Barcelonne-du-Gers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barcelonne-du-Gers
Barcelonne-du-Gers
La mairie
Blason de Barcelonne-du-Gers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Intercommunalité Communauté de communes d'Aire-sur-l'Adour
Maire
Mandat
Cédric Berdoulet
2020-2026
Code postal 32720
Code commune 32027
Démographie
Gentilé Barcelonnais, Barcelonnaise
Population
municipale
1 375 hab. (2018 en augmentation de 1,25 % par rapport à 2013)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 42′ 15″ nord, 0° 14′ 05″ ouest
Altitude Min. 76 m
Max. 161 m
Superficie 20,29 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Aire-sur-l'Adour
(banlieue)
Aire d'attraction Aire-sur-l'Adour
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de l'Adour-Gersoise
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Barcelonne-du-Gers
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Barcelonne-du-Gers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barcelonne-du-Gers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barcelonne-du-Gers

Barcelonne-du-Gers (en gascon : Barçalona de Gers) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Barcelonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Barcelonne-du-Gers est une commune située à 68 km au nord-ouest de Mirande sur la route nationale 124 et la route nationale 135.

Barcelonne-du-Gers est située à la limite des Landes, ne faisant plus pratiquement qu'une agglomération avec sa voisine landaise Aire-sur-l'Adour.

Situation de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Sur son côté sud, Barcelonne-du-Gers est longée par l'Adour.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Barcelonne-du-Gers se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La ligne 934 du réseau liO relie la commune à Auch et à Mont-de-Marsan, et la ligne 961 relie la commune à Tarbes et à Mont-de-Marsan.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Barcelonne-du-Gers est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Aire-sur-l'Adour, une agglomération inter-régionale regroupant 2 communes[6] et 7 501 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Aire-sur-l'Adour, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 23 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[9],[10].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (77,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (80,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (69,5 %), forêts (13,8 %), zones agricoles hétérogènes (7,6 %), zones urbanisées (6,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,2 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,1 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

À l'instar de nombreuses autres villes neuves fondées à la même époque, Barcelonne-du-Gers emprunte son nom à une ville prestigieuse, Barcelone en Catalogne, comme gage du succès de son développement. Toutefois, avant de choisir ce nom, la ville s'est appelée Cosset[12].

Dans le Dictionnaire géographique universel (1701) de Charles Maty et Michel-Antoine Baudrand, le toponyme de Barcelonne-du-Gers est orthographié « Barselone »[13] avec une forme plus ancienne en latin, « Barcino Vasconix »[13]; Barcino étant le nom originel de la Barcelone de Catalogne (Barcino Catalaunix, le nom complet étant « Colonia Julia Augusta Faventia Paterna Barcino »), colonie romaine fondée par l'empereur Auguste en 10 av. J.-C.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est une bastide tardive de Gascogne construite en 1316 par paréage de Philippe V le Long et du prieur de Saint-Gilles, représentés par le comte d'Armagnac et les Hospitaliers de Saint Jean qui y possédaient déjà l'hôpital de Causset ou Gosset. La Bastide prit d'abord ce nom et ne s'appela Barcelonne qu'à partir de 1343.

Le Bois de Cazemont au sud, limitrophe du Marsan fut donné à Barcelonne par les Albret.

Barcelonne fut incendiée en 1569 par Montgomery puis détruite à 90% en 1591 par les Ligueurs en représailles. Elle fut à chaque fois reconstruite.

En 1651 Barcelonne fut compris dans les domaines cédés par le roi au duc de Bouillon par échange et les consuls exercent la justice civile et criminelle au nom du duc. La proximité d'Aire sur l'Adour qui relevait du Parlement de Bordeaux alors que Barcelonne ressortait de celui de Toulouse, (et de l'archevêché d'Auch), est source de nombreux conflits de compétence avant la Révolution.

Trois stèles, deux sur la D 22 et une sur la D 107, honorent la mémoire des Résistants qui furent tués le lors des opérations de répressions menées par la Wehrmacht contre les maquisards à la suite des actions de la Résistance de la veille et de l'avant-veille à Aire-sur-l'Adour.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2008 André Dehez PS Agriculteur à Peyroutet
2008 2020 Jacques Gaïotti[14] PS Retraité Fonction publique
2020 En cours Cédric Berdoulet PS Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[16]. En 2018, la commune comptait 1 375 habitants[Note 3], en augmentation de 1,25 % par rapport à 2013 (Gers : +0,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
8428949781 0941 1901 1861 1631 1921 220
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 2861 2261 2581 1501 1801 1641 1101 1341 103
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 0811 0138808938839159321 0311 091
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
1 1901 1341 1831 3121 3031 3191 3221 3241 358
2018 - - - - - - - -
1 375--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Barcelonne-du-Gers dispose d'une école maternelle publique (61 élèves en 2013)[19] et d'une école élémentaire publique (95 élèves en 2013)[20].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 25 958 €[22].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

  • Viticulture : Saint-Mont (AOC).
  • Agriculture. Barcelonne accueille chaque année le deuxième week-end de février, la plus importante foire au matériel agricole d'occasion de France et même d'Europe. Créée en 1974 par un jeune agriculteur du village voisin de Bernède, Bernard Duviau, elle attire plus de 100 000 visiteurs chaque année.
  • Présence d'importants silos à grains (maïs).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les remparts ont disparu mais la place centrale de la Garlande reçoit toujours les foires aux bestiaux de ce centre agricole actif (silos, coopérative). On peut y assister à des courses de vaches landaises aux Rameaux et en juillet.
  • L'église Notre-Dame-du-Mont-Carmel datant du XVIe siècle.
  • Le lavoir est un des plus grands du département. En excellent état. Il est utilisé tous les ans pour les fêtes patronales lors du traditionnel concours de pêche à la truite réservé aux enfants du village. Les petits pêcheurs terminent la partie en attrapant à la main les poissons récalcitrants, pour la plus grande joie des petits et de leurs parents.
  • La forêt de Casamont est bien aménagée pour la promenade avec des sentiers et un lac.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Abbé Tarcicius Clémentéï, curé de Barcelonne-du-Gers de 1941 à 1998. Ordonné en la Primatiale Sainte-Marie d'Auch le 30 mai 1927, il décède le dimanche 9 novembre 2008. Son Excellence Mgr Maurice Gardes, archevêque d'Auch, préside la célébration solennelle de ses funérailles, entouré d'une quarantaine de prêtres devant près de 600 personnes[23].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or aux deux lions léopardés de gueules en chef à dextre et en pointe à senestre et aux deux vaches clarinées du même en chef à senestre et en pointe à dextre[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Unité urbaine 2020 d'Aire-sur-l'Adour », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 27 mars 2021).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 avril 2021)
  12. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, Toponymie gasconne, Éditions Sud Ouest, coll. « Sud Ouest Université », , 128 p. (ISBN 978-2-87901-093-9)..
  13. a et b Dictionnaire geographique universel, Charles Maty, Michel-Antoine Baudrand, 1701, pages 150 & 1061
  14. Site de la préfecture - fiche de Barcelonne-du-Gers
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, École maternelle publique Empu à Barcelonne-du-Gers
  20. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, École élémentaire publique à Barcelonne-du-Gers
  21. a b et c Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310).
  22. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).
  23. https://www.ladepeche.fr/article/2008/11/14/492006-L-adieu-a-l-abbe-Tarcicius-Clementei.html L'adieu à l'abbé Tarcicius Clémentéï
  24. Banque du blason.