Bernède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernède (homonymie).

Bernède
Bernède
L'église paroissiale de Bernède.
Blason de Bernède
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Adour-Gersoise
Intercommunalité Communauté de communes d'Aire-sur-l'Adour
Maire
Mandat
Daniel Saint-Genez
2014-2020
Code postal 32400
Code commune 32046
Démographie
Gentilé Bernedois, Bernedoise
Population
municipale
204 hab. (2016 en diminution de 4,67 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 14″ nord, 0° 13′ 14″ ouest
Altitude 60 m
Min. 80 m
Max. 168 m
Superficie 8,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Bernède

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Bernède

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernède

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernède

Bernède (Verneda en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bernède est une commune de Gascogne située au confluent de l'Adour avec le Léez, à mi-flanc du coteau. Située à 3 km au sud-est d'Aire-sur-l'Adour, elle est limitrophe du département des Landes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bernède[1]
Barcelonne-du-Gers
Aire-sur-l'Adour
(Landes)
Bernède Gée-Rivière
Lannux Corneillan

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Bernède se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du gascon bernede « aunaie »[3], le bois d'aulnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la répression qu'exerçaient les Allemands se fit plus systématique à mesure que leur défaite approchait. En 1944, le chef résistant Jean de Milleret et son groupe font l'objet d'une traque sans relâche. Après que son maquis ait été attaqué le 3 juillet 1944 et que son PC ait été démantelé à Viella, il se réfugia au château de Galaubon. Les Allemands retrouvèrent leur piste et firent deux tués parmi les résistants à Bernède.


Mairie de Bernède

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Louis Labarbe[4] DVD  
mars 2014 En cours Daniel Saint-Genez DVG Salarié agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 204 habitants[Note 1], en diminution de 4,67 % par rapport à 2011 (Gers : +0,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
317329349403455435434403386
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
368355341340346339340341338
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
326297237244240217237238230
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 -
250217209197204213214204-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête : 1er dimanche de septembre[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 26 671 €[10].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

vignes à Bernède

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église est de style gothique flamboyant. Elle aurait remplacée un édifice du XIe siècle. Son tour-clocher de 32 m de haut, aux puissants contreforts, est remarquable. L'intérieur contient un retable du XVIIIe siècle, une Vierge de l'Assomption, un bas relief en bois sculpté du XVIIIe siècle. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis le }[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bernard Duviau, agriculteur sur la commune, il est le père de la foire au matériel agricole d'occasion de Barcelonne-du-Gers qui réunit chaque année plus de 100 000 visiteurs. Ses idées novatrices et consensuelles lui permettent d'initier maintes opérations dans le domaine professionnel ou associatif. En 2000, le quotidien Sud Ouest le désigne parmi les 100 Gersois qui ont marqué le siècle. Passionné de rugby et de communication, il est l'auteur de Riscle, Terre d'ovalie.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Gers.
Blason de Bernède Blason Écartelé: aux 1er et 4e contre-écartelé aux I et IV d'or à trois corneilles de sable, aux II et III de gueules à la croix tréflée d'or, aux 2e et 3e de gueules à la croix tréflée d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. Stéphane Gendron - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 215.
  4. Site de la préfecture - fiche de Bernède
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)
  10. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).
  11. Notice no PA00094739, base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :