Barrage du Salagou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barrage du Salagou
Barrage du Salagou cf04.jpg
Vue sur le barrage côté aval.
Géographie
Localisation
Coordonnées
Cours d'eau
le Salagou (Hérault)
Objectifs et impacts
Vocation
Date de mise en service
1968
Barrage
Type
poids-enrochements basaltiques
Hauteur
(lit de rivière)
60 m
Réservoir
Nom
Altitude
140 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Volume
102 millions de
Superficie
700 ha
Longueur
7 kmVoir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Point carte.svg

Le barrage du Salagou est un barrage qui sert de réservoir construit par la compagnie d'aménagement du Bas-Rhône et du Languedoc dans le département de l’Hérault dans le Languedoc. Il est situé dans la commune de Clermont-l'Hérault. Il a été construit entre 1964 et 1968. La mise en eau entre 1969 et 1971 a créé le lac du Salagou.

Il est destiné initialement à l’irrigation et à l'écrêtement des crues de la rivière Salagou, affluent de la rivière Lergue qui se jette dans l'Hérault. Il peut retenir 21 millions de m3 en période de crue. Une microcentrale fonctionne depuis 1986. Le rôle touristique et halieutique du lac du Salagou est devenu très important.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Vue sur le barrage côté amont.

Il est du type barrage poids en enrochements basaltiques avec un masque d'étanchéité amont de béton bitumineux. La hauteur du barrage est de 60 m sur les fondations ; la longueur du couronnement est de 357 mètres. Le niveau des eaux est à 139 m au-dessus du niveau de la mer. Le barrage retient 102 millions de m3 d'eau. Le lac du Salagou a une surface de 700 hectares.

Origine du projet[modifier | modifier le code]

Vue sur le lac depuis le barrage.
En amont du barrage

À l'origine, le barrage du Salagou devait être placé sur l'Hérault, car la plaine de l'Hérault était très cultivée, donc c'était là-bas qu'on avait besoin de l'eau. Avec un peu plus de recul, noyer 3 000 hectares de champs et d'arboriculture pour en irriguer 2 000, ne valait pas le coup.

Puis on a émis l'idée de le placer sur la Lergue : vallée étroite et très encaissée. Cela ne retenait pas assez d'eau.

La solution finale était de le placer sur le Salagou. Les crues du Salagou ne sont pas énormes, mais il y avait de très grandes possibilités de stockage. De ce fait, en ajoutant aux apports en eau du Salagou ceux de la Lergue, via un tunnel de dérivation, le projet aurait été très efficace. Malheureusement, le barrage a été fait, mais pas le tunnel de dérivation. Il faut deux ans pour remplir le lac du Salagou. Ça prend tellement de temps que les visites décennales de contrôle se font par plongeurs, au lieu d'une vidange puis d'une inspection.

Particularité du barrage[modifier | modifier le code]

Le barrage ne dispose pas d'évacuateur de crue. On choisit un dispositif naturel : un col vers une vallée voisine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]