Canton de Chalonnes-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Chalonnes-sur-Loire
Canton de Chalonnes-sur-Loire
Situation du canton de Chalonnes-sur-Loire dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Angers (17)
Segré (1)
Bureau centralisateur Chalonnes-sur-Loire
Conseillers
départementaux
Marie-Paule Chesneau (DVD)
Alain Maingot (DVD)
2015-2021
Code canton 49 10
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 35 663 hab. (2016)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Superficie 465,37 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton de Chalonnes-sur-Loire est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Au redécoupage cantonal de 2014, le canton qui comptait cinq communes en compte dès lors dix-sept.

Composition[modifier | modifier le code]

À partir des élections de mars 2015, le canton de Chalonnes-sur-Loire groupe dix-sept communes[4]. Ce nombre est porté à 18 le avec le transfert de la commune du Fresne-sur-Loire dans le département de Maine-et-Loire[5] et enfin à nouveau ramené 17 le 1er janvier 2016 avec la fusion du Fresne-sur-Loire et de Ingrandes en une commune nouvelle (Ingrandes-Le Fresne sur Loire).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Chalonnes-sur-Loire
(bureau centralisateur)
49063 CC Loire Layon Aubance 6 505 (2014)
Bécon-les-Granits 49026 CC des Vallées du Haut-Anjou 2 790 (2014)
Champtocé-sur-Loire 49068 CC Loire Layon Aubance 1 874 (2014)
Chaudefonds-sur-Layon 49082 CC Loire Layon Aubance 967 (2014)
Denée 49120 CC Loire Layon Aubance 1 399 (2014)
Ingrandes-Le Fresne sur Loire 49160 CC du pays d'Ancenis 2 561 (2014)
La Possonnière 49247 CC Loire Layon Aubance 2 423 (2014)
Rochefort-sur-Loire 49259 CC Loire Layon Aubance 2 313 (2014)
Saint-Aubin-de-Luigné 49265 CC Loire Layon Aubance 1 261 (2013)
Saint-Augustin-des-Bois 49266 CC des Vallées du Haut-Anjou 1 210 (2014)
Saint-Georges-sur-Loire 49283 CC Loire Layon Aubance 3 513 (2014)
Saint-Germain-des-Prés 49284 CC Loire Layon Aubance 1 390 (2014)
Saint-Sigismond 49321 CC des Vallées du Haut-Anjou 365 (2014)
Val d'Erdre-Auxence 49183 CC des Vallées du Haut-Anjou 4 755 (2014)

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2014[modifier | modifier le code]

Le canton de Chalonnes (chef-lieu) est créé en 1790, dépendant du district d'Angers, puis en 1800 de l'arrondissement d'Angers[6].

Avant la réforme territoriale de 2013, le canton groupe cinq communes que sont Chalonnes-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon, Denée, Rochefort-sur-Loire et Saint-Aubin-de-Luigné.

Situé en rive gauche de la Loire, ce canton est organisé autour de Chalonnes-sur-Loire dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 111 km2 (11 192 hectares[7],[8]), et son altitude varie de 10 mètres (Chalonnes[7]) à 104 mètres (Rochefort[7]), pour une altitude moyenne de 24 mètres. Il comptait 12 417 habitants en 2012[9].

Carte du canton en 2014.
Carte du canton en 2014.

Le canton est marqué par le commerce, grâce à sa position géographique près de la Loire qui a longtemps permis le transport maritime[10]. Les productions principales de ce canton sont le chanvre, cultivé en vue de la production de lin, puis de vêtements, le vin, avec un vignoble assez vaste et comportant les appellations Layons, les Chaume et Quarts de Chaume. On y trouvait aussi des mines de charbon[11], dont les traces visibles ne se limitent plus aujourd'hui qu'à deux chapelles de mineurs, l'une à Chalonnes (Corniche Angevine) et l'autre à Rochefort.

Quelques chiffres (2007[12]) :

  • Surface agricole utile (ha) : 6 582 (pour 6 410 en 1999) ;
  • Surface agricole moyenne (ha) : 26,00 (pour 35,00 en 1999) ;
  • Nombre d'exploitations : 253 (pour 179 en 1999) ;
  • Entreprises de + de 50 salariés : 5 (pour 5 en 1999) ;
  • Entreprises de - de 50 salariés : 916 (pour 267 en 1999).

En 2009, sur 958 établissements présents sur le canton, 23 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour 18 % sur l'ensemble du département), 7 % relevaient du secteur de l'industrie, 10 % du secteur de la construction, 47 % du secteur du commerce et des services (pour 52 % sur le département) et 13 % de celui de l'administration et de la santé[13]. Deux ans plus tard, en 2011, sur les 1 214 établissements présents, 18 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour 15 % sur l'ensemble du département), 7 % relevaient du secteur de l'industrie, 11 % du secteur de la construction, 53 % du secteur du commerce et des services (pour 57 % sur le département) et 12 % de celui de l'administration et de la santé[14].

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La composition du canton est alors remodelé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de mars 2015. Il comprend dès lors les communes suivantes : Bécon-les-Granits, Chalonnes-sur-Loire (bureau centralisateur), Champtocé-sur-Loire, Chaudefonds-sur-Layon, La Cornuaille, Denée, Ingrandes, Le Louroux-Béconnais, La Possonnière, La Pouëze, Rochefort-sur-Loire, Saint-Aubin-de-Luigné, Saint-Augustin-des-Bois, Saint-Georges-sur-Loire, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sigismond, Villemoisan[15]. Seize communes appartiennent à l'arrondissement d'Angers et une, La Pouëze, à l'arrondissement de Segré.

