Igoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Igoa
Escudo de Basaburúa Mayor.svg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(eu) IgoaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Comarque
Merindades
Mérindade de Pampelune (d)
Communauté forale
Commune
Altitude
592 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Gentilé
IgoatarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Identifiants
Code postal
31866Voir et modifier les données sur Wikidata

Igoa est un village situé dans la commune de Basaburua dans la Communauté forale de Navarre, en Espagne. Il est doté du statut de concejo.

Igoa est situé dans la zone linguistique bascophone de Navarre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe à 38 km de Pampelune et 68 km de Saint-Sébastien. À l'ouest coule l'Artius erreka (ruisseau Artius)[1].

Dans ses environs, il y a de nombreux dolmens, en particulier le dolmen de Patatalor.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1192, Igoa devient un lieu de seigneurie royale dont les bénéfices sont réajustés par "le for" du roi Sanche VI le Sage, avec les autres villages de la vallée. Détruit par un incendie, Carlos III exempte la population de caserne pour cette année-là[2].

En 1847, l'abbaye de la paroisse était fournit par la maison Ramírez Arellano qui possédait un moulin à farine, une forge, des routes locales en bon état, et qui recevait le courrier par le postier de la vallée[2].

Le palais du village est répertorié comme chef d'armurerie dans la masse salariale du Royaume, bien que, lors de sa collecte, en 1543, les fermiers du lieu aient été condamnés à payer la pecha en argent et en orge à Felipe de Huarte et Isabel de Aguinaga, propriétaires du palais. Pedro de Igoa obtint une nouvelle miséricorde en 1590. Francisca Lazcoiti, veuve de Juan Antonio de Jaca, demanda une ristourne en 1767[2].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Selon le Livre des Armures, l'écu du palais était en argent au XVIe siècle et un arbre sinople traversé par un lévrier de gueules.

Langues[modifier | modifier le code]

En 2011, 67.2% de la population de Basaburua ayant 16 ans et plus avait le basque comme langue maternelle[3]. La population totale située dans la zone bascophone en 2018, comprenant 64 municipalités dont Basaburua, était bilingue à 60.8%, à cela s'ajoute 10.7% de bilingues réceptifs[3].

Festivités[modifier | modifier le code]

  • Les festes patronales de la Nativité sont célébrés le 8 de septembre.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Official Toponymy of Navarre
  2. a b et c Enciclopedia de Navarra
  3. a et b (eu) Nafarroako Datu Soziolinguistikoa 2018 (Données socio-linguistiques en Navarre 2018)
  4. (eu) euskal-herria.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]