Velaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Velaines (Celles).
Velaines
La mairie
La mairie
Blason de Velaines
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Canton Ancerville
Intercommunalité Communauté d'agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse
Maire
Mandat
Jean-Claude Midon
2014-2020
Code postal 55500
Code commune 55543
Démographie
Gentilé Velainois
Population
municipale
916 hab. (2014 en diminution de 2,24 % par rapport à 2009)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 14″ nord, 5° 18′ 09″ est
Altitude Min. 213 m
Max. 364 m
Superficie 10,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Velaines

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Velaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Velaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Velaines

Velaines est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de 3 communes.

Communes limitrophes de Velaines
Tronville-en-Barrois Nançois-sur-Ornain
Velaines Willeroncourt
Nant-le-Grand Ligny-en-Barrois

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1793 le village se nommait Velaine en Barrois[1] .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean Ansmant    
mars 2008 en cours Jean-Claude Midon    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2014, la commune comptait 916 habitants[Note 1], en diminution de 2,24 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,27 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
718 753 754 708 753 737 754 760 780
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
701 683 697 617 664 593 623 607 664
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
709 763 750 704 744 651 631 618 619
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
729 743 976 1 135 1 140 979 944 908 916
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église et le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Velaines Blason Tiercé en pairle :
  • au 1 de sinople à la tête arrachée de bélier d'argent accornée et allumée d'or,
  • au 2 d'or, au 3 de gueules, à la paire de broyes de l'un en l'autre ;
  • au chevron renversé d'argent brochant sous la partition, chargé d'un chevronnel ondé d'azur, surchargé d'un fer de moulin de pourpre brochant.''
Détails En traçant le « V » de Velaines, les deux branches du chevron d'argent renversé rappellent que la commune a pour origine deux paroisses : Saint Remy d'Inval (Grande Velaine) et Saint Martin (Petite Velaine). Le chevronnel ondé d'azur (bleu) suit le tracé de l'Ornain et celui du canal de la Marne au Rhin. Le champ de sinople (vert) ainsi que la tête de bélier symbolisent les prairies et l'élevage. Le champ d'or évoque les céréales et le silo important qui permet de les stocker. Les petites industries traditionnelles (moulin et huilerie actionnés par l'Ornain, pressoir...) sont illustrées par le fer de moulin de pourpre (violet). Avec le pourpre du fer de moulin, on ne peut oublier l'importance de la vigne jusqu'à la fin du XIXe siècle à Velaines. Avec la paire de broyes, on brisait jadis les tiges de chanvre, une autre culture traditionnelle. Enfin, la tête de bélier remémore une légende verbale selon laquelle les habitants de Velaines mangeaient traditionnellement des têtes de moutons, « les chignettes », à la fête du pays : la Saint Martin.
Blason composé et dessiné par Robert André Louis et Daniel Da Ponte avec l'approbation du Conseil français héraldique et adopté par la commune en novembre 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires - Société des sciences et arts de Vitry le François .Page 311- 1861
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.