Ganshoren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ganshoren
Blason de Ganshoren
Héraldique
Drapeau de Ganshoren
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Bourgmestre Pierre Kompany (cdh)
Majorité ProGanshoren (cdh), MR, DéFI
Sièges
ProGanshoren
MR (LB)
DéFI
PS (Liste Carthé)
ecolo-groen
NVA
27
9
5
2
6
4
1
Section Code postal
Ganshoren 1083
Code INS 21008
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Ganshorenois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
24 865 ()
47,65 %
52,35 %
10 127 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,23 %
58,83 %
20,94 %
Étrangers 14,35 % ()
Taux de chômage 18,10 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 800 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 52′ nord, 4° 18′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
2,46 km2 (2005)
11,29 %
0,00 %
84,51 %
4,20 %
Localisation
Localisation de Ganshoren
Situation de la commune au sein de
la région de Bruxelles-Capitale

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Ganshoren

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Ganshoren
Liens
Site officiel www.ganshoren.be

Ganshoren est l'une des 19 communes bilingues de la Région Bruxelloise, Bruxelles-Capitale de la Belgique, et de l'Europe.

Autrefois, Ganshoren était un petit hameau rural, vivant dans l'ombre du château de Rivieren et des seigneurs de Jette-Ganshoren. Ses habitants partageaient avec les paysans de Jette les pâtures communales et sa chapelle dépendait de l'église paroissiale de Jette.

Au début des années 1830, les habitants revendiquent leur indépendance, tant religieuse qu'administrative. En 1841, Ganshoren est érigée en commune autonome. Essentiellement tourné vers des activités d'élevage et de maraîchage, elle compte un millier d'habitants fréquentant régulièrement le moulin a vent installé sur la colline du Sippelberg.

Le grand tournant dans l'histoire de Ganshoren date du règne de Léopold II, lorsque l'urbanisation du plateau de Koekelberg est mise en œuvre. De nouveaux quartiers, planifiés par l'urbaniste Victor Besme, Métamorphosent dès 1880 le paysage de la commune. L'ancien noyau rural et agricole s'amenuise ; néanmoins, les zones semi-naturels restent partiellement préservées.

L'aménagement de l'Avenue Charles-Quint dans les années 1930 et l'ouverture des grand voiries dans les années 1950 se transformeront définitivement Ganshoren en Commune urbaine.

Avant 1954, la commune appartenait à la partie néerlandophone de l'ancienne province de Brabant.

Au , elle comptait 24 865 habitants (Ganshorenois) pour une superficie de 2,46 km2, soit une densité de 10 108,72 habitants/km2.

Elle est limitrophe des communes d'Asse, de Koekelberg, de Berchem-Sainte-Agathe et de Jette.

Reflet de son histoire, elle reste à la fois champêtre et résidentielle, Ancienne et Moderne, exeptionnelment verte, d'une richesse patrimoniale inexplorée. Loin de la cité-dortoir que d'aucuns imaginent ...

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ganshoren voudrait dire la mare aux oies[1]. Gans renvoyant à un animal de basse-cour et horen à un marécage ou un lieu humide[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ganshoren faisait partie du comté de Saint-Pierre-Jette[1].

Jusqu'en 1841, Ganshoren faisait partie de la commune de Jette-Ganshoren avec Jette[1].

En 1954, Ganshoren intègre l'agglomération bruxelloise[1].

En 2018, Pierre Kompany gagne les élections et deviendra le premier bourgmestre noir en Belgique[2] à partir du mois de décembre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Ganshoren.svg
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 8 juin 1844. Elles montrent Saint Martin ,saint-patron du village. Les couleurs sont celles de Bruxelles.
Blasonnement : De gueules, à un Saint-Martin d'or.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[3].



Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Année 1830 1846 1856 1866 1876 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1947 1961 1970 1980 1990 2000 2010 2018 2019
Habitants 1 015 1 040 1 119 1 430 1 584 2 098 2 872 4 191 4 451 5 527 9 092 15 346 21 147 21 593 20 581 19 757 22 589 24 865 24 817
Index 100 102 110 141 156 207 283 413 439 545 896 1 512 2 083 2 127 2 028 1 947 2 226 2 450 2 435
chiffres INS - 1846 = Index 100


Graphe de l'évolution de la population de la commune.

  • Source:INS - De:1846 à 1970=recensement de la population au 31 décembre; depuis 1981= population au 1er janvier
  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[4]

Population étrangère[modifier | modifier le code]

Nationalité Population[5]
Drapeau de la Roumanie Roumanie 1 157
Drapeau du Maroc Maroc 635
Drapeau de la France France 474
Drapeau de la Pologne Pologne 457
Drapeau de l'Italie Italie 410
Drapeau de l'Espagne Espagne 347
Drapeau du Portugal Portugal 193
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo 173
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 115
Drapeau de la Syrie Syrie 102
Source : IBSA Brussels, chiffres au 1er janvier 2018.

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club de Ganshoren est un club de football belge localisé dans la commune bruxelloise de Ganshoren. Porteur du matricule 7569, le club évolue en Division 3 Amateur lors de la saison 2017-2018.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine classé
Autre

Politique[modifier | modifier le code]

Bourgmestres[6][modifier | modifier le code]

Résultats des élections communales depuis 1976[modifier | modifier le code]

Partis 10-10-1976[9] 10-10-1982 9-10-1988 9-10-1994 8-10-2000 8-10-2006[10] 14-10-2012[11] 14-10-2018[12]
Votes / Sièges % 27 % 27 % 27 % 27 % 25 % 27 % 27 % 27
LBRB/LB1/cdH2/PROGANSHOREN3 50.32 16 55.79 18 56,46 18 41,53 14 29,341 8 12,962 3 22,573 7 28,343 9
FDF/DéFI1 22,17 6 16,43 4 12,66 3 14,4 4 - - 6,96 1 9,141 2
PRL-FDF/MR1/LB2 - - - - 33,23 9 25,251 8 20,43 6 18,092 5
PL-LP/PRL-PVV1/PRL-VLD2 4,51 0 9,431 2 11,542 3 14,662 4 - - - -
PS-SP/PS1/PS-PSE2/Carthé3/LB4/
ENSEMBLE/SAMEN/Carthé5
13,94 3 9,26 2 11,431 2 10,58 2 15,643 4 41,854 13 35,984 11 21,315 6
ECOLO/ECOLO-Groen1 - 6,65 1 7,91 1 7,38 1 15,11 3 10,41 2 9,131 2 16,451 4
UDRT-RAD - 2,44 0 - - - - - -
FN - - - 9,2 2 - - - -
VL.Eenheid 9,05 2
SP-VU - - - 2,25 0
Vl.Blok/Vlaams Belang1 - - - - 6,68 1 8,411 1 - -
N-VA - - - - - - 4,94 0 6,66 1
Autres(*)2000: Vivant - - - - 1,13 - - -
Total des votes 15735 14973 14067 12906 12441 13422 13180 13170
Participation % - - 88,75 85,82 85,31 89,00 86,25 86,30
Votes blancs ou nuls % 2,92 4,33 4,22 4,47 5,43 5,42 6,23 7,81

(*)2000:Vivant

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Ameeuw, Bruxelles au fil des jours et des saisons La Ville - La Région - La Périphérie., LASNE, Édition de l'ARC, , 404 p.
  2. « Nouveau bourgmestre de Ganshoren, Pierre Kompany ne veut pas que l’on s'arrête uniquement sur sa couleur de peau et le prénom de son fils », L'Avenir,‎
  3. https://www.heraldry-wiki.com/heraldrywiki/index.php?title=Ganshoren
  4. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
  5. http://ibsa.brussels/themes/population#.XPAZSdMzbUb
  6. « Les bourgmestres de Ganshoren », sur Ganshoren : histoire de la commune (consulté le 11 janvier 2017).
  7. Philippe Carlot, « Robert Genard, un bourgmestre de transition pour la commune de Ganshoren », sur RTBF.be, (consulté le 30 janvier 2017).
  8. « pierre-kompany-nouveau-bourgmestre-de-ganshoren », sur LeSoir.be,
  9. 1976-2000:Verkiezingsdatabase Binnenlandse Zaken
  10. Gegevens 2006: www.bruxelleselections2006.irisnet.be
  11. Gegevens 2012: [http://bru2012.irisnet.be « http://bru2012.irisnet.be »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 20 février 2015)]« http://bru2012.irisnet.be » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2015-02-20
  12. Résultats officiels des élections communales 2018

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Marc Meganck et François-Emmanuel de Wasseige, « Châteaux et demeures de Bruxelles (IV) : Ganshoren », dans Demeures Historiques et Jardins, no 177, mars 2013, p. 2-9.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]