Canton de Noyant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Noyant
Canton de Noyant
Situation du canton de Noyant dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Saumur
Chef-lieu Noyant
Conseiller général Jean Touchard
2008-2015
Code canton 49 22
Disparition
Démographie
Population 6 170 hab. (2012)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Superficie 304,75 km2
Subdivisions
Communes 15

Le canton de Noyant est une ancienne division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Il disparait aux élections cantonales de mars 2015, réorganisées par le redécoupage cantonal de 2014[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Noyant comprenait quinze communes[2] et comptait 6 170 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Noyant
(chef-lieu)
49228 CC Baugeois Vallée 1 830 (2014)
Auverse 49013 CC Baugeois Vallée 441 (2014)
Breil 49044 CC Baugeois Vallée 271 (2014)
Broc 49052 CC Baugeois Vallée 312 (2014)
Chalonnes-sous-le-Lude 49062 CC Baugeois Vallée 130 (2014)
Chavaignes 49087 CC Baugeois Vallée 95 (2014)
Chigné 49098 CC Baugeois Vallée 312 (2014)
Dénezé-sous-le-Lude 49122 CC Baugeois Vallée 304 (2014)
Genneteil 49150 CC Baugeois Vallée 333 (2014)
Lasse 49173 CC Baugeois Vallée 285 (2014)
Linières-Bouton 49175 CC Baugeois Vallée 84 (2014)
Meigné-le-Vicomte 49197 CC Baugeois Vallée 315 (2014)
Méon 49202 CC Baugeois Vallée 265 (2014)
Parçay-les-Pins 49234 CC Baugeois Vallée 892 (2014)
La Pellerine 49237 CC de Baugeois Vallée 156 (2014)

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé dans la partie orientale du Baugeois, ce canton était organisé autour de Noyant dans l'arrondissement de Saumur. Sa superficie était de 304,75 km2 (30 475 hectares[3]), et son altitude variait de 40 mètres pour Broc[3]) à 119 mètres pour Breil[3]), avec une moyenne de 77 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[3]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Auverse 3 074 55 102
Breil 1 509 60 119
Broc 2 123 40 117
Chalonnes-sous-le-Lude 1 649 52 101
Chavaignes 742 74 89
Chigné 2 522 47 86
Dénezé-sous-le-Lude 1 505 58 86
Genneteil 3 595 49 89
Lasse 2 894 64 101
Linières-Bouton 989 44 78
Meigné-le-Vicomte 2 313 71 96
Méon 1 504 49 89
Noyant 2 741 51 89
Parçay-les-Pins 2 785 48 119
La Pellerine 530 54 97

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Noyant (chef-lieu) est créé en 1790 sous le nom de « Noyant-sous-le-Lude ». Il est constitué des communes de Chalonnes-sous-le-Lude, Denezé-sous-le-Lude, Meigné-le-Vicomte, Méon et Noyant, auxquelles sont ajoutées l'année suivante Breil, Broc, Chigné et Genneteil. En 1801 on y rajoute les communes d'Auverse, Chavaignes-sous-le-Lude, Lasse, Linières-Boutton, Parçay et La Pellerine[4].

  • De 1833 à 1848, les cantons de Longué et de Noyant ont le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux par département était limité à 30[7].
  • Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. Le canton de Noyant disparait aux élections cantonales de mars 2015[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Jacques Lofficial   Ancien Sous-Préfet, propriétaire à Vieil-Baugé
1839 1849 Pierre Lespagnol   Maire de Dénezé
1848 1852
(décès)
Alphonse-René Esnault
de La Devansaye
Droite Propriétaire et horticulteur
Maire d'Auverse
Représentant du peuple (1849-1851)
1852 1864
(décès)
Octave de La Bonninière
de Beaumont
  Colonel de cavalerie (régiment de chasseurs de la Sarthe)
1864 1871 Henri Roullet de La Bouillerie   Propriétaire
1871 1877 Wolphange Aristide Juchault Républicain Propriétaire
1877 1889 Auguste Varailhon Droite Docteur-médecin
1889 1892
(décès)[8]
Comte Octave
de La Bonninière de Beaumont
Royaliste Propriétaire à Noyant
1893[9] 1909
(décès)[10]
Edgard Michalowicz Républicain Docteur-médecin
Maire de Parçay-les-Pins
1909 1919 Adrien Gioux Rad. Avocat au Tribunal d'Angers
Propriétaire à Méon
Député (1906-1914)
1919 1925 Adrien Frappier RG Ancien Trésorier-Payeur-Général à Angers
1925 1940 Jean Hérard Rad. Avocat à Angers
Député (1928-1936)
Sous-secrétaire d'Etat (1934)
Conseiller municipal d'Angers
1945 1970 Paul Boudon Gaulliste puis
RPF puis RS puis
UNR
puis UDR puis SE
Vétérinaire en retraite
Député (1971-1978)
Maire de Noyant (1953-1965)
1970 1976 Albert Guérin CD Maire de Noyant (1965-1977)
1976 1994 Claude Amis UDF-CDS Agriculteur et éleveur
Maire de Chigné (1977-2001)
1994 2015 Jean Touchard DVG puis DVD
puis UMP
Chef d'entreprise à Noyant
Vice-président du conseil général

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2001 : Jean Touchard (Divers gauche) est élu au 1er tour avec 79,14 % des suffrages exprimés, devant Alain Cremois (VEC) (6,42 %), Dominique Duquesnoy (PS) (5,37 %) et Ambroise Pibot (FN) (4,16 %). Le taux de participation est de 76,31 % (3 459 votants sur 4 533 inscrits)[11].
  • Élections cantonales de 2008 : Jean Touchard (UMP) est élu au 1er tour avec 72,73 % des suffrages exprimés, devant François Cahen (Alliance centriste) (11,83 %) et Colette Jouy-Meeldijk (VEC) (9,71 %). Le taux de participation est de 76,22 % (3 381 votants sur 4 436 inscrits)[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 0667 4826 6506 2865 8125 9886 0466 1696 170
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  2. Liste des communes du canton de Noyant sur le site de l'Insee, consulté le 19 janvier 2015.
  3. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  4. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1989 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 3, p. 37 (Noyant).
  5. Édition révisée de 1989 du Célestin Port (op. cit.), p. 35 et 36.
  6. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Noyant, consultée le 23 février 2012.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f185.image.r=cantons%201833
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6240258p/f1.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6240287d/f5.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6456727g/f2.item.r=canton.zoom
  11. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  12. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012