Louis-Charles Sirjacq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis-Charles Sirjacq
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Louis-Charles Sirjacq est auteur, traducteur, metteur en scène et scénariste, né en 1949 à Rennes, Ille-et-Vilaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'histoire, il travaille comme producteur à France-Culture, puis collabore avec Bruno Bayen et La fabrique de théâtre au Centre dramatique de Toulouse. Sa première pièce Il salto mortale est montée par Jean-Marie Patte au Festival d'automne. Il est l'auteur de Le Voyageur, L'Argent du beurre, Les Désossés, Le Chant du crapaud, Ted et Francis, O pais dos Elefantes (créé au Brésil en portugais), On n'échappe pas à son destin, Les Riches reprennent confiance et a mis en scène certaines de ses pièces : Léo Katz et ses œuvres (Festival d'Avignon), Exquise Banquise, Œil pour œil et Conférence sur Kafka (Festival d'automne).

Il a participé également à l'écriture de scénarios pour le cinéma et la télévision : Vive la sociale de Gérard Mordillat, Premier de cordée d'Édouard Niermans, La Grande Crevasse d'Édouard Niermans, Caution personnelle de Serge Meynard, Il faut sauver Saïd de Didier Grousset Il a traduit Frank Wedekind : Franziska, Le Chanteur d'opéra, Bertolt Brecht : De la séduction des anges, Elfride Jelinek : Nora, Eugène O'Neill : Le deuil sied à Électre, Désir sous les ormes, David Hare : Skylight, Lee Hall : La Cuisine d'Elvis...
Son roman Comment j'ai tué mon chat a été édité à l'Olivier.
Il a codirigé avec Bruno Bayen, Florence Delay et Evelyne Pieiller la collection de théâtre : "Répertoire de Saint Jérome" aux Éditions Christian Bourgois qui a fait découvrir en France des auteurs tels que Nelson Rodriguès, Wyspianski, Gregory Motton, Alan Bennett. Il a reçu le Prix SACD nouveaux talents (1991), le Prix Ibsen (1993) et a été nommé aux Molières comme meilleur auteur pour L'Argent du beurre (1996), meilleur adaptateur pour Skylight (1998), meilleure pièce pour Les riches reprennent confiance (2008). Ses pièces sont publiées principalement à L'Avant-Scène et aux Éditions de L'Arche.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Il Salto Mortale
  • Œil pour œil de Jacques Audiard et Louis-Charles Sirjacq
  • Joe Orton, romance
  • Exquise Banquise
  • Les Désossés
  • Le Pays des éléphants
  • Léo Katz et ses œuvres
  • Le Chant du crapaud
  • L'Argent du beurre
  • Les riches reprennent confiance
  • Madame on meurt ici !

Adaptateur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Traducteur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]