Athénée Robert Catteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catteau.
Athénée Robert Catteau
Image illustrative de l'article Athénée Robert Catteau
Logo depuis 2013
Couleurs Gris, blanc et rouge
Généralités
Création [1],[2],[3],[4].
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Coordonnées 50° 50′ 20″ nord, 4° 21′ 12″ est
Adresse Rue Ernest Allard 49
1000 Bruxelles
Site internet http://www.robertcatteau.be
Cadre éducatif
Réseau Officiel subventionné
Type Enseignement général
Pouvoir organisateur Ville de Bruxelles
Directrice Evelyne Gotto
Proviseur Laurent Genot
Population scolaire 701
Enseignants 74 (2017)
Niveau Secondaire général, primaire et maternel
Nbre d'options 5
Options Latin-Grec, Latin-Sciences, Latin-Mathématiques, Sciences-Mathématiques, Sciences économiques
Langues étudiées Français, Latin, Grec, Néerlandais, Anglais, Espagnol
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Point carte.svg
Athénée Robert-Catteau et l’église des Minimes

L'Athénée Robert Catteau est une école de la ville de Bruxelles, située rue Ernest Allard, faisant partie du réseau enseignement officiel. Depuis 1948, elle porte le nom de Robert Catteau (1880-1956), avocat, journaliste et échevin de la ville de Bruxelles. Elle succède à l'École Moyenne A fondée au sein des bâtiments de l'Université libre de Bruxelles en 1851[1],[2],[3]. L'athénée dispense un enseignement général rénové préparant aux études universitaires et se qualifie comme un « centre d'excellence »[5].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1818 est fondée une école primaire supérieure rue des Minimes, nommée École primaire supérieure du gouvernement à Bruxelles[4]. Elle était dirigée par Jean-Baptiste Pietersz qui sera en tant que premier directeur nommé Chevalier de l'Ordre de Léopold en 1843[6]. Elle porte ensuite le nom d'école modèle supérieure.

En 1851, la ville de Bruxelles reçoit l'école primaire supérieure de l'État[4]. Elle décide alors de fonder deux écoles moyennes à partir de celle-ci: l'École Moyenne A (qui prit par la suite le nom de Robert Catteau) et l'École Moyenne B (aujourd'hui l'athénée Léon Lepage[4]. L'École Moyenne A eût ses locaux dans le Palais Granvelle, à l'époque le bâtiment principal de l'Université libre de Bruxelles, sis rue des Sols et rue de l'Impératrice. En 1893, l'école est déplacée rue de Rollebeek[4] et puis, dès 1921, se situe rue Philippe le Bon, au sein de bâtiments provisoires[4]. De ce lien avec l'ULB, l'Athénée Robert Catteau conservera des relations particulières; en 2017, une partie du corps professoral des années supérieures de l'Athénée enseigne ainsi également à l'Université[7].

En 1927, l'école emménage dans son bâtiment actuel, l'entrée principale donnant à l'époque sur la rue des Minimes[4]. En 1941, l'École Moyenne A devient un athénée[4], avant de prendre le nom, le 7 décembre 1948, d’Athénée Robert Catteau[8].

En 1948, le cycle supérieur comprend trois orientations classiques : les sections latin-grec, latin-mathématique et latin-sciences (créée en 1947). La scientifique A est créée en 1951 et les septièmes préparatoires à l'enseignement supérieur, en 1958. L'Athénée ouvre ses classes aux jeunes filles en 1978[9]. En 2011, l'Athénée réforme ses sections afin de se conformer à ce que proposent les autres établissements de la région, qui dispensent désormais tous un enseignement de type rénové. Les orientations finales latin-grec, latin-mathématique et latin-sciences sont conservées. En revanche, la scientifique A devient mathématiques-sciences et une nouvelle section voit le jour : économie-mathématiques[10].

Le 22 mars 2016, Evelyne Gotto remplace André Possot et devient préfète de l'Athénée[11].

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Le bâtiment de l’École moyenne A, d’inspiration Art déco, fut construit de 1923 à 1927 près de l’église Saints-Jean-et-Étienne-aux-Minimes, juste à côté du Palais de justice de Bruxelles, sur des plans de l’architecte François Malfait. L’ancien couvent des Minimes, bâti sur la maison de l’anatomiste de la Renaissance André Vésale, avait été désaffecté en 1790, et avait servi successivement de dépôt de mendicité en 1801, de fabrique de tabac en 1813, d’atelier de lithographie en 1815, puis d’hôpital militaire et enfin de prison pour femmes avant d’être détruit en 1920[12]. Malfait dut composer avec le fort dénivelé et la limitation de hauteur des constructions pour préserver le panorama de la place Poelaert située au-dessus. Les nouveaux bâtiments de l'École Moyenne A sont inaugurés le 27 septembre 1927.

Architecture[modifier | modifier le code]

L’édifice est construit en brique de couleur claire, dans l’esprit géométrique de l’Art déco, avec des éléments décoratifs de brique rouge et de la pierre blanche pour les sculptures et la grande corniche en cavet qui couronne le haut du bâtiment.

Système éducatif[modifier | modifier le code]

L'école offre un enseignement traditionnel (non rénové) qui a la réputation d'être exigeant et rigoureux. Il privilégie par exemple l'étude des langues anciennes et est fort axé sur les sciences théoriques et les mathématiques.

L'année de rhétorique complémentaire prépare les élèves, issus principalement d'autres écoles secondaires, aux Facultés polytechniques, de médecine ou des sciences, ainsi qu'à l'École Royale Militaire[13].

La priorité du projet pédagogique demeure centrée sur l'accession à l'enseignement supérieur, et ce sans distinction aucune. L'Athénée met tout en œuvre pour former un élève à la société démocratique et lui inculquer un idéal de tolérance et de respect. Pour favoriser au mieux la réussite de ces projets, toute la communauté éducative contribue sans relâche à la création d'une atmosphère paisible et humaine[14].

L'école met en œuvre l'organisation de sports obligatoires dans le cadre d'activités parascolaires[15].

Travail de fin d'études[modifier | modifier le code]

L'athénée Robert Catteau est l'une des dernières écoles de la région où les élèves doivent présenter leur travail de fin d'études de manière obligatoire en complément des examens afin d'obtenir leur CESS[16].

Organisations particulières[modifier | modifier le code]

L'école possède deux organisations particulières qui s'occupent, d'une part, des activités au sein même de l'établissement et, d'autre part, en dehors de celui-ci[14].

Trait-d'Union[modifier | modifier le code]

L'organisation Trait-d'Union, organisée par des élèves et maintenue par les professeurs, s'occupe du jumelage entre l'Athénée et l'école primaire de Laye, au Burkina Faso. L'organisation collecte au cours de chaque année des dons matériels (scolaires, vestimentaires, etc.) et des fonds afin de les envoyer au Burkina[17]. Trait-d'Union est reconnu comme le membre organisateur de la Fête de la Musique Moderne de l'Athénée (renommée Soirée Musicale Trait d'Union en 2013[18])[19].

En automne 2014, 2 élèves, un professeur, une secrétaire et le préfet de l'athénée sont restés coincés une semaine dans un hôtel à Ouagadougou à cause des tensions dont a souffert le pays, à cause desquelles les frontières ont été fermées[20].

Le MP[modifier | modifier le code]

Sigle du MP

L'association d'élèves Marcheurs de la Paix se focalise sur le bien-être des élèves au sein de l'école. L'association a été mise sur pied à la suite du projet Move Tegen Pesten, un projet contre le harcèlement de la Communauté flamande organisé par la chaîne de télévision Ketnet[21], auquel l'athénée Robert Catteau a participé (Move Tegen Pesten 2012) en tant que seule école francophone[22],[23],[24],[25],[26],[27]. Les actions contre le harcèlement se poursuivent depuis lors[28],[29]. Le MP a par exemple instauré le projet des boîtes aux lettres VIP, servant à recevoir des messages de demande d'aide, ou de signalement de cas de harcèlements.

Officiellement présente comme association d'élèves depuis 2013[30], le MP s'est investi dans de nombreuses activités. Le projet éducatif de la Ville de Bruxelles a montré vouloir étendre ce projet mené par l'Athénée Robert Catteau dans tout le réseau d'écoles bruxellois, francophone comme néerlandophone.

En 2014, les Marcheurs de la Paix reçoivent le Prix de la Transférabilité du 7e Forum des Innovations en Éducation Schola ULB pour le projet Move Tegen Pesten[31].

L'école est présente en ligne sous la forme d'un journal scolaire rédigé par les élèves intitulé Catmag.

Fête de la Musique[modifier | modifier le code]

Depuis 1978, l'école ouvre annuellement ses portes pour présenter un concert de musique qualifiée de moderne.[32] Mis en scène par les élèves, le spectacle rencontre un certain succès au sein de la nouvelle génération bruxelloise[33].

