Pascal Rambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pascal Rambert
Pascal rambert-credits marc domage2.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Pascal Rambert, né en 1962, est un auteur, metteur en scène, réalisateur et chorégraphe français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il reçoit en 2016 le Prix du Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre[2].

Il est artiste associé au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris à partir de janvier 2017, de l Pavón Teatro Kamikaz[3] depuis septembre 2017, et auteur associé au Théâtre National de Strasbourg depuis 2014[4].

De 2007 à fin 2016, il est directeur du T2G-théâtre de Gennevilliers[5] qu'il a transformé en centre dramatique national de création contemporaine, lieu exclusivement consacré aux artistes vivants (théâtre, danse, opéra, art contemporain, cinéma, philosophie).

Les créations de Pascal Rambert (théâtre, danse) sont produites et diffusées par la maison de production, structure[6], qui est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, et présentées en Europe, Amérique Centrale, Amérique du Sud, Afrique de Nord, Russie, Asie, Moyen-Orient.

Ses textes (théâtre, récits, poésie) sont édités[7] en France aux Solitaires Intempestifs, mais également traduits, publiés et mis en scène dans de nombreuses langues : anglais, russe, italien, allemand, japonais, mandarin, croate, slovène, polonais, portugais, espagnol, catalan, néerlandais, tchèque, thaï, danois et grec. 

Ses pièces chorégraphiques, dont la dernière Memento Mori[8],[9],[10] créée en 2013 en collaboration avec l’éclairagiste Yves Godin, sont présentées dans les principaux festivals ou lieux dédiés à la danse contemporaine : Montpellier, Avignon, Utrecht, Genève, Ljubljana, Skopje, Moscou, Hambourg, Modène, Freiburg, Tokyo, New York.

Pascal Rambert a mis en scène plusieurs opéras en France et aux États-Unis.

Il est le réalisateur de courts métrages[11] sélectionnés et primés aux festivals de Pantin, Locarno, Miami, Paris[12].

Sa pièce Clôture de l'amour, créé au Festival d’Avignon[13] en 2011 avec Audrey Bonnet et Stanislas Nordey connaît un succès mondial. Le texte a reçu en 2012 le Prix de la Meilleure création d’une pièce en langue française par le Syndicat de la Critique et le Grand Prix de littérature dramatique du Centre national du Théâtre. En 2013, Pascal Rambert a reçu le Prix de l’auteur au Palmarès du Théâtre[14]. Fin 2017, Clôture de l’amour aura été jouée plus de 170 fois. La pièce est traduite en 23 langues. Il crée des adaptations de cette pièce en 10 langues : en russe au Théâtre d'art de Moscou, en anglais à New York, en croate à Zagreb, en italien à Modène, Rome et au Piccolo Teatro de Milan, en japonais à Shizuoka, Osaka et Yokohama, en allemand à Berlin et au Thalia Theater de Hambourg, en espagnol à Barcelone dans le cadre du Festival International Grec et à Madrid, Festival de Otoño, et en danois à Copenhague, Aalborg, Aarhus et Odense, en mandarin à Pékin, en arabe au Caire en Égypte.

Après une tournée française, Une (micro) histoire économique du monde, dansée, créée au T2G-Théâtre de Gennevilliers[15],[16] en 2010, est reprise et adaptée par Pascal Rambert au JaponFujimi, Shizuoka et Miyazaki), en AllemagneHambourg et Karlsruhe), aux États-UnisNew York, Los Angeles et Pittsburgh), en Égypte au Caire, et en Thaïlande à Bangkok[17],[18],[19].

Il crée son texte Avignon à vie, lu par Denis Podalydès dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes, pour le 67e Festival d’Avignon 2013.

Pascal Rambert met en scène sa pièce Répétition, écrite pour Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Denis Podalydès de la Comédie-Française, Stanislas Nordey et Claire Zeller, et créée le au T2G -Théâtre de Gennevilliers centre dramatique national de création contemporaine dans le cadre du Festival d'Automne à Paris. Soixante représentations de celle-ci seront ensuite données en tournée en 2015 à Lyon (fr), Lausanne (ch), Poitiers (fr), Modène (it), au Théâtre National de Strasbourg (fr), Clermont Ferrand (fr), au Théâtre National de Chaillot à Paris (fr), Orléans(fr), Chateauvallon (fr) et Valenciennes (fr).

L'Académie française a décerné son Prix annuel 2015 de littérature et de philosophie, Prix Emile Augier, à Pascal Rambert pour Répétition[2].

En 2016, il met en scène la version italienne, Prova, au Teatro Arena del Sole de Bologne et au Piccolo Teatro di Milano, et en 2017 Ensayo version espagnole, à Madrid[20].

En juin 2015, dans l'espace nu du Théâtre des Bouffes du Nord qui lui consacre un festival[21], Pascal Rambert présente cinq de ses pièces : Memento Mori, Clôture de l'amour, Avignon à vie, De mes propres mains et Libido Sciendi[22].

Il crée en janvier 2016 sa pièce Argument, écrite pour Laurent Poitrenaux et Marie-Sophie Ferdane, au CDN Orléans/Loiret/Centre, puis la présentera à La Comédie de Reims et au T2G-Théâtre de Gennevilliers centre dramatique national de création contemporaine.

Il écrit GHOSTs pour des acteurs Taïwanais qu’il monte pour l’ouverture du Art Tapei Festival en août 2017.

En mai 2017, il met en scène son texte Une vie qu’il a écrit pour les comédiens de la Comédie-Française, avec Cécile Brune, Denis Podaydès, Alexandre Pavloff, Hervé Pierre, Pierre Louis-Calixte, Jennifer Decker, au Théâtre du Vieux Colombiers à Paris.

En août 2017, il monte son texte GHOSTs avec les acteurs Taïwanais pour l’ouverture du Art Tapei Festival. En mai 2018, il crée la version japonaise de cette même pièce à Agora Theater à Tokyo.

