Barrage du Châtelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Barrage du Châtelot
Villers-le-Lac, le barrage du Châtelot dans les gorges du Doubs.jpg
Le barrage du Châtelot dans les gorges du Doubs.
Géographie
Pays
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Hydroélectricité
Propriétaire
Société des Forces Motrices du Châtelot SA (SFMC)
Exploitant : Groupe E
Date du début des travaux
Date de mise en service
1953
Barrage
Type
Hauteur
(fondation)
74 m
Longueur
150 m
Épaisseur en crête
2 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Épaisseur à la base
14 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Réservoir
Nom
Altitude
716 m
Volume
20,6 millions de
Superficie
0,69 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Longueur
3,3 km
Géolocalisation sur la carte : Doubs
(Voir situation sur carte : Doubs)
Red pog.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Red pog.svg
Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel
(Voir situation sur carte : canton de Neuchâtel)
Red pog.svg
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Red pog.svg

Le barrage du Châtelot est un barrage sur le cours du Doubs à la frontière entre la France et la Suisse. L’installation fonctionne en coordination avec le barrage du Refrain. En fonction du débit turbiné par la centrale du Châtelot, la centrale du Refrain dresse quotidiennement son propre programme[1]. L'ouvrage est la propriété de la Société des Forces Motrices du Châtelot (SFMC), une société anonyme de droit suisse basée dans la commune suisse des Planchettes et détenue par des actionnaires suisses et français répartis paritairement. La gestion technique, administrative et financière, son exploitation ainsi que l'entretien des rives du lac sont assurées par Groupe E[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le barrage du Châtelot et l’usine du Torret ont été inaugurés en 1953. Lors de sa création, l’usine pouvait déployer une puissance de 30 000 kW[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Il est partagé entre le département du Doubs et le canton de Neuchâtel et retient les eaux du lac de Moron. Il est situé sur les communes de Villers-le-Lac et des Planchettes.

Utile[modifier | modifier le code]

Le barrage n'est pas franchissable à pied. Un passage à gué existe plus bas sur la rivière.

Données techniques du barrage[modifier | modifier le code]

La voûte du barrage du Châtelot, d'une hauteur de 74 mètres, retient environ 20 millions de m³ d'eau qui permettent la production d'électricité par la centrale du Torret située en aval du barrage. L'eau est acheminée à la centrale par une galerie d'amenée de 3km creusée dans la roche puis par une conduite forcée de 141 mètres créant un dénivelé de 67 mètres avant d'être turbinée au moyen de deux groupes de production[4]. L'électricité produite alimente les réseaux de la Suisse et de la France.


Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]