Barrage de Villefranche-de-Panat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Barrage de Villefranche-de-Panat
Image dans Infobox.
Le barrage de Villefranche-de-Panat.
Géographie
Pays
Région
Département
Communes
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Opérateur
Date du début des travaux
1948
Date de la fin des travaux
1951
Date de mise en service
1951
Barrage
Type
Barrage-poids en béton
Hauteur
(lit de rivière)
17,1 m
Hauteur
(fondation)
23 m
Longueur
332 m
Épaisseur en crête
2,70 m
Épaisseur à la base
29 m
Réservoir
Nom
Altitude
727 m
Volume
10,9 millions de
Superficie
1,92 km²
Longueur
moins de 4 km
Centrale(s) hydroélectrique(s)
Le Pouget
Exploitant
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Aveyron
(Voir situation sur carte : Aveyron)
Point carte.svg

Le barrage de Villefranche-de-Panat, est un barrage français du Massif central, situé sur le cours de l'Alrance dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le barrage de Villefranche-de-Panat se situe dans la vallée de l'Alrance (un affluent du Tarn), sur la commune de Villefranche-de-Panat, juste à l'amont du bourg de Villefranche-de-Panat, dans le sud du département de l'Aveyron, sur le plateau du Lévézou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le barrage a été édifié entre 1948 et 1951[1] et mis en service en 1951 pour produire de l'énergie hydroélectrique[2].

Son exploitation, assurée par EDF, dépend de la concession de l'« aménagement hydroélectrique du Pouget »[3] qui arrive à expiration en 2027[4].

Le barrage de Villefranche-de-Panat est l'un des neuf barrages de l'« aménagement hydroélectrique du Pouget » qui comporte six centrales électriques et qui produit annuellement 540 000 MWh, correspondant à la consommation de 220 000 habitants[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Carte du complexe hydroélectrique du Lévézou, avec au centre la centrale d'Alrance et la retenue de Villefranche-de-Panat.

Le barrage de Villefranche-de-Panat est un barrage-poids en béton établi sur le cours de l'Alrance. Ses principales caractéristiques sont les suivantes[2],[1] :

  • Hauteur (par rapport au lit du cours d'eau) : 17,1 m
  • Hauteur (par rapport aux fondations) : 23 m
  • Volume du barrage : 31 500 m3
  • Épaisseur en pied : 29 m
  • Épaisseur en crête : 2,70 m
  • Longueur en crête : 332 m
  • Volume de la retenue : 10,9 hm3
  • Débit d'évacuation des crues : 48 m3/s[6]
  • Évacuation des crues : déversoir en crête[réf. nécessaire]
  • Débit de vidange : 11 m3/s[réf. nécessaire]
  • Vidange : 1 vanne papillon de fond[réf. nécessaire]

Du réservoir de Villefranche-de-Panat, une galerie de 3,40 mètres de diamètre, longue de 4 690 mètres, conduit les eaux jusqu'au lac de Saint-Amans[6]. Ce petit lac sert de chambre d’équilibre, au-dessus de la centrale du Pouget, alimentée en eau par deux conduites forcées d'un dénivelé de 461 mètres[7].

Retenue[modifier | modifier le code]

Le lac vu depuis la tour de Peyrebrune, à Alrance.

.

À une altitude de 727 mètres[6], sa retenue, le lac de Villefranche-de-Panat, est longue de près de quatre kilomètres et s'étend sur 192 hectares[2]. Sa largeur varie de 200 à 1 200 mètres pour une profondeur maximale de 25 mètres[8].

La retenue draine un bassin versant de 43 km2[2] et baigne les communes de Villefranche-de-Panat au sud et Alrance au nord. En dehors de l'Alrance, elle est également alimentée par une partie des eaux du lac de Pareloup : depuis celui-ci, une galerie de 3,25 m de diamètre et de 10,9 km de long, suivie d'une conduite forcée de 270 m de long et de 2,70 m de diamètre évacue l'eau vers la centrale d'Alrance mise en service en 1952[9]. Celle-ci, équipée d'une turbine Francis d'une puissance de 11,22 MW, produit l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 5 000 habitants[9] et rejette l'eau dans le lac de Villefranche-de-Panat au nord duquel elle est implantée.

Outre l'Alrance, quelques ruisseaux se déversent dans le lac, tels ceux de Figeaguet et de la Niade.

À l'est, quatre prises d'eau sur des petits cours d'eau dérivent partiellement leurs cours[10],[11] par une conduite longue de huit kilomètres qui se déverse sur la rive orientale du lac.

Le volume total de la retenue est de 10,9 millions de mètres cubes[2]. Un sentier de dix kilomètres réservé aux cyclistes, joggers et marcheurs fait le tour du lac[12] où deux plages ont été aménagées[13].

Une base nautique a été implantée sur sa rive occidentale, 350 mètres au nord du barrage.

Photothèque[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Barrage de Villefranche-de-Panat, Structurae, consulté le 3 août 2020.
  2. a b c d et e Occitanie : Barrage de Villefranche de Panat, Comité français des barrages et réservoirs, consulté le 3 août 2020.
  3. [PDF] Contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques – Bilan d'activité 2015, p. 51, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - Direction générale de la prévention des risques - Service des risques naturels et hydrauliques - Service Technique de l'Énergie Électrique, des Grands Barrages et de l'Hydraulique, consulté le 3 août 2020.
  4. [PDF] Extrait du registre des délibérations de l'Assemblée, p. 7/16, Préfecture de Tarn-et-Garonne, 5 juillet 2012.
  5. [PDF] Aménagement hydroélectrique du Pouget, EDF, consulté le 3 août 2020.
  6. a b et c Barrage de Villefranche-de-Panat + Schéma représentant l'ensemble de l'aménagement du Pouget (représentation en coupe de la hauteur des barrages de la vallée du Tarn et des ouvrages sur le plateau du Lévézou) Barrages du Tarn, sur sitepasite, consulté le 3 août 2020.
  7. [PDF] Présentation de l'aménagement hydroélectrique du Pouget et du barrage de Pareloup (Aveyron), Hydroécologie appliquée, EDP Sciences, consulté le 3 août 2020.
  8. Lac de Villefranche-de-Panat, Tourisme Aveyron, consulté le 4 août 2020.
  9. a et b Rodez. Pareloup-Alrance : la galerie se refait une beauté, La Dépêche du Midi, 16 septembre 2012, consulté le 3 août 2020.
  10. Barrage de Villefranche-de-Panat, Hydrelect, consulté le 4 août 2020.
  11. [PDF] Schéma hydraulique des bassins Tarn-Viaur, Présentation de l'aménagement hydroélectrique du Pouget et du barrage de Pareloup (Aveyron), Hydroécologie, 1994, fig. 3 p. 4
  12. Sentier du tour du lac, Tourisme Aveyron, consulté le 4 août 2020.
  13. [PDF] .Balade autour du lac, Point Infos Tourisme de Villefranche-de-Panat, consulté le 4 août 2020.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fête du Lac Comité d'animation de Villefranche de Panat
  • Le Lac, site de Villefranche-de-Panat