Barrage de Montsalvens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barrage de Montsalvens
Image illustrative de l'article Barrage de Montsalvens
Vue du barrage
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
District Gruyère
Coordonnées 46° 36′ nord, 7° 07′ est
Cours d'eau Jogne
Objectifs et impacts
Vocation Hydroélectricité
Date de la fin des travaux 1920
Barrage
Type barrage voute
Hauteur du barrage
(lit de rivière)
55 m
Longueur du barrage 115 m
Réservoir
Altitude du réservoir 801 m
Volume du réservoir 12,6 millions de m3
Surface du réservoir 74 ha

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Barrage de Montsalvens

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
Barrage de Montsalvens

Le barrage de Montsalvens est un barrage hydroélectrique situé en Suisse dans le canton de Fribourg.

Particularités[modifier | modifier le code]

Localisation du lac de Montsavens au sud-est du lac de la Gruyère.
Localisation du lac de Montsavens au sud-est du lac de la Gruyère.
Le Lac de Monstasalvens sur la Jogne.
Le Lac de Monstasalvens sur la Jogne.

Le barrage de Montsalvens a été le premier barrage voûte européen à double courbure (horizontale et verticale). Sa construction a été planifiée et proposée par le professeur Jean Landry de Lausanne et par l'ingénieur H.E. Gruner de Bâle, alors responsable de la centrale électrique de Broc. Alfred Stucky a perfectionné les méthodes de calcul des barrages voûtes à l'occasion de la construction de ce barrage[1]. Le projet, approuvé par le Grand Conseil dans sa séance du 17 au 18 mai 1918 a démarré en 1920 et a été terminé l'année suivante. Planifié pour un coût de 11 millions de francs, il coûtera finalement plus de 21 millions à la réalisation, ce qui causera d'importants problèmes de trésorerie aux Entreprises Électriques Fribourgeoises (EEF)[2]..

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Stucky travaillait alors pour le bureau Gruner; voir p3 [1]
  2. Les EEF existent toujours sous le nom de Groupe E; [2]