Il écrit Actrice pour les acteurs du Théâtre d’Art de Moscou qu’il met en scène en France le 12 décembre 2017 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, avec Marina Hands, Audrey Bonnet Jakob Öhrman, Elmer Bäck, Rasmus Slätis, Jean Guizerix, Emmanuel Cuchet, Ruth Nüesch, Luc Bataïni, Lyna Khoudri, Yuming Hey, Sifan Shao, Laetitia Somé, et, en alternance, Anas Abidar, Nathan Aznar et Samuel Kircher, et qui tournera de janvier à mars 2018.

Il écrit et met en scène Reconstitution en mars 2018 pour et avec Véro Dahuron et Guy Delamotte au Panta Théâtre à Caen.

Il écrit Nos parents pour les comédiens de la Manufacture qu’il met en scène à Vidy Lausanne en avril 2018.

En septembre 2018, il monte son texte Christine à la Comédie de Genève dans le cadre du Festival Julie's Party[23],[24] et il crée Teatro au Teatro Nacional Dona Maria II avec Beatriz Batarda, Cirila Bossuet, João Grosso, Lúcia Maria, Rui Mendes[25].

En novembre 2018, il met en scène Sœurs ( Marina & Audrey ), un texte écrit pour Marina Hands et Audrey Bonnet, interprété par elles-mêmes[26],[27].  En décembre 2018, il créé Hermanas au Teatro Central de Séville, la version espagnole de Soeurs avec Barbara Lennie et Irène Escolar.

Chronologie de l'auteur et mises en scène[modifier | modifier le code]

  • 1962 : Naissance de Pascal Rambert à Nice.
  • 1978-1980 : entre 16 et 18 ans, il écrit des textes édités dans la revue Doc(k)s du poète Julien Blaine et dans Poésie d’Ici. Proche du mouvement Fluxus, il rencontre l’artiste Ben.
  • 1980 : Il crée son premier groupe de théâtre à 17 ans et met en scène Arlequin poli par l'amour de Marivaux.
  • 1981 : La Marcolfa de Dario Fo. Études de philosophie. Il a pour professeur le philosophe Clément Rosset. Rencontre Jean-Pierre Vincent, Claude Régy et Antoine Vitez.
  • 1982 : Crée son second groupe de théâtre « side one / posthume théâtre » et met en scène Léonce et Léna de Georg Büchner au nouveau théâtre de Nice. Le spectacle est repris au Théâtre de la Bastille à Paris lors de sa réouverture en janvier 1983.
  • 1983 : De janvier à juin il est élève d’Antoine Vitez à « L’Ouvroir de théâtre » au Théâtre National de Chaillot.
  • 1984 : Il écrit et met en scène Désir sa première pièce, qui dure plus de 4 heures, et Les Lits I au nouveau théâtre de Nice.
  • 1985 : À l’occasion du Printemps du Théâtre, il écrit et met en scène Météorologies, Espace Pierre Cardin et reçoit le Prix spécial USA.
  • 1987 : Il écrit et met en scène Allez hop ! au Cirque-Théâtre d’Elbeuf à l’occasion du Festival d’Été de Seine-Maritime, puis à la Ménagerie de verre à Paris, au Théâtre des Bernardines à Marseille, au Théâtre de la Salamandre à Lille, au Théâtre 140 à Bruxelles et au Théâtre de Cavaillon.
  • 1987 : Boursier du Centre National des Lettres, en résidence de création à La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, il y écrit et y met en scène Le Réveil repris au Théâtre Paris-Villette, puis en tournée avec les Amis du Théâtre Populaire (A.T.P).
  • 1988 : Il écrit et met en scène 3+2+1 à l’Opéra de Lille, puis au Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet à Paris. Édition du Réveil chez Actes Sud-Papiers.
  • 1989 : Il écrit et met en scène Les Parisiens ou l’Été de la mémoire des abeilles au 43e Festival d'Avignon, puis au Théâtre de la Commune à Aubervilliers. Publication de "Les Parisiens ou l’Été de la mémoire des abeilles" aux éditions Actes Sud-Papiers. Premier voyage à New York.
  • 1990 : Séjours aux États-Unis. Il met en scène Burying Molière de John Strand, New York.
  • 1992 : Il reçoit le prix « Hors les murs » de la Villa Médicis et part à Alexandrie, Égypte, en résidence de janvier à juin pour l’écriture de John and Mary et Les Dialogues. Voyages à travers l’Égypte.
  • 1992 : il présente John and Mary au théâtre Nanterre-Amandiers. Publication de John and Mary suivi de Les Dialogues aux éditions Actes Sud-Papiers.
  • 1993 : Il écrit et met en scène De mes propres mains, avec Eric Doye, au festival Théâtre en mai à Dijon. Il crée une nouvelle création de De mes propres mains avec Charles Berling au théâtre Nanterre-Amandiers.
  • 1994 : Il met en scène Félicité de Jean Audureau au Théâtre de la Commune-Aubervilliers et met en scène L'Interview qui meurt de Jan Fabre au théâtre royal flamand de Bruxelles.
  • 1995 : Il met en scène Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare à la MC93 Bobigny.
  • 1996 : Il écrit et met en scène Long Island au théâtre de la Criée à Marseille, et à La Ménagerie de verre à Paris. Publication de Long Island aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 1997 : Séjours en Syrie. Préparation de L’Épopée de Gilgamesh. Lecture de Journal inédit, 1958-1961 d’Antoine Vitez, au musée Calvet, Lecture France Culture au 51e Festival d'Avignon. Il écrit et met en scène "Race" à l’occasion du Festival Octobre en Normandie. Publication de "Race" et de "De mes propres mains" aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 1998 : Séjours aux États-Unis. Il met en scène la version américaine de "L’Épopée de Gilgamesh" à New York. Séjours en Syrie. Il met en scène la version arabe de "L’Épopée de Gilgamesh" à Damas. Mise en scène de Brecht et la musique. Cabaret lyrique au musée Calvet, Musée Calvet52e Festival d'Avignon. Séjours aux États-Unis. Il écrit "Asservissement Sexuel Volontaire" à Los Angeles.
  • 1999 : Reprise de "Race" au théâtre Gérard-Philipe. À Los Angeles, il crée la version américaine de "Race" avec le LAPD - Los Angeles Poverty Department Theater Group.
  • 2000 : Il met en scène L'Épopée de Gilgamesh de Sîn-Leqe-Unninni, 54e Festival d'Avignon, puis tournée en France. Écriture à Paris de "Le Début de l’A." Publication de "Asservissement Sexuel Volontaire" et de "Récit de la préparation de Gilgamesh jusqu’à la première répétition en Avignon" aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 2001 : Il met en scène Asservissement sexuel volontaire au théâtre national de la Colline puis tournée en France. Première « Lecture électrifiée » de "Le Début de l’A." avec Kate Moran, à la Flèche d’or, à Paris. Suivront plus de cent lectures à travers le monde, de New York à Tokyo en passant par Pékin et Paris, avec Kate Moran, Audrey Bonnet ou Marina Hands. Publication du "Le Début de l’A." aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 2002 : Il dirige La Lève de Jean Audureau, direction musicale, lecture par les élèves de l'École régionale d'acteurs de Cannes (ERAC) à l’occasion de 56e Festival d'Avignon. Il crée les Ateliers d’écriture physique, orale et plastique en temps réel, qui se produisent sous la forme d’installations vivantes à la Ménagerie de verre à Paris, au Parc de la Villette, à la Comédie de Caen, aux Subsistances à Lyon, à Bonlieu-Scène nationale d’Annecy, à Mains d’œuvres à Saint-Ouen, à la Maison de la culture à Grenoble, au Ballet Atlantique-Régine Chopinot de La Rochelle.
  • 2002 : Il est artiste associé au Théâtre Bonlieu-Scène nationale d’Annecy.
  • 2003 : Il reçoit le Prix de la Villa Kujoyama – résidence d’écriture, à Kyoto (Japon), où il écrit "Paradis (un temps à déplier)". Il écrit à Kyoto "La baie de Tokyo", son premier scénario de long métrage. Voyages à travers le Japon. Publication de "Paradis (un temps à déplier)" aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 2004 : Il met en scène Paradis (un temps à déplier) au théâtre national de la Colline. Tournée en France et à l’international, au Festival Perspectives à Sarrebruck, et au DTW (Dance Theater Workshop) à New York. Il co-écrit et met en scène "Philomela", un opéra de James Dillon, Casa da Música Porto (PT), Odéon-Théâtre de l'Europe Ateliers Berthier et à l’Autumn Festival de Budapest. Il réalise son premier court-métrage, "Quand nous étions punk", avec Caroline Champetier, chef opérateur de ses films.
  • 2005 : Il met en scène Le Début de l'A. au Studio-Théâtre de la Comédie-Française, avec Audrey Bonnet et Alexandre Pavloff. Lecture au 59e Festival d'Avignon, Théâtre de Gennevilliers. Séjours au Japon., Il réalise son deuxième court-métrage "Car Wash". À partir d’un texte du poète français Christophe Tarkos intitulé Le Nez, il réalise pour douze danseurs sa première pièce de danse To Lose/Perdre/Danse, au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse Midi-Pyrénées (CDC), spectacle de sortie de la promotion 2005. Il présente au 59e Festival d'Avignon sa pièce "After/Before" qui crée un scandale. "After/Before" part en tournée au Théâtre Bonlieu à Annecy, à Caen et au théâtre de Gennevilliers. Il présente au 59e Festival d'Avignon les Ateliers d’écriture physique orale et plastique en temps réel, qu’il mène avec son équipe de performeurs depuis 2002. Lecture de "La Baie de Tokyo", au musée Calvet, à l’occasion au 59e Festival d'Avignon, et présentation de ses films "Quand nous étions punk" et "Car wash". Il met en scène "Pan", un opéra de Marc Monnet livret d’après le texte Pan de Christophe Tarkos à l'opéra national du Rhin. Publication de "Mon Fantôme" (cantate) aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 2006 : Il danse la pièce chorégraphique écrite pour lui par Rachid Ouramdane, Un garçon debout au Théâtre Bonlieu à Annecy, puis à la Ménagerie de verre à Paris (2007), au Centre de Développement Chorégraphique (CDC) de Toulouse et au Festival d’Utrecht (2007). Il met en scène Mon fantôme à Bonlieu Scène nationale d’Annecy, théâtre de Privas, CDC de Toulouse, écoles des Hauts-de-Seine, théâtre de Gennevilliers. Il réalise son troisième court-métrage "Début". Il est nommé en juin directeur du théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National.
  • 2007 : Le 1er janvier, il succède à Bernard Sobel et prend la direction du théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National qu’il transforme en Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G), consacré uniquement à la création contemporaine (théâtre, danse, opéra, art contemporain, philosophie). Nouvelle mise en scène de De mes propres mains/ solo avec Kate Moran, Bonlieu Scène nationale d’Annecy, théâtre des Salins, Scène nationale de Martigues, Ménagerie de Verre (Paris), PS122 à Crossing the line festival à New York (États-Unis), T2G -Théâtre de Gennevilliers, Grü / Théâtre du Grütli à Genève (Suisse), Théâtre Komaba Agora à Tokyo (Japon) (2009). Il met en scène la version japonaise du Le Début de l'A. au Théâtre Komaba Agora d’Oriza Hirata, à Tokyo. Il écrit "L’Art du théâtre" et "GENNEVILLIERSroman 07/08" à Tokyo. Il écrit "Toute la vie" à New York. Il ouvre la première saison du théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) avec ses deux textes, mis en scène par lui-même, "L’Art du théâtre", avec Lou Castel, et "Toute la vie", qui tournera à Bonlieu Scène nationale d’Annecy, Festival Printemps des Arts de Monaco. Publication de "GENNEVILLIERSroman 0708" et de "Toute la vie" (suivi de) "L'Art du théâtre" aux éditions Les Solitaires intempestifs.
  • 2008 : Reprise du "Le Début de l’A." et de la version japonaise de la pièce au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G). Il met en scène "Inferno" d’après Dante au Grü/Théâtre du Grütli à Genève à Genève. Il réalise son quatrième court-métrage "Avant que tu reviennes". Il crée sa deuxième pièce de chorégraphique "Libido Sciendi", au festival Montpellier Danse, puis la tourne à la Ménagerie de verre, CDC de Toulouse, CDC Aquitaine, théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G), Grü / Théâtre du Grütli à Genève, Festival Ex Ponto à Ljubljana, Festival MOT à Skopje, Festival @Live Art / Kampnagel à Hambourg .
  • 2009 : Il présente Portrait/Portraitavec Rachid Ouramdane, théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G). Il met en scène Qu'est-ce que tu vois ? de Marie-José Mondzain, théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) et durant La force de l'art 02 dans la Nef du Grand Palais à Paris, et "Portrait/Portrait" écrit en collaboration avec Rachid Ouramdane au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G). Invité par le Mercury Baroque à l’Opéra de Houston (Texas), il réalise la mise en scène d’Armide, opéra de Jean-Baptiste Lully. Il réalise son cinquième court-métrage Premier anniversaire.
  • 2010 : Il co-écrit et met en scène Une (micro) histoire économique du monde, dansée en collaboration avec Éric Méchoulan au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) puis tourne à Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes, théâtre des Salins – Scène nationale de Martigues, Scène nationale de Cavaillon, centre dramatique national Orléans/Loiret/Centre. Il réalise trois versions japonaises de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" à Fujimi Cultural Hall Kirari à Fujimi, au SPAC-Shizuoka Performing Arts Center à Shizuoka, et à Miyazaki Prefectural Art Center. Il réalise sa troisième pièce de danse, Knocking on heaven’s door, pièce chorégraphique de Pascal Rambert, Association pour la Danse Contemporaine de Genève, Centre culturel suisse à Paris, T2G -Théâtre de Gennevilliers, Nishi Azabu Superdeluxe à Tokyo (JP), CDC Toulouse/Midi-Pyrénées. Il monte l'opéra Armide de Jean-Baptiste Lully avec l'Orchestre Mercury Baroque de Houston au Wortham Center de Houston, et le reprend au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G). Il écrit en août "Clôture de l’amour" pour les acteurs Audrey Bonnet et Stanislas Nordey. Tourne de "De mes propres mains/solo" à New York et Tokyo, et "L’art du théâtre" à Tokyo.
  • 2011 : Il écrit et met en scène 16 ans au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G), qui tourne à L'Agora cité de la danse de Montpellier dans le cadre du festival Hybrides, centre dramatique national Orléans/Loiret/Centre, festival Ado au Préau, centre dramatique régional de Basse-Normandie à Vire (2012). Il écrit "Avignon à vie" pour Denis Podalydès, texte issu d'une commande de France Culture, enregistré en public et en direct le 14 juillet 2011 à l’occasion du 65e Festival d'Avignon. Publication de "Avignon à vie" et de "Clôture de l’amour" aux éditions Les Solitaires intempestifs. Il crée le 17 juillet 2011 "Clôture de l’amour" lors du 65e Festival d'Avignon. Reprise de "Clôture de l’amour" au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) du 30 septembre au 22 octobre, puis en novembre au Grü/Théâtre du Grütli à Genève.
  • 2012 : Il met en scène "50 mn" lors du XXXIVe Festival Les Hivernales en Avignon. Nouvelle production de la pièce chorégraphique "Libido sciendi", dans la nef du Grand Palais à l'occasion de la programmation culturelle autour de MONUMENTA 2012 - Daniel Buren, puis Saint-Clotilde de La Réunion dans le cadre du festival Total Danse, à Paris - Musée Picasso, Théâtre de Vanves, Théâtre des Bouffes du Nord (Paris). Traduction de "Clôture de l’amour" en russe (Предел любви) par Macha Zonina, en croate (Zatvaranje ljubavi) par Ivica Buljan (publiée aux éditions Fraktura) et en italien (Finale d’amore) par Bruna Filippi (publiée aux éditions ERT). Création le 29 mars et entrée au répertoire de la version russe de "Clôture de l’amour" au Théâtre d’Art de Moscou, dans une mise en scène de Pascal Rambert. Reprise de la version française de "Clôture de l’amour" au Teatro delle Passioni de Modène (Italie) dans le cadre du festival Vie Scena Contemporanea. Création le 26 septembre de la version croate de "Clôture de l’amour" et entrée au répertoire au Zagrebačko Kazalište Mladih, à Zagreb, dans une mise en scène de Pascal Rambert. Reprise de la version française de "Clôture de l’amour" au festival Youth Theatre de Zagreb (Croatie), en septembre. Reprise de la version française de "Clôture de l’amour" lors du Seoul Performing Art Festival (Corée du Sud), en octobre. Traduction en anglais (USA) de "Clôture de l’amour" (Love’s end) par Kate Moran et Jim Fletcher et création le 10 octobre à The Abrons Arts Center de New York, dans le cadre de Crossing the Line, festival du French Institute Alliance française (FIAF), dans une mise en scène de Pascal Rambert. Création le 30 octobre de la version italienne de "Clôture de l’amour" (Finale del amor) au Teatro delle Passioni, à Modène, dans une mise en scène de Pascal Rambert. Tournée en Italie (à Rome, Trieste, Plaisance, Prato, Casalecchio, Rimini, Gênes, Bologne, Naples, Cattolica, Ancône, Occhiobello, Casalmaggiore, Catane, Modica, Parme, Ravenne, à Milan au Piccolo Teatro et à la Biennale de Venise). Novembre-décembre. Reprise de la version française de "Clôture de l’amour" à la Comédie Scène nationale de Clermont Ferrand et au Centre Pompidou à Paris. "Clôture de l’amour "obtient le prix de la « Meilleure création d’une pièce en langue française » du Syndicat de la critique et le « Grand Prix de littérature dramatique » du Centre National du Théâtre.
  • 2013 : Il crée avec Yves Godin sa quatrième pièce de danse Memento Mori lors du XXXVe Festival Les Hivernales en Avignon, puis au Festival Via à Maubeuge, à ERT à Modène en Italie, au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G), au Festival Musica de Strasbourg, au Festival NET Centre Meyerhold - Moscou, Utrecht Spring Dance, Théâtre des Bouffes du Nord à Paris (2016). Traduction en japonais (愛のおわり) de "Clôture de l’amour" par Akihito Hirano et Oriza Hirata. Tournée de la version française de "Clôture de l’amour" en France et en Belgique : à Bruxelles, Châteauvallon, Poitiers, Nantes, La Roche-sur-Yon, Angers, Lille, Martigues, Nancy, Lyon, Chambéry, Saint-Quentin-en-Yvelines, Charleroi (Belgique), Pau, Sainte-Clotilde (Île de la Réunion, DOM-TOM), Saint-Étienne-du-Rouvray et Saint Brieuc, pièce pour laquelle Pascal Rambert prend ponctuellement le rôle de Stanislas Nordey. Reprise de la version italienne de "Clôture de l’amour", "Finale del amore" à Rome, au Teatro Vascello, puis tournée en Italie jusqu’en 2016. Traduction de "Clôture de l’amour" en slovène (Zapiranje ljubezni) par Suzana Koncut. Il crée la première version allemande de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" à Badisches Staatstheater Karlsruhe (Allemagne). Mise en scène de "Avignon à vie" avec Denis Podalydès dans la Cour d’honneur du Palais des papes, à l’occasion du 67e Festival d'Avignon. Il crée la première version américaine de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" LaMaMa - New York dans le cadre de Crossing the line Festival. Il met en scène le 28 septembre la version japonaise de "Clôture de l’amour", 愛のおわり, au Shizuoka Performing Arts Center (SPAC), puis tournée au Japon à Osaka, Yokohama, Tokyo et Kagawa. Il crée la deuxième version américaine de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" avec le LAPD-Los Angeles Poverty Department à Los Angeles (États-Unis). Tournée de "Memento Mori" à Mons (Belgique), Modène (Italie) et Moscou (Russie). Reprise de "Avignon à vie" au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) en novembre. Il est nommé au grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication. Il reçoit la même année, au premier Palmarès du théâtre, le Prix de l’Auteur pour "Clôture de l'amour', Audrey Bonnet y reçoit le prix de la Comédienne.
  • 2014 : Traduction de "Clôture de l’amour" en allemand (Ende einer Liebe) par Peter Stephan Jungk (aux éditions Fisher Verlag) et en néerlandais (De liefde voorbij) par Erik Bindervoet (Pays-Bas). Traduction de "Clôture de l’amour" en thaïlandais : Loek ! (เลิก!) par Pakawalee Kongkrapan et Phrae Chittiphalangsri (éditions Butterfly Book). "Clôture de l’amour" das sa version française est présenté au Théâtre du Rond Point à Paris, à Karlsruhe (Allemagne), à Marseille et Saint-Étienne. Création et entrée au répertoire le 26 avril de la version allemande de "Clôture de l’amour", au Thalia Theater à Hambourg, dans une mise en scène de Pascal Rambert. Reprise le 26 juin à Berlin dans le cadre du festival Foreign Affairs. Traduction espagnole de "Clôture de l’amour" (Clausura del amor) par Humberto Pérez Mortera, publiée aux éditions Los textos de la Capilla (Mexique). Il écrit et met en scène "Répétition" pour Audrey Bonnet, Emmanuelle Béart, Stanislas Nordey et Denis Podalydès, au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Publication de "Répétition" aux éditions Les Solitaires intempestifs. Reprise de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" à Dresde (Allemagne). Tournée de "Memento Mori" à l’occasion du Spring performing arts festival d’Utrecht (Pays-Bas), de "Libido Sciendi" au Musée Picasso à Paris. Il écrit une version texte de "Libido Sciendi", transcription de la pièce de danse. Il crée la version croate de "Mon fantôme" (Moj Duh) au ZKM de Zagreb. Il crée sa cinquième pièce de danse, "Revenir" au Mini Teater de Ljubljana (Slovénie). Il devient auteur associé au Théâtre National de Strasbourg.
  • 2015 : Traduction de "Clôture de l’amour" en tchèque (Kudy Kam) par Jaromír Janeček, en polonais (Koniec miłości) par Maryna Ochab, en espagnol rioplatense (Argentine) par Eva Carmen Jarriau et en grec par Nicolitsa Angelakopoulou (Telos Erota). Tournée de la version française de "Clôture de l’amour" : à Deauville, Annecy, Saint-Cloud, Vanves, Lorient, Caen, Monaco, Strasbourg, Dublin (Irlande), Lausanne (Suisse). Il est nominé pour le Molière de l’Auteur francophone vivant pour Répétition et reçoit le Prix Émile Augier de l’Académie française pour Répétition. Il crée la deuxième version allemande de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée", à Hambourg au Thalia Theater (Allemagne). Il réalise la version arabe de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée", au Caire (Égypte) dans le cadre du Festival D-CAF. Il réalise la troisième version américaine de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" à Pittsburgh (États-Unis). Tournée de "Libido Sciendi" à Fribourg (Allemagne) et à Vanves. Il écrit "Lac", commande de la Manufacture Haute École des arts de la scène – Lausanne, Suisse. La pièce est créée au Théâtre les Halles de Sierre dans une mise en scène de Denis Maillefer. Publication de "Lac" (suivi de) "Libido Sciendi" et de "Argument" aux éditions Les Solitaires intempestifs. Tournée de "Répétition" : à Lyon au Théâtre des Célestins avec le Théâtre Radiant Bellevue de Lyon / Caluires, au Théâtre Vidy- Lausanne, au TAP de Poitiers, à Modène (Italie) dans le cadre du festival VIE organisé par ERT, au Théâtre National de Strasbourg, à la Comédie de Clermont-Ferrand, au Théâtre National de Chaillot à Paris, au CDN Orléans Loiret-Centre, au CNCDC Chateauvallon, à Le Phénix de Valenciennes. En juin, le Festival "Rambert à nu" est organisé au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris dans lequel est présenté "Memento Mori", "Avignon à vie", "Libido Sciendi", "Clôture de l’amour" et ma nouvelle création de "De mes propres mains" avec Arthur Nauzyciel. Traduction de "Clôture de l'amour" (Clausura del amor) en espagnol par Coto Adánez. Création et mise en scène le 23 juillet au Théâtre Lliure, dans le cadre du Festival Grec de Barcelone. Tournée en Espagne (Madrid, Séville, Palencia, Murcie, Bilbao, Vitoria, Avilés, Grenade). Traduction de "Clôture de l'amour" (For enden af kærligheden) en danois par François-Éric Grodin, et mise en scène et entrée au répertoire le 26 septembre au Théâtre d’Odense. Tournée au Danemark (Aahrus, Aalborg, København).
  • 2016 : Il écrit et met en scène "Argument" au CDN Orléans-Loiret-Centre, qui sera repris à la Comédie de Reims et au théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G). Il met en scène "Prova", version italienne de "Répétition", au Teatro Arena del Sole de Bologne. Tournée en Italie de Prova qui s’achève au Piccolo Teatro de Milan. Traduction portugaise de "Clôture de l’amour" (Final do Amor) par Victor de Oliveira, publiée aux éditions Artistas Unidos / Cotovia / Culturgest (Portugal). Suite de la tournée de la version française de "Clôture de l’amour" : à La Haye (Pays-Bas), Alfortville, Caen, Belfort, Pékin (Chine), Shanghai (Chine), Tianjin (Chine) et Princeton (États-Unis). Création et mise en scène de la version thaïlandaise de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée" à Bangkok (Thaïlande). Traduction en mandarin de "Clôture de l’amour" (爱的落幕) par Sifan Shao, puis création et mise en scène le 7 juin de la version en mandarin au Théâtre Penghao de Pékin. Tournée à Shenzhen et à Guangzhou. Traduction de "Clôture de l’amour" en portugais du Brésil (Término do Amor) par Janaína Suaudeau. Il reçoit le prix du Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. Nouvelle traduction de "Clôture de l’amour" en portugais du Brésil (Encerramento do Amor) par Marcus Vinicius Borja. Reprise de la version chinoise de "Clôture de l’amour" (爱的落幕) à Pékin. Traduction de Clôture de l’amour en chinois traditionnel (Taïwan) par Chow Ling-Chih (éditions Bookman). À l’occasion des dix ans de sa direction du théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) sont présentés "Clôture de l’amour" et "Répétition", ainsi que la version espagnole de Clôture de l’amour, "Clausura del amor" et la version italienne de Répétition), "Prova". Traduction en arabe (Égypte) de "Clôture de l’amour" (نهاية الحب) par Shadi El-Hosseiny. Il quitte la direction du théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création Contemporaine (T2G) à la fin de son mandat en décembre 2016. Il écrit "Actrice" pour les acteurs du Théâtre d’Art de Moscou et "Une Vie" pour les comédiens de la Comédie-Française à Paris.
  • 2017 : création de la maison de production « structure » avec Pauline Roussille qui produit et diffuse ses œuvres. Il devient artiste associé au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris. Il reprend la version espagnole de "Clôture de l’amour", "Clausura del amor" au Théâtre Pavón Kamikaze de Madrid. Il remet en scène la version japonaise de 2013 de "Clôture de l’amour" 愛のおわり au Notosu Studio à Kagawa (Japon). Création et mise en scène le 12 février de la version italienne de "L’Art du théâtre" ("L’Arte del teatro") avec Paolo Musio à ERT à Modène (Italie), puis à La Triennale de Milan et Bologne, "L’Arte del teatro" reçoit le prix UBU de la meilleure pièce étrangère en Italie. Répétition de la version chinoise de "Le Début de l’A." à Da Li (Yunnan). Création et mise en scène le 25 mars de نهاية الحب , version arabe de "Clôture de l’amour" au Théâtre Falaki dans le cadre du festival D-CAF du Caire. Publication de "Théâtre 1987-2001", de "Une vie" et de "Actrice" aux éditions Les Solitaires intempestifs. Nouvelle édition de "Clôture de l’amour" dans la collection Classiques Contemporains aux éditions Les Solitaires intempestifs. Deuxième traduction polonaise (Zakończenie miłości) de "Clôture de l’amour" par Ewa Rucinska. Création et mise en scène le 24 mai de "Une Vie" avec les comédiens de la Comédie-Française au Théâtre du Vieux Colombiers à Paris. Création le 2 juin de la version chinoise de "Le Début de l’A." au Penghao Theatre, à Pékin. Le 12 juin 2017 il reçoit le Prix Théâtre de la SACD. Mise en scène et création le 11 août de sa première pièce « asiatique » "GHOSTs" écrite et mise en scène avec les acteurs du Tainaner Ensemble pour l’ouverture du Art Taipei Festival (Taïwan). Mise en scène et création le 12 septembre de "Ensayo", version espagnole de "Répétition", à Madrid au Théâtre Pavón Kamikaze. Mise en scène et création le 20 septembre de la nouvelle version de "L’Art du théâtre" avec Arthur Nauzyciel, à Princeton New Jersey (États-Unis), à l’occasion du Princeton French Theater Festival. Tournée de la « Lecture électrifiée » de "Le Début de l’A." avec Marina Hands au Princeton French Theater Festival (États-Unis) et au TNB à Rennes. Mise en scène et création de la version israélienne de "Une (micro) histoire économique du monde, dansée", à Tel Aviv (Israel). Tournée de "Clôture de l’amour", version française à Mexico (Mexique) et à Vevey (Suisse). Mise en scène et scénographie de son texte "Actrice", créée le 12 décembre 2017 au Théâtre des Bouffes du Nord, avec dans les deux rôles principaux Marina Hands et Audrey Bonnet.
  • 2018 : Tournée d'"Actrice" de janvier à juillet 2018 en France et à l'étranger (Amsterdam et Lisbonne). Création et mise en scène le 19 mars au Pantha Théâtre (France, Caen) de "Reconstitution", pièce écrite pour Véro Dahuron et Guy Delamotte. Création et mise en scène le 14 avril au Théâtre Vidy Lausanne (Suisse) de "Nos Parents" avec les élèves étudiants de la Manufacture. Création et mise en scène le 5 mai de la version japonaise de "GHOSTs" à l'Agora Théâtre (Japon, Tokyo). Reprise de "Reconstitution" le 9 mai au Théâtre de l'Aquarium, à la Cartoucherie de Vincennes. Tournée de "Clôture de l’amour", version française le 23 mai au TNB, Théâtre National de Bretagne. En septembre, création de "Christine" à la Comédie de Genève, avec Gwenaëlle Vaudin, dans le cadre du Festival Julie's Party. Création et tournée en septembre et octobre de "Teatro" au Portugal (Teatro Nacional Dona Maria II de Lisbonne, Teatro Nacional São João de Porto) pièce écrite pour Beatriz Batarda, Cirila Bossuet, João Grosso, Lúcia Maria, Rui Mendes. Tournée de "Clôture de l’amour" et "Le Début de l'A", versions françaises à Mexico (Mexique) en octobre. En novembre, création à Bonlieu Scène Nationale d'Annecy de Sœurs ( Marina & Audrey), un texte écrit pour Marina Hands et Audrey Bonnet, interprété par elles-mêmes. Spectacle repris au Théâtre des Bouffes du Nord du 23 novembre au 9 décembre 2018.

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Le Réveil, Actes Sud-Papiers
  • 1989 : Les Parisiens ou l'Été de la mémoire des abeilles, Actes Sud-Papiers
  • 1992 : John & Mary suivi de Les Dialogues, Actes Sud-Papiers
  • 1997 : De mes propres mains, Solitaires Intempestifs
  • 1997 : Race, Solitaires Intempestifs
  • 1998 : Long Island, Solitaires intempestifs
  • 2000 : Asservissement sexuel volontaire, Solitaires Intempestifs
  • 2000 : Récit de la préparation de Gilgamesh jusqu'à la première répétition en Avignon, Solitaires intempestifs
  • 2001 : Le Début de l'A., Solitaires Intempestifs
  • 2001 : « ASV p.r ; auto-interview trafiquée en plein air 6204+3 », in LEXI/textes no 5, L'Arche
  • 2003 : « Où le plus grand événement est l’envol d’un coq de bruyère, nouvelle auto-interview enregistrée à Kyoto et Tokyo en avril 2003, (exemplaire 002) », in LEXI/textes no 7, L'Arche
  • 2004 : Paradis (un temps à déplier), Solitaires intempestifs
  • 2004 : Mon fantôme (cantate), Solitaires intempestifs
  • 2007 : Gennevilliers roman 0708, Solitaires Intempestifs
  • 2007 : Toute la vie suivi de L'Art du théâtre, Solitaires intempestifs
  • 2010 : Avignon à vie, Solitaires Intempestifs
  • 2011 : Clôture de l'amour, Solitaires Intempestifs
  • 2012 : Ende einer Liebe (Clôture de l'Amour en allemand traduit par Peter Stephan Jungk), S. Fischer Verlag
  • 2013 : Clausura del Amor (Clôture de l'Amour traduite en espagnol du Mexique par Humberto Perez Mortera), Éditions Los Textos de La Capilla
  • 2013 : Clôture de l'Amour (traduite en italien par Bruna Filippi), Éditions Emilia Romagna Teatro Fondazione
  • 2013 : Zatvaranje ljubavi (Clôture de l'Amour traduite en Croate par Ivica Buljan), Éditions Fraktura
  • 2013: Closing of Love (Clôture de l'Amour traduite en Thaï par Pakawalee Kongkrapan et Phrae Chittiphalangsri), éditions Butterfly
  • 2014 : Répétition, Solitaires Intempestifs
  • 2015 : Lac (suivi de) Libido Sciendi, Solitaires Intempestifs
  • 2016 : Argument, Solitaires Intempestifs
  • 2017 : Actrice, Solitaires Intempestifs
  • 2017 : Reconstitution, Solitaires Intempestifs
  • 2017 : Nouvelle édition de Clôture de l’amour dans la collection Classiques Contemporains aux éditions Les Solitaires intempestifs
  • 2017 : Une vie, Solitaires Intempestifs
  • 2017 : Théâtre 1987-2001, Solitaires Intempestifs
  • 2018 : Soeurs ( Marina & Audrey ), Solitaires Intempestifs
Sur Pascal Rambert
  • 2005 : Laurent Goumarre, Rambert en temps réel, Solitaires intempestifs
  • 2017 : Théâtre 1987-2001, Solitaires Intempestifs

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur
Documentaire
Réalisateur de courts métrages
  • 2004 : Quand nous étions punk . (16 min – 35 mm)

Avec Kate Moran et Nicolas Granger. Image : Caroline Champetier. Production : Les Films du Bélier avec la participation de France 2

Sélection Festival du Film de Locarno 2004 – Paris Tout Court 2004 – Travelling Rennes 2005 – Larissa 2005, Nice 2005 – Caen 2005 – Paris Onze bouge 2005 – Cork 2005 – Festival Aye Aye Nancy – Festival de Rome

  • 2005 : Car Wash (10 min – HD)

Avec Kate Moran et Olivier Torres. Image : Caroline Champetier. Production : Les Films du Bélier avec la participation de France 2 et du Conseil Régional des Pays de la Loire et le soutien de la Délégation Aux Arts Plastiques

Sélection Festival du Film de Locarno 2005 – Festival du film de Rome 2006

  • 2006 : Début (25 min – 35 mm)

Avec Véronique Porral et Antoine Formica. Image : Yorick Leseaux. Production : Les Films du Bélier avec la participation de France 2, du CNC COSIP et le soutien de la Région Rhône-Alpes et du département de la Haute-Savoie

Prix de qualité du CNC.

Sélection Festival de Vendôme– Festival de Locarno – Festival de Rome – Rencontres du cinéma Européen de Vannes (Prix de la ville de Vannes) – Festival du court de Nice – Festival Paris Cinéma – Festival Côté court de Pantin (Prix GNCR)

  • 2008 : Avant que tu reviennes (30 min – 35 mm)

Avec Kate Moran, Clémentine Baert, David Bobée, Lorenzo de Angelis, Gilles Groppo, Grégory Guilbert, Julien Joannel, Antonin Ménard, Alexandre Meyer, Cécile Musitelli, Ikué Nakagawa, Vincent Thomasset, Virginie Vaillant. Image : Sébastien Buchmann. Production : Les Films du bélier avec la participation de l’aide au programme du CNC et de la PROCIREP

  • 2009 : Premier anniversaire (25 min – 35 mm)

Avec Kate Moran, Lou Rambert-Preiss, Josette et René Graner. Image : Caroline Champetier Production Les Films du Belier avec la participation de France 2, l'aide aux programmes du CNC, avec le soutien du Conseil régional de Lorraine, de la PROCIREP, de l'ANGOA-AGICOA.

Festival de Locarno 2009 . Sélection Festivalinternational du film de Locarno – International Short Film Festival Leuven 2009

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Météorologie prix spécial / Printemps du théâtre
  • 1991 : Prix de la villa Médicis hors les murs / résidence à Alexandrie (Égypte)
  • 2003 : Prix de la villa Kujuyama (Kyoto) pour l'écriture de Paradis / résidence a Kyoto (Japon)
  • 2012 : Prix du Syndicat de la critique pour Clôture de l'amour, meilleure création d'une pièce en langue française
  • 2012 : Grand prix de littérature dramatique 2012 pour Clôture de l'amour - Les Solitaires intempestifs
  • 2013 : nommé au grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par Aurélie Filippetti
  • 2013 : Prix de l'auteur pour Clôture de l'amour au Palmarès du théâtre
  • 2015 : nomination pour le Molière de l'auteur francophone vivant pour Répétition
  • 2015: Prix Émile-Augier de l'Académie Française pour Répétition
  • 2016 : Prix du Théâtre de l'Académie Française pour l'ensemble de son œuvre
  • 2017 : Prix Théâtre de la SACD
  • 2017 : Nominé au Prix UBU pour la meilleure pièce étrangère en Italie pour L'Arte del Teatro

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « bio - structure production », structure production,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Pascal RAMBERT | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 13 janvier 2018)
  3. El Pavón Teatro Kamikaz
  4. « Pascal Rambert | Théâtre National de Strasbourg », sur www.tns.fr (consulté le 3 juin 2018)
  5. « Historique », Théâtre de Gennevilliers, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. « structure production - pascal rambert, pauline roussille », sur structure production (consulté le 4 juin 2018)
  7. Yves Tannier - tanlab.fr, « Éditions Les Solitaires Intempestifs », sur www.solitairesintempestifs.com (consulté le 4 juin 2018)
  8. « Pascal Rambert - Memento mori - Spectacles dans le Grand Paris », sur Télérama.fr (consulté le 7 novembre 2018)
  9. « PASCAL RAMBERT : « MEMENTO MORI » AU T2G FIN MARS », INFERNO,‎ (lire en ligne)
  10. Association C.R.I.S, « Entretien avec Pascal Rambert - Memento Mori - Pascal Rambert, - mise en scène Pascal Rambert,, Yves Godin, », sur www.theatre-contemporain.net,
  11. « Pascal Rambert », sur www.unifrance.org (consulté le 4 juin 2018)
  12. « Biographie et actualités de Pascal Rambert France Inter », sur France Inter (consulté le 17 novembre 2018)
  13. « Clôture de l'amour - Festival d'Avignon », sur www.festival-avignon.com (consulté le 4 juin 2018)
  14. « CLÔTURE DE L’AMOUR (VERSION JAPONAISE) – PASCAL RAMBERT », sur www.institutfrancais.jp (consulté le 7 novembre 2018)
  15. Association C.R.I.S, « En savoir plus - Une (micro) histoire économique du monde, dansée - Pascal Rambert, Eric Méchoulan, - mise en scène Pascal Rambert, », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 13 novembre 2018)
  16. « Une (micro) histoire économique du monde, dansée », sur Structure Production (consulté en novembre 2018)
  17. (en) « A new face for La Fete - The Nation », The Nation,‎ (lire en ligne)
  18. (en-US) « Une (micro) histoire économique du monde, dansée », Institut Français Israël,‎ (lire en ligne)
  19. « THEATRE « Une (Micro) Histoire Économique du Monde, Dansée » (jusqu'au Sam 25) », sur www.gavroche-thailande.com,
  20. « Pascal Rambert Prova, version italienne de Répétition », L'Italie à Paris,‎ (lire en ligne)
  21. « Les corps sensuels et la patte provocante de Pascal Rambert », Télérama.fr,‎ (lire en ligne)
  22. « Festival Rambert à nu - 2014 / 2015 », sur Théâtre des Bouffes du Nord (consulté le 6 novembre 2018)
  23. « Avec "Julie's Party", la Comédie de Genève remixe le théâtre », rts.ch,‎ (lire en ligne)
  24. Tempslibre.ch, « Pièce Julie's Party à Genève, Spectacle à Genève », sur tempslibre.ch (consulté le 7 novembre 2018)
  25. « Le Teatro de Pascal Rambert au D. Maria II National Theatre de Lisbonne », Sceneweb,‎ (lire en ligne)
  26. « Sœurs - Pascal Rambert à Annecy - Théâtre - Lac d\'Annecy », sur www.lac-annecy.com (consulté le 7 novembre 2018)
  27. « “Sœurs” de Pascal Rambert : un renversant duo d’actrices à Bonlieu », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]