Stella Dupont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stella Dupont
Illustration.
Stella Dupont en 2017.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 26 jours) [1]
Élection 18 juin 2017
Circonscription 2e de Maine-et-Loire
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Marc Goua
Conseillère régionale des Pays de la Loire

(1 an, 5 mois et 30 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Bruno Retailleau
Groupe politique Socialiste, Écologiste, Radical et Républicain
Maire de Chalonnes-sur-Loire

(9 ans, 3 mois et 17 jours)
Élection 9 mars 2008
Réélection 23 mars 2014
Prédécesseur Michel Bordereau
Successeur Philippe Ménard
Conseillère générale de Maine-et-Loire

(11 ans et 1 jour)
Élection 28 mars 2004
Réélection 20 mars 2011
Circonscription Canton de Chalonnes-sur-Loire
Prédécesseur Michel Bordereau
Successeur Marie-Paule Chesneau
Alain Maingot
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Angers (Maine-et-Loire)
Nationalité Française
Parti politique PS (jusqu'en 2017)
LREM
Profession Comptable

Stella Dupont, née le à Angers (Maine-et-Loire), est une femme politique française.

Membre du Parti socialiste puis de La République en marche, elle est élue députée de la deuxième circonscription de Maine-et-Loire lors des élections législatives de 2017.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Stella Dupont naît le 3 novembre 1973 à Angers (Maine-et-Loire). Fille d'agriculteurs de Chaudefonds-sur-Layon, elle obtient un baccalauréat Lettres et Mathématiques, passe par une classe préparatoire aux études comptables et financières, et obtient son diplôme d'études comptables et financières en 1993[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière en tant que comptable au sein du groupe CERFRANCE en 1993.[source insuffisante]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

De 2004 à 2015, Stella Dupont est conseillère générale du canton de Chalonnes-sur-Loire[3]. Elle est maire de Chalonnes-sur-Loire de 2008 à 2017.

En décembre 2015, elle mène la liste PS de Maine-et-Loire aux élections régionales[4]. Elle est élue conseillère régionale des Pays-de-la-Loire et siège à la commission Finances, ressources humaines, affaires générales, coop. interrégionale, Europe, international. Elle quitte ce mandat en juin 2017.

Vice-présidente de l'association des maires de Maine-et-Loire, elle est restée conseillère municipale de Chalonnes-sur-Loire et conseillère communautaire de la communauté de communes Loire Layon Aubance.

Membre du Parti socialiste jusqu'alors, elle soutient Benoît Hamon[5] pour l’élection présidentielle française de 2017 et est investie par le Parti socialiste pour les élections législatives[6].

Députée de la XVe législature[modifier | modifier le code]

Stella Dupont présente aux élections législatives de 2017 dans la deuxième circonscription de Maine-et-Loire avec l'investiture de la République en marche. Elle annonce le 13 mai 2017 qu’elle « souhaite une majorité claire pour [le] nouveau Président de la République » « face à la montée extrêmement forte du FN et la poussée de ceux qui souhaitent une « France ingouvernable » »[7]. Avec pour suppléant le député sortant Marc Goua, elle est élue au second tour avec 69,09 % des voix face au candidat Les Républicains[8].

À l'Assemblée nationale, elle siège à la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire. Elle est membre du comité des finances locales présidé par André Laignel. Par ailleurs, un rapport spécial lui a été confié sur la solidarité, l'insertion et l'égalité des chances[9].

Elle est membre du « Collectif social-démocrate », groupe d'une vingtaine de députés de l'aile gauche du groupe LREM, constitué en juin 2019[10].

En juillet 2019, elle s'abstient lors du vote à l'Assemblée sur la ratification de l'Accord économique et commercial global, dit CETA : elle estime que le traité comporte « plusieurs mesures fortes » mais déplore « la multiplication d’échanges à des distances toujours plus importantes »[11].

En septembre 2019, avec d'autres députés de l'aile gauche du groupe LREM, elle signe une tribune appelant à répartir les migrants dans les zones rurales en pénurie de main-d'œuvre[12].

Le 24 novembre 2020, elle fait partie des dix députés LREM qui votent contre la proposition de loi relative à la sécurité globale : elle déclare que « ce texte vise à renforcer la protection des forces de l'ordre, mais reste muet sur celle des citoyens »[13].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

  • Depuis le  : députée de la 2e circonscription de Maine-et-Loire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Procès-verbal de la Préfecture de Maine et Loire
  2. « Présentation de Stella Dupont »
  3. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections cantonales 2004 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Cantonales/elecresult__cantonales_2004 (consulté le 13 décembre 2017)
  4. « Élections régionales. Petite angevine : la campagne s'invite », sur Ouest-France,
  5. « Image principale publique du profil de Stella Dupont », sur Facebook,
  6. « Stella Dupont, candidate du PS sur la 2e circonscription », sur Ouest-France,
  7. « Communiqué de Stella Dupont », sur Facebook,
  8. « Procès-verbal de la Préfecture de Maine-et-Loire »
  9. « Stella Dupont à l'Assemblée Nationale »
  10. Manuel Jardinaud, « Un «Collectif social-démocrate» se crée au sein du groupe LREM à l’Assemblée », sur Mediapart, (consulté le 25 juillet 2019).
  11. « Ceta. La députée Stella Dupont s’est abstenue », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 juillet 2019).
  12. Jules Pecnard, « En durcissant le ton sur l'immigration, Macron sème le trouble au sein de La République en marche », sur bfmtv.com, (consulté le 18 septembre 2019).
  13. « Loi sécurité globale : ces députés LREM qui ont voté contre », sur lexpress.fr, (consulté le 25 novembre 2020)
  14. Ministère de l’Intérieur, Résultats des élections cantonales, du 28 mars 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]