Bar-le-Duc.
  • Hôpitaux à Bar-le-Duc, Saint-Dizier.

Cultes[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Il existe à Longeville-en-barrois le groupe amical de la Sainte Cécile. C'est une association multi-activités affiliée à la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF) qui propose diverses activités telles que : la danse, la gymnastique féminine, des randonnées, la marche Nordique, du tennis de table...

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Culture et élevage associés[29].
  • Culture de céréales, de légumineuses et de graines oléagineuses.
  • Élevage d'autres animaux.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Hébergements et restauration à Longeville-en-Barrois, Bar-le-Duc, Culey.

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité[30].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Bâtiments religieux et mémorials
Deux monuments aux morts, l'un entre la mairie et l'église, et l'autre au cimetière.
  • Quelques croix de chemin en fer.
Bâtiments civils remarquables
  • L'ancienne maison communale
  • L'ancienne maison du pèlerin, actuellement pharmacie.
  • L'école des garçons.
  • La maison où a été caché le drapeau des Volontaires de Longeville de 1792, brodé « La liberté ou la mort ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Rudolph Diesel, l'inventeur du moteur qui porte son nom, et le meusien Frédéric Dyckhoff ont créé en 1897 à Bar-le-Duc la Société française des moteurs Diesel à combustion interne, et ont édifié à Longeville la première usine de fabrication, en France, de moteurs Diesel.
  • Jean Manchette, né le 30 décembre 1921 à Menaucourt et décédé le 5 mai 2023 à Longeville en Barrois à l'âge de 101 ans. Ancien déporté meusien durant la Seconde guerre mondiale. Chevalier de la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre National du Mérite et Commandeur des Palmes Académiques. Depuis les années 80 il s’engage dans le monde associatif et porte-drapeau. Des années 90 au crépuscule de son existence, son engagement auprès des jeunes est resté immense. D'abord auprès des élèves de classes primaires, mais aussi en témoignant auprès des collégiens et lycéens, il parcouru inlassablement le département et la région pour évoquer son parcours ainsi que celui de ses camarades et amis.
  • Paulette Geoffroy, médaillée du Souvenir Français[37].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Longeville-en-Barrois Blason
D'azur à une cane volante d'or[38].
Détails

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Réseau hydrographique de Longeville-en-Barrois » sur Géoportail (consulté le 9 juin 2024).
  2. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé : Meusiens, Meusiennes
  2. « Réseau de référence français » [PDF], sur IGN.
  3. Informations sur les risques naturels, miniers et technologiques
  4. Ruisseau de Resson
  5. « Fiche communale de Longeville-en-Barrois », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines dans le bassin Seine-Normandie (consulté le )
  6. Sandre, « l'Ornain »
  7. Sandre, « le canal de la Marne au Rhin »
  8. « Le millésime 2022 de la BD TOPAGE® métropole est disponible », sur eaufrance.fr (consulté le ).
  9. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. Voies routières
  16. « Longeville : 55 - Meuse - Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le ).
  17. [PDF] « Sauver le drapeau des Volontaires de 1792 » sur reseaudescommunes.fr
  18. Longeville-en-Barrois en 1939-1945
  19. Les comptes de la commune
  20. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  21. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  26. Établissements d'enseignements
  27. Professionnels et établissements de santé
  28. Paroisse Saint-Maxe du Barrois
  29. Annuaires
  30. Commerces et services
  31. « église », notice no PA00106560, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. Notice no PM55001407, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture (orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue)
  33. Notice no PM55001406, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture (orgue de tribune)
  34. Inventaire de l'orgue
  35. Notice no PM55000356, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture Statue : Christ en croix
  36. Monument aux morts
  37. Paulette Geoffroy, L'Est Républicain
  38. Armes de Longeville-en-Barrois