Barrage de Castelnau-Lassouts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barrage de Castelnau-Lassouts
Castelnau-Lassouts barrage (1).jpg
Le barrage de Castelnau-Lassouts.
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Propriétaire
État français
Date du début des travaux
1941
Date de la fin des travaux
1947
Date de mise en service
1948
Barrage
Type
Hauteur
(lit de rivière)
52 m
Hauteur
(fondation)
60 m
Longueur
182 m
Épaisseur en crête
m
Épaisseur à la base
47 m
Réservoir
Altitude
412 m
Volume
40,82 millions de
Superficie
218 ha
Longueur
15 km
Centrale(s) hydroélectrique(s)
Castelnau-Lassouts
Hauteur de chute
52 m
Puissance installée
42 MW
Production annuelle
84 GWh
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Arch dam 12x12 n.svg
Localisation sur la carte de l’Aveyron
voir sur la carte de l’Aveyron
Arch dam 12x12 n.svg

Le barrage de Castelnau-Lassouts est un barrage français du Massif central, situé dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le barrage de Castelnau-Lassouts est un barrage hydroélectrique situé dans le quart nord-est du département de l'Aveyron, sur le Lot, le plus long affluent de la Garonne. Il est implanté à 412 mètres d'altitude entre les communes de Castelnau-de-Mandailles et Lassouts, au lieu-dit las Combes.

Il est doté de deux déversoirs, distants du barrage principal, tous deux en rive droite. Le principal est situé au nord, à environ 800 mètres en amont : c'est un autre barrage long d'environ 140 mètres, doté de deux vannes d'évacuateurs de crue de 25 m de large et 9 m de haut [1], dont l'éclusée rejoint le cours tout proche du ruisseau des Mousseaux[2] qui conflue avec le Lot un kilomètre plus loin en aval.

Entre les deux barrages, l'autre déversoir permet d'évacuer le trop-plein de la retenue. Il se compose d'une vanne prolongée d'une galerie d'évacuation[1] longue de 400 mètres, débouchant une centaine de mètres en amont de la confluence entre le Lot et le ruisseau des Mousseaux.

Au pied du barrage principal, la centrale de Castelnau-Lassouts fournit une puissance totale de 42 MW, capable de produire annuellement 84 GWh[3], soit la consommation d'une population résidentielle de 30 000 habitants[4].

Lac de retenue[modifier | modifier le code]

Sa retenue, longue de quinze kilomètres[4], s'étend sur 2,18 km2[5]. Outre les deux communes entre lesquelles est érigé le barrage, elle baigne également Prades-d'Aubrac, Sainte-Eulalie-d'Olt et Saint-Geniez-d'Olt. Elle est également alimentée par une quinzaine de petits ruisseaux, dont le plus important est le Merdanson.

Le volume total de la retenue est de 40,82 millions de mètres cubes, dont 20,22 millions de mètres cubes de volume utile[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du barrage de Castelnau-Lassouts commence en 1941 et s'achève en 1947, pour une mise en service l'année suivante[7].

Entre 1989 et 1992, un nouveau déversoir est ajouté au précédent, portant le débit d'évacuation des crues de 1 480 à 2 080 m3/s[8].

Il s'agit du plus gros barrage (en volume) présent sur le Lot. Son usine hydro-électrique est légèrement dépassée, en termes de puissance produite, par la centrale de Golinhac[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'est un barrage poids en béton dont les caractéristiques techniques sont les suivantes[7] :

  • hauteur (par rapport au lit du cours d'eau) : 52 m[4]
  • hauteur (par rapport aux fondations) : 60 m
  • longueur : 182 m
  • largeur en crête : 5 m
  • largeur à la base : 47 m
  • puissance installée 42 MW[4]
  • volume du réservoir : 40.82 millions de m3[6]
  • superficie du réservoir : 218 hectares[5]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Truyère et Lot amont : chaînes d'intérêt national – Le barrage poids : Castelnau, Entente interdépartementale du bassin du Lot, consulté le 3 août 2017.
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau (O7231082) », consulté le 5 août 2017.
  3. Barrage et usine de Castelnau-Lassouts, Hydrelect.info, consulté le 3 août 2017.
  4. a b c d et e [PDF] EDF sur le bassin du Lot, Aménagement de Castelnau-Lassouts, p. 23, consulté le 3 août 2017.
  5. a et b Barrages du Lot, Barrage de Castelnau-Lassouts (Altitude 412m), sitepasite, consulté le 3 août 2017.
  6. a et b [PDF] Plan de gestion des étiages du bassin du Lot, p. 34, Entente interdépartementale du bassin du Lot, consulté le 3 août 2017.
  7. a et b Barrage de Castelnau-Lassouts, Structurae, consulté le 3 août 2017.
  8. [[PDF] Frédéric Laugier, Alain Mercier, Jean-Marie Boutet et Marc Perez, Solutions mise en œuvre à EDF pour améliorer le passage des crues sur des barrages existants présentant une débitance insuffisante, p. 8, Colloque CFBR-SHF : « Dimensionnement et fonctionnement des évacuateurs de crues », Paris, 20-21 janvier 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]