En 2013, la FDLM fut passée en direct sur la chaîne de télévision inter-bruxelloise Télé Bruxelles[34].

Fondation Léopold Blondiau[modifier | modifier le code]

Créé sous le nom de fonds Léopold Blondiau en 1952 au sein du Cercle Royal des Anciens Elèves de l’Athénée Robert Catteau. Les revenus annuels doivent servir à aider un ou plusieurs élèves méritants et de condition modeste, de l’Athénée Robert Catteau, à poursuivre leurs études. L’Association Royale des Amis et Anciens de l’Athénée Robert Catteau a repris les activités du fonds Blondiau en 1976 lors de la reprise des activités du Cercle Royal des Anciens Elèves de l’Athénée Robert Catteau (CADEMA) par les Amis de l’Athénée Robert Catteau. Son but a également évolué au cours des années. En 2010, son action était destinée aux œuvres sociales de l'école et à l'acquisition d'équipements didactiques modernes performants. Il était alimenté par les donations des anciens et des parents des élèves de l’Athénée Robert Catteau par décision du comité de l’Association Royale des Amis et Anciens de l’Athénée Robert Catteau. Son existence dépendait entièrement de l’Association Royale des Amis et Anciens[35]. Le 2 novembre 2010 est fondée une nouvelle structure indépendante sous la forme d’une fondation privée. En 2015, la fondation a décidé d'élargir son champ d'action potentiel à toutes les écoles de la Ville de Bruxelles, tout en donnant la priorité aux écoles de l'Athénée Robert Catteau[7].

Léopold Blondiau est fondateur et premier président du Cercle des Anciens de l'Ecole Moyenne A, en 1907. Notamment échevin de l'instruction publique d'Etterbeek après la seconde guerre mondiale, il était un ardent défenseur de l'école publique et suivra toute l'histoire de son école, l'Athénée Robert Catteau. On le retrouve comme président honoraire des Amis et Anciens de l'Athénée Robert Catteau en 1980, année de son décès[36].

Concours[modifier | modifier le code]

L'athénée détient le nombre le plus important de premiers prix tout comme le plus grand nombre de prix en général aux Olympiades mathématiques belges depuis sa création en 1976 jusqu'en 2016[37]. Deux élèves ont de surcroît décroché une médaille d'argent aux Olympiades internationales de mathématiques[38].

En 2015, l'Athénée est sélectionné et puis atteint, en 2016, en finale du projet Cansat de l'Agence spatiale européenne[39] avec l'équipe SCADA 378, ayant fait décoller une fusée qui contient un satellite collectant des informations sur l’atmosphère depuis la base militaire de 't Harde aux Pays-Bas[40].

Mini-entreprises[modifier | modifier le code]

Depuis 1963, l'Athénée participe au concours des mini-entreprises[41].

Mini-entreprises ayant été présentées:[42],[43],[44],[45]

Année Entreprise Résultat Catégorie Concours
2004 NicePearl Nommé Prix principal Semi-finales belges
2004 NicePearl Remporté Prix du meilleur profit Semi-finales belges
2004 NicePearl Remporté Prix du meilleur site-web Semi-finales belges
2010 Recard It Remporté Prix principal Finale belge des jeunes entreprises
2010 Recard It Remporté Prix principal Finale belge des jeunes entreprises
2010 Recard It Nommé Prix principal Finale européenne des mini-entreprises
2010 M³ Concept Remporté Prix principal Be-Next
2012 Pearl-Fume Remporté Prix principal Finale belge des jeunes entreprises
2012 B-Attractive Nommé Prix principal Finale belge des jeunes entreprises
2013 PixSay-It Remporté Prix de l'Esprit d'équipe Finale belge des jeunes entreprises
2016 Snakear Remporté Prix Le Soir de la meilleure publicité vidéo Finale belge des jeunes entreprises
2016 Snakear Remporté Prix du spot publicitaire radio Concours 2016 - Les Jeunes Entreprises

*liste non-exhaustive

Diplômés et professeurs à l'Athénée Robert Catteau[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://archives.lesoir.be/l-8217-athenee-catteau-expose-ses-150-ans_t-20071126-00DXJ6.html
  2. a et b http://www.brunette.brucity.be/catteau/2007/html/activites.html Exposition ayant lieu en 2007, il y est précisé qu'elle n'avait pas pu avoir lieu au moment voulu
  3. a et b http://sofei-vandenaemet.skynetblogs.be/archive/2009/05/27/petite-histoire-de-l-enseignement.html L'année 1851 est citée
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Catteau, Athénée Robert, dans : Dictionnaire d'Histoire de Bruxelles, Collection Dictionnaires, Éditions Proposon Bruxelles, 2013, pp. 157.
  5. « Mot de la Préfète », sur www.robertcatteau.be (consulté le 12 novembre 2016)
  6. a et b M. Ranwet, Pasinomie, Troisième série déiée au Roi, Bruxelles, Éditions Bruylant, (lire en ligne), p. 517
  7. a et b Palmarès des résultats de l'Athénée Robert Catteau 2016-2017, Bruxelles, Ville de Bruxelles, , 71 p. (lire en ligne)
  8. kantoo.net, « arc: Notre école », sur robertcatteau.be (consulté le 21 février 2016)
  9. kantoo.net, « arc: Notre école », sur robertcatteau.be (consulté le 21 février 2016)
  10. « Athénée Robert Catteau - Ville de Bruxelles », sur www.bruxelles.be (consulté le 21 février 2016)
  11. alain nys, « Enseignement secondaire », sur www.brunette.brucity.be (consulté le 21 février 2016)
  12. Site de l’Athénée Robert Catteau
  13. « A propos - Site officiel » (consulté le 12 novembre 2016)
  14. a et b « A propos - Site officiel », sur http://www.robertcatteau.be (consulté le 7 octobre 2014)
  15. « Activités - Site officiel », sur http://www.robertcatteau.be (consulté le 7 octobre 2014)
  16. « Athénée Robert Catteau », sur http://www.bruxelles.be (consulté le 7 octobre 2014)
  17. « Trait-d'Union au Burkina Faso »
  18. « Soirée Musicale Trait-d'Union - Site officiel »
  19. « FDLMC - Site officiel »
  20. « Plusieurs Belges dont 2 élèves de l'ARC bloqués au Burkina Faso: "On attend que la situation se stabilise" », sur RTL Info,
  21. « Move Tegen Pesten - Ketnet », sur http://www.ketnet.be
  22. « Catteau Move Tegen Pesten sur Het Nieuwsblad »
  23. « Catteau Move Tegen Pesten sur Clint »
  24. « Catteau Move Tegen Pesten sur Archosphère »
  25. « Catteau Move Tegen Pesten sur Het Laatste Nieuws »
  26. « Catteau Move Tegen Pesten sur RTL »
  27. « Catteau Move Tegen Pesten dans Le Soir »
  28. « Le MP de Catteau contre le harcèlement sur la DH »
  29. « Le MP de Catteau contre le harcèlement: article Innovation&Education »
  30. « AVIS: calendrier scolaire général provisoire 2014 de l'Athénée Robert Catteau où est cité le MP. »
  31. « Lauréats du 7ème Forum des Innovations en Education », sur schola-ulb.be,
  32. « Page Facebook officielle de la FDLM 14' »
  33. « FDLM: Article détaillé - Site Officiel »
  34. « FDLM Catteau en direct sur Télé Bruxelles », sur http://www.telebruxelles.net
  35. « Fondation Léopold Blondiau », sur fondationblondiau.be (consulté le 15 novembre 2017)
  36. a et b « Qui est Léopold Blondiau ? », sur http://www.fondationblondiau.be/ (consulté le 15 novembre 2017)
  37. SBPM, « OMB - Articles », sur omb.sbpm.be (consulté le 12 novembre 2016)
  38. « Un élève de Catteau en argent à l’Olympiade Internationale de Mathématiques | Ville de Bruxelles », sur instructionpublique.bruxelles.be (consulté le 12 novembre 2016)
  39. « CANSAT », Catmag,‎ (lire en ligne)
  40. « Le satellite de notre équipe SCADA 378 a été propulsé dans le ciel à 't Harde », sur www.facebook.com (consulté le 12 novembre 2016)
  41. « Une mini-entreprise de l'Athénée Robert Catteau primée », sur http://www.bruxelles.be (consulté le 7 octobre 2014)
  42. « Rselvara - ULB Student »
  43. « B-Attractive »
  44. « M³Concept sur Twitter »
  45. « Concours des minis-entreprises - Le Soir »
  46. Impressions de Bruxelles: Témoignages, Bruxelles, (lire en ligne), passage de Michel Joiret
  47. a et b Philippe Moureaux, Portraits-Souvenirs: Témoignage politique et personnel, (ISBN 978-239009269-8, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]