Damien Jalet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Damien Jalet
Naissance
Uccle, Belgique
Lieux de résidence Bruxelles
Activité principale Danseur et chorégraphe
Style Danse contemporaine
Activités annexes Ethnomusicologue
Années d'activité Depuis 2000
Collaborations Sidi Larbi Cherkaoui

Œuvres principales

voir section dédiée

Damien Jalet, né le à Uccle en Belgique, est un danseur, chorégraphe de danse contemporaine et occasionnellement metteur en scène franco-belge.


Biographie[modifier | modifier le code]

Damien Jalet a tout d'abord commencé des études de théâtre à Bruxelles à l'Institut national supérieur des arts du spectacle, avant de s'orienter vers la danse contemporaine et de partir compléter sa formation à New York. À la fin des années 1990, il devient danseur dans la compagnie Ultima Vez du chorégraphe flamand Wim Vandekeybus pour le spectacle The Day of Heaven and Hell.

En 2000, il rencontre le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui[1], au sein des Ballets C de la B, avec lequel dès lors il travaillera en étroite collaboration pour la création de ses spectacles, comme danseur mais également sur les aspects de la dramaturgie, de la mise en scène et de la musique[2],[1]. En effet, Damien Jalet a également une formation d'ethnomusicologue et étudié les musiques polyphoniques italiennes auprès de Givanna Marini et Christine Leboutte. Une partie importante des spectacles de Sidi Larbi Cherkaoui utilisent, sous l'impulsion de Damien Jalet, le plain-chant et les chants polyphoniques du monde, créant le contraste avec la danse contemporaine[1]. Il cosigne avec lui le spectacle D'avant (2002) en collaboration avec Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola et Luc Dunberry pour la Schaubuhne de Berlin. En 2010, ils chorégraphient BABEL (Words) qui fut récompensé l'année suivante de deux Laurence Olivier Awards et du Benois de la danse dans la catégorie « meilleure chorégraphie »[3].

Damien Jalet a également collaboré avec le metteur en scène Arthur Nauzyciel, dont il a signé la chorégraphie des pièces Red Waters (opéra signé par Lady and Bird, 2011), L'Image (2006), Julius Caesar (2008), Ordet (2008 au Festival d'Avignon) et le Musée de la mer (2009) première adaptation de la pièce de Marie Darrieussecq dans laquelle il joue le rôle de Bella[4].

En 2008, il codirige avec le photographe et vidéaste anglais Nick Knight et le styliste allemand Bernhard Willhelm la vidéo Men in Tights. Il chorégraphie et danse également dans les vidéoclips You Don't Know Love du groupe indie rock anglais Editors, Surrender d'Ólöf Arnalds en duo avec Björk.

En février 2013, Damien Jalet prend la direction artistique de trois nocturnes du Louvre[5]. Il crée et danse pour l'occasion Les Médusés, un parcours chorégraphique dans les salles du musée, interprété par dix danseurs de la compagnie Eastman et treize étudiants de la section danse du Conservatoire royal d'Anvers[6]. La même année, il coécrit pour le ballet de l'Opéra de Paris une version du Boléro d'après Maurice Ravel en collaboration avec Sidi Larbi Cherkaoui et Marina Abramovic.

En 2014, Il signe la chorégraphie de "Yama" , une pièce écrite pour le Scottish Dance Theater, avec un scénographie du plasticien américain Jim Hodges et une composition originale du groupe Winter Family. Il écrit également le solo "inked" pour le danseur de Kathak Aakash Odedra.

Il est lauréat 2015 de la villa Kujoyama pour une recherche avec le plasticien japonais Nawa Kohei, parrainé par le compositeur Ryuichi Sakamoto.

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

Créations 
  • 2002 : D’avant avec Sidi Larbi Cherkaoui, Juan Kruz diaz de Garaio Esnaola et Luc Dunberry ;
  • 2005 : The Unclear Age avec Erna Omarsdottir (vidéodanse) ;
  • 2005 : Ofætt (Unborn) avec Erna Omarsdottir et Gabriela Fridriksdottir ;
  • 2006 : L'Image d'après la pièce de Samuel Beckett avec Arthur Nauzyciel et Anne Brochet ;
  • 2008 : Three Spells avec Christian Fennesz ;
  • 2009 : Transaquania-Out of the Blue en collaboration avec Erna Omarsdottir et Gabriela Fridriksdottir pour l'Iceland Dance Company ;
  • 2009 : Black Marrow en collaboration avec Erna Omarsdottir pour la Company Chunky Move ;
  • 2010 : Transaquania into Thin Air en collaboration avec Erna Omarsdottir et Gabriela Fridriksdottir.
  • 2013 : les médusés, parcours chorégraphique dans le salles du musée du Louvre.
  • 2014 : Yama pour le Scottish dance theatre
En collaboration avec Sidi Larbi Cherkaoui

Théâtre et opéra[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]