Par un décret du modifiant le précédent, la commune du Fresne-sur-Loire est intégrée dans le canton afin de permettre la création de la commune nouvelle d’Ingrandes-Le Fresne sur Loire le [16].

Administration[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2014[modifier | modifier le code]

Le canton de Chalonnes-sur-Loire est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852 Pierre-Honoré Fleury[17]   Propriétaire et notaire
Maire de Chalonnes-sur-Loire
1852 1854
(décès)
Comte
Emmanuel de Las Cases
Orléaniste Administrateur des mines de Chalonnes-sur-Loire
Député (1830-1848) - Sénateur (1852-1854)
1855 1871 Comte puis Baron
Barthélémy de Las Cases
(frère du précédent)
Majorité
dynastique
Administrateur des mines de Chalonnes-sur-Loire
Maire de Chalonnes-sur-Loire
Député (1857-1869)
1871 1887
(décès)[18]
Ernest Amand Chevalier[19]   Procureur général à Angers
Propriétaire à Chalonnes-sur-Loire
1888[20] 1889 Léon Cousin   Maire de Chalonnes-sur-Loire
1889 1940 Lucien Frémy RG Propriétaire à Chalonnes-sur-Loire
1945 1961 Eugène Robin[21] DVD Exportateur de graines fourragères
Conseiller municipal de Chalonnes-sur-Loire
1961 1967 Jean Fouillet UNR puis UDR Maire de Rochefort-sur-Loire (1965-1984)
1967 1973 Raymond Boussarie
(1914-2008)
DVD Pharmacien
1973 1984 Jean Fouillet DVD Maire de Rochefort-sur-Loire
1984 1985 Alain Poirier DVG Maire de Chalonnes-sur-Loire (1977-1995)
1985 2004 Michel Bordereau UDF-CDS Directeur de la Maison familiale
Maire de Chalonnes-sur-Loire (1995-2008)
2004 mars 2015 Stella Dupont[22] PS Comptable
Maire de Chalonnes-sur-Loire (2008-2017) puis députée (2017-)
Les données manquantes sont à compléter.

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

À partir du renouvellement des assemblées départementales de 2015, le canton devient la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers départementaux, membres du conseil départemental de Maine-et-Loire[23].

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marie-Paule Chesneau   DVD Infirmière puéricultrice
Adjointe au maire de Saint-Germain-des-Prés
2015 en cours Alain Maingot[24]   DVD Juriste
Conseiller municipal de Chalonnes-sur-Loire

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Stella Dupont (PS) est élue au 2e tour avec 53,65 % des suffrages exprimés, devant Michel Bordereau (UDF) (46,35 %). Le taux de participation est de 71,02 % (5 873 votants sur 8 269 inscrits)[25].
  • Élections cantonales de 2011 : Stella Dupont (PS) est élue au 1er tour avec 51,91 % des suffrages exprimés, devant Jean-Claude Sancereau (UMP) (28,01 %) et Sébastien Cornec (Divers droite) (8,67 %). Le taux de participation est de 35,85 % (16 655 votants sur 46 456 inscrits)[26].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 2468 4588 8759 84910 14610 62411 47112 36712 417
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[27] puis population municipale à partir de 2006[28])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 35 291 habitants[29].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 208
  2. Notice communale de Chalonnes-sur-Loire sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 805.
  4. a et b Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  5. « Décret n° 2015-1751 du 23 décembre 2015 portant modification des limites territoriales de cantons, d'arrondissements et de départements dans la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 9 février 2016)
  6. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Chalonnes-sur-loire, consultée le 21 janvier 2012.
  7. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011.
  8. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1 p. 615.
  9. Insee, Populations légales 2012 du canton de Chalonnes, consulté le 22 janvier 2015 - Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition). La population totale 2012 du canton était de 12 747.
  10. Célestin Port, Édition de 1965, op. cit., p. 619.
  11. Célestin Port, Édition de 1965, op. cit., p. 616.
  12. Conseil général de Maine-et-Loire, Canton de Chalonnes-sur-Loire, consulté le 6 août 2007, mis à jour le 21 janvier 2012.
  13. Insee, Statistiques locales du canton de Chalonnes (2009), consulté le 20 octobre 2011.
  14. Insee, Statistiques locales du canton de Chalonnes (2011), consulté le 22 janvier 2015.
  15. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  16. « Décret no 2015-1751 du 23 décembre 2015 portant modification des limites territoriales de cantons, d’arrondissements et de départements dans la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire », Journal officiel de la République française,‎ (lire en ligne)
  17. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH074/PG/FRDAFAN83_OL0984037v001.htm
  18. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6232490x/f1.item.r=canton.zoom
  19. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH040/PG/FRDAFAN83_OL0521039v001.htm
  20. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62325122/f10.item.r=canton.zoom
  21. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH283/PG/FRDAFAN84_O19800035v1736938.htm
  22. Ministère de l’Intérieur, Résultats des élections cantonales, du 28 mars 2004.
  23. Légifrance, Loi no 2013-403 du 17 mai 2013, relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  24. Résultats dans le canton de Chalonnes-sur-Loire sur le site du ministère de l'Intérieur.
  25. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  26. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  27. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  28. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  29. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee