Brasles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brasles
Brasles
L'église de Brasles et le vignoble champenois.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Château-Thierry
Intercommunalité Région de Château-Thierry
Maire
Mandat
Michèle Fuselier
2014-2020
Code postal 02400
Code commune 02114
Démographie
Gentilé Braslois(es)
Population
municipale
1 439 hab. (2015 en augmentation de 9,18 % par rapport à 2010)
Densité 193 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 00″ nord, 3° 25′ 43″ est
Altitude 68 m
Min. 61 m
Max. 214 m
Superficie 7,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Brasles

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Brasles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brasles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brasles

Brasles est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France. Ses habitants s'appellent les Brasloises et Braslois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Château-Thierry Verdilly Rose des vents
Château-Thierry N Gland
O    Brasles    E
S
Château-Thierry Chierry Blesmes

Histoire[modifier | modifier le code]

Brasles est un village de l'ancienne Brie champenoise établi à 2 kilomètres à l'est de Château-Thierry. Il dépendait autrefois de l'intendance de Soissons, des bailliage et élection de Château-Thierry. La paroisse, dont l'église était dédiée à saint Quentin, faisait partie du diocèse de Soissons.

A l'entrée du Bois de Barbillon, près du ru de Brasles, dans une clairière, à une distance d'environ 1800 mètres du centre de la commune de Brasles, existait une maison qui portait le nom de « Maladrerie ». C'était autrefois un hôpital recevant des personnes atteintes de « ladrerie ». De cet hôpital, il ne resta qu'une masure. Cette masure a été ensuite aménagée en maison d’habitation du garde-chasse du Bois de Barbillon. Ce lieu figure sur la carte imprimée de Cassini. La consistance de l'immeuble laisse supposer qu'il a été utilisé comme hôpital. En effet, si la façade semble récente, les pièces en arrière, au nombre de huit, ont des murs beaucoup plus anciens et très épais. Les dimensions de ces pièces sont identiques, et chacune est pourvue d'une cheminée. A environ 600 mètres au nord, au lieu-dit « Courcenon », il a été découvert, au 19ème siècle, de nombreuses sépultures anciennes que la rumeur publique attribue à la Maladrerie. Entre 1695 et 1698, le roi Louis XIV ordonna le rattachement d'une vingtaine de maladreries aux alentours à l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry, dont celle de Brasles.

Grande Guerre 1914-1918 : entre les mois de mai et juin 1918, l’armée allemande lançait une vaste offensive sur la Marne, ce fut la « seconde bataille de la Marne ». Toute la région fut dévastée, Château-Thierry sera pilonné par l’artillerie puis dévasté par les combats de rues. Brasles et tous les villages environnants seront transformés en champ de ruines. Ce ne sera qu’au petit matin du 18 juillet 1918, que les forces françaises et américaines lanceront une contre-offensive, programmant ainsi l'échec allemand.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1875 après 1876 Maillefert[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2008 Jacques Krabal PRG  
mars 2008 en cours
(au 12 mai 2014)
Michèle Fuselier PS Conseillère générale puis départementale depuis juillet 2012
Réélue pour le mandat 2014-2020[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 1 439 habitants[Note 1], en augmentation de 9,18 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
434524601577609588607591600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
571611591565576600633588565
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
586571705647837851840847842
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
9141 0311 0051 2081 2061 2361 2601 2641 392
2015 - - - - - - - -
1 439--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise Saint Quentin de Brasles (02)

Eglise Saint Quentin de Brasles

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1875, p173.
  2. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  3. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :