Trélou-sur-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trélou-sur-Marne
Trélou-sur-Marne
Mairie.
Blason de Trélou-sur-Marne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Essômes-sur-Marne
Intercommunalité Région de Château-Thierry
Maire
Mandat
Daniel Girardin
2014-2020
Code postal 02850
Code commune 02748
Démographie
Population
municipale
950 hab. (2016 en diminution de 3,16 % par rapport à 2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 39″ nord, 3° 36′ 28″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 234 m
Superficie 20,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Trélou-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Trélou-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Trélou-sur-Marne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Trélou-sur-Marne

Trélou-sur-Marne est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Trélou, qui se trouve à la limite sud du vignoble champenois sur le bord de la Marne, comporte une importante surface plantée en vigne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Trélou-sur-Marne se trouve sur la rive nord de la Marne. La commune comprend plusieurs hameaux : Chassins, Courcelles, l'Erolle et la Ferme d'Avize.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Trélou-sur-marne[1]
Le Charmel Courmont Champvoisy
Marne
Barzy-sur-Marne Trélou-sur-marne[1] Vincelles
Marne
Passy-sur-Marne
Marne
Courthiézy
Marne
Dormans
Marne

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après Maximilien Melville dans son Dictionnaire historique du département de l'Aisne, l'étymologie du nom viendrait de « tres lod», les trois cabanes[2]. Cette étymologie indiquerait que le village s'est formé autour de trois chaumières qui se situaient à son emplacement.

Chaque année, les vignerons fêtent saint Vincent, leur saint patron.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jacques Savart DVD  
mars 2008[3] 2014 Michel Gueucier    
2014[4] En cours
(au 12 mai 2014)
Daniel Girardin SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 950 habitants[Note 1], en diminution de 3,16 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0131 1781 2621 1961 3621 3281 3661 4451 463
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3921 4941 3801 3281 3501 3601 3691 4301 463
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4551 4041 2951 1981 1221 062974931942
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
947944871875854892935985955
2016 - - - - - - - -
950--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve à la limite sud du vignoble champenois. De nombreux viticulteurs de Trélou pratiquent la vente directe de leur production.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Trélou était le siège d'une maladrerie au XIIIe siècle. L'église Saint-Médard de Trélou a été construite au XIIe siècle, elle appartient à la première génération des édifices gothiques. Son portail occidental présente un tympan sculpté.

La commune et ses hameaux de Courcelles et de Chassins comportent cinq lavoirs qui peuvent être visités.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Trélou-sur-Marne Blason Écartelé : au 1er d'azur à deux fleurs de lys en chef soutenues d'un écusson ovale d'argent charge d'un lion de gueules, au 2e d'argent à la grappe de raisin de pourpre tigée et feuillée de sinople, au 3e d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées contre-potencées d'or, au 4e d'azur au coq d'or, becqué, barbé et crêté de gueules sur un rocher isolé d'argent[9].
Détails
Blason officiel adopté par la municipalité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Maximilien Melleville, Dictionnaire historique du département de l'Aisne, vol. II, Laon, Imp. de C. Guillaume, , 497 p. (lire en ligne), p. 383
  3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 17 août 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « 02748 Trélou-sur-Marne (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 30 décembre 2018).