Arrondissement de Palaiseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arrondissement de Palaiseau
Arrondissement de Palaiseau
Situation de l'arrondissement de Palaiseau dans le département Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département et
collectivité territoriale
Essonne
Chef-lieu Palaiseau
Code arrondissement 91 3
Démographie
Population 616 076 hab. (2015)
Densité 1 342 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 44″ nord, 2° 14′ 05″ est
Superficie 459 km2
Subdivisions
Communes 68

L’arrondissement de Palaiseau est une division administrative française, située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 32,6 % 15 053,38
Espace urbain non construit 8,8 % 4 062,13
Espace rural 58,6 % 27 058,43
Source : Iaurif[1]
Situation de l’arrondissement de Palaiseau en Île-de-France.

L’arrondissement de Palaiseau est situé au nord-ouest du département de l’Essonne.

Composition[modifier | modifier le code]

L’arrondissement de Palaiseau est constitué de dix neuf cantons regroupant soixante-cinq communes :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de l’arrondissement de Palaiseau.
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010
346 023455 884477 383512 460537 655564 638572 082
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[2],[3],[4].)
Histogramme de l’évolution démographique.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de l’arrondissement de Palaiseau en 2009 en pourcentages[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,6 
75 à 89 ans
7,0 
11,8 
60 à 74 ans
12,3 
20,0 
45 à 59 ans
20,3 
21,7 
30 à 44 ans
21,1 
20,9 
15 à 29 ans
19,3 
20,7 
0 à 14 ans
19,2 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[6].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Palaiseau est ainsi de 65 en 2015, 65 en 2016 et 68 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 68 communes suivantes[7] :

Histoire[modifier | modifier le code]

L’arrondissement de Palaiseau fut créé par le décret du ministère de l’Intérieur le dans l’ancien département de Seine-et-Oise avec les cantons d’Arpajon, Limours, Longjumeau et Palaiseau[8]. À la veille de la création du département de l’Essonne, il fut modifié par le décret du pour comporter en plus les cantons d’Athis-Mons, Massy et Savigny-sur-Orge[9]. Il fut intégré par le décret du au nouveau département de l’Essonne[10]. Les limites des cantons furent modifiées une première fois par le décret du [11] et à nouveau par un décret du [12].

Représentation[modifier | modifier le code]

Liste des sous-préfets de Palaiseau successifs.
Période Identité Fonction précédente Observation
Les données manquantes sont à compléter.
1973 Gérard Belorgey Administrateur civil -
1973 Jean Chevance Administrateur civil -
1990 1992 Jean Dussourd -
1992 1996 Pierre Pouessel -
1996 1998 François Duvert[13] -
1998 2005 François Marzorati[14] -
2005 2009 Roland Meyer[15] Sous-préfet de Brest -
2009 Daniel Barnier[16] Administrateur civil -
Les données manquantes sont à compléter.
septembre 2017[17] Chantal Castelnot
octobre 2017[18] En cours Abdel-Kader Guerza Conseiller du président du Sénat  

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 20/11/2010.
  2. Évolution démographique sur le site de l’Insee. Consulté le 16/05/2009.
  3. Données démographiques de l’arrondissement 2006 sur le site de l’Insee. Consulté le 17/05/2009.
  4. Population municipale 2010 sur le site de l’Insee. Consulté le 31/12/2012.
  5. Pyramide des âges de l’arrondissement de Palaiseau en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  6. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  7. « Composition de l'arrondissement de Palaiseau », sur https://www.insee.fr (consulté le 20 janvier 2018)
  8. Texte du décret ministériel du 8 novembre 1962 portant création de l’arrondissement sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 16/05/2009.
  9. Texte du décret ministériel du 3 juin 1966 portant modification de l’arrondissement sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 16/05/2009.
  10. Texte du décret ministériel du 22 juillet 1967 de rattachement de l’arrondissement au nouveau département sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 16/05/2009.
  11. Texte du décret ministériel du 7 décembre 1975 portant modifications des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 16/05/2009.
  12. Texte du décret ministériel du 24 janvier 1985 portant modifications des limites cantonales sur les site legifrance.gouv.fr Consulté le 16/05/2009.
  13. Décret du 12 février 1996 portant nomination sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 08/07/2012.
  14. Décret du 12 juin 1998 portant nomination sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 08/07/2012.
  15. Décret du 4 avril 2005 portant nomination sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 08/07/2012.
  16. Décret du 8 juillet 2009 portant nomination du sous-préfet de Palaiseau sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 08/07/2012.
  17. « Palaiseau : la sous-préfète promue préfète dans l’Orne », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  18. C. Ch., « Le nouveau sous-préfet de Palaiseau a pris ses fonctions », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