Bécon-les-Granits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bécon-les-Granits
Bécon-les-Granits
La mairie.
Blason de Bécon-les-Granits
Héraldique
Bécon-les-Granits
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Segré
Intercommunalité Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou
Maire
Mandat
Marie-Ange Fouchereau
2020-2026
Code postal 49370
Code commune 49026
Démographie
Gentilé Béconnais
Population
municipale
2 796 hab. (2018 en augmentation de 1,6 % par rapport à 2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 12″ nord, 0° 47′ 59″ ouest
Altitude Min. 18 m
Max. 88 m
Superficie 46,17 km2
Élections
Départementales Canton de Chalonnes-sur-Loire
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Bécon-les-Granits
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Bécon-les-Granits
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bécon-les-Granits
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bécon-les-Granits
Liens
Site web becon.mairie49.fr

Bécon-les-Granits est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Segréen, Bécon-les-Granits se situe au sud-ouest de Saint-Clément-de-la-Place, sur les routes D 963, Le Louroux-Béconnais / Saint-Léger-des-Bois, et D 961, La Pouëze / Saint-Augustin-des-Bois[1].

Bécon-les-Granits se trouve à 19 km au nord-ouest d'Angers[2].

L'IGN a déterminé en juin 2015 que Bécon-les-Granits (limite avec la commune de Saint-Augustin-des-Bois) est le centre géographique de la région Pays de la Loire[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie et héraldique[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bécon vient sans doute du nom gaulois Becco suivi du suffixe -onem, soit "terre de Becco". Voir aussi Bécon-les-Bruyères.[réf. nécessaire]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Bécon-les-Granits.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De sinople au mont de Granit d’argent, sur lequel rampent à dextre une chèvre et à senestre un porc, tous les deux affrontés de sable, au chef cousu d’azur chargé de deux fleurs de lys d'or.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bécon-les-Granits autrefois Besconum était entouré de forêts et réunissait deux voies romaines. L´église de Bécon appartenait dès le XIe siècle à l´abbaye de Saint-Nicolas. La cure était un fief laïc dont le domaine et la justice foncière dépendait de Beaupréau et le reste du fief de Champtocé. La terre de Bécon appartient alors à une famille du même nom. En 1218 Jacques de La Poeze, membre d´une puissante famille de la région, en était le seigneur, puis se seront les familles de Montjean, Leveneur et les comtes de Serrant. Thomas de la Thamassière[4] prétend que les seigneurs de Bécon comme ceux d´Ancenis, sans jouir de prérogatives particulières, prenaient le titre de prince de Bécon[5],[6].

Pendant la Première Guerre mondiale, 76 habitants perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, 8 habitants sont tués[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1798 1799 Agent municipal, Caillault[8]    
1799 1800 Agent municipal, François Bodet[8]    
29 juin 1800 1808 Aimé-Jacques de Meaulne de la Carterie    
1808 1810 Paul de Scépeaux    
1810 1830 de Meaulne de la Carterie    
1830 1832 Mr Cosnard    
1833 1841 J. Berthelot    
1841 1847 Mr Cosnard    
31 mars 1847   Paul Abraham    
9 juin 1847 1862 Alexandre Briau    
1862 1874 Charles Delhomel    
1874 1892 Armand Marais    
1892 1908 Ambroise de Meaulne    
1908 1925 Roger de Maillé    
1925 1929 Achille Roffay    
1929 1935 René de La Villebiot    
1935 1971 Olivier Cassin RG puis DVD Conseiller général (1936-1940 puis 1945-1964)
Nommé conseiller départemental en 1943
mars 1971 mars 1989 Pierre Manoury    
mars 1989 mars 2014 Marcel Pichavant DVD Retraité de l'enseignement
Conseiller général (2001-2008)
Président de la CC Ouest-Anjou (2001-2014)
mars 2014 En cours
(au 31 mai 2020)
Marie-Ange Fouchereau[9],[10] DVD Infirmière
Vice-présidente de la CC Ouest-Anjou

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes Ouest-Anjou[11], elle-même membre du syndicat mixte Pays de l'Anjou bleu, Pays segréen.

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2014, Bécon-les-Granits fait partie du canton du Louroux-Béconnais et de l'arrondissement d'Angers[12]. Ce canton compte alors dix communes. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune est alors rattachée au canton de Chalonnes-sur-Loire, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[13].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2018, la commune comptait 2 796 habitants[Note 1], en augmentation de 1,6 % par rapport à 2013 (Maine-et-Loire : +1,96 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4441 2921 3351 3101 5431 5631 6511 9141 924
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9622 0062 1322 0572 1552 2362 2722 1872 042
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0362 0611 9811 9051 8301 6911 6111 6581 704
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 6061 5631 4321 8202 2522 3272 4892 6722 790
2018 - - - - - - - -
2 796--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,8 %) est en effet inférieur au taux national (22,1 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,5 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 21,7 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 16,9 %) ;
  • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 21,8 %, 15 à 29 ans = 18,4 %, 30 à 44 ans = 21 %, 45 à 59 ans = 18,4 %, plus de 60 ans = 20,3 %).
Pyramide des âges à Bécon-les-Granits en 2008 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
1,7 
6,8 
75 à 89 ans
8,8 
10,0 
60 à 74 ans
9,8 
18,3 
45 à 59 ans
18,4 
21,7 
30 à 44 ans
21,0 
19,7 
15 à 29 ans
18,4 
23,5 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 209 établissements présents sur la commune à fin 2010, 21 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 10 % du secteur de l'industrie, 8 % du secteur de la construction, 44 % de celui du commerce et des services et 18 % du secteur de l'administration et de la santé[20].

On y trouvait par exemple l'entreprise Ve-hotech, fermée en 2019[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments classés :

Autres lieux :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port (édition révisée par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN et BRGM, Géoportail Bécon-les-Granits (49), consulté le 18 août 2012.
  2. Lion1906, Distances orthodromiques à partir de Bécon-les-Granits (49), consulté le 18 août 2012 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  3. « L’IGN calcule la position du centre géographique des 13 nouvelles régions métropolitaines ! », sur Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), (consulté le 23 septembre 2018).
  4. Coutumes du Berry, chapitre XXV, page 45
  5. Mentionné dans Au plaisir de durer, tome I.
  6. Association famille La Poëze, Histoire de la Famille La Poeze et de la Colaissière, consulté le 14 janvier 2014.
  7. Port 1965, p. 315.
  8. a et b Port 1965, p. 318, Caillault (1798) et François Bodet (1799) mentionnés comme agents municipaux.
  9. Ouest-France, Le maire et les adjoints ont été choisis, article du 31 mars 2014.
  10. « Bécon-les-Granits. Marie-Ange Fouchereau réélue », sur Le Courrier de l'Ouest, (consulté le 17 juin 2020).
  11. Insee, Composition de l'EPCI d'Ouest Anjou (244900858), consulté le 8 décembre 2013.
  12. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Bécon-les-Granits, consultée le 15 février 2015.
  13. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. Évolution et structure de la population sur statistiques-locales.insee.fr
  19. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur insee.fr (consulté le 2 juillet 2011)
  20. Insee, Statistiques locales du territoire de Bécon-les-Granits (49), consultées le 5 décembre 2012.
  21. Site de Ve-hotech, Mentions légales, consulté le 8 septembre 2013.
  22. « PORTRAIT. Maine-et-Loire : Catherine Chabaud, de la course au large au Parlement européen », sur Ouest-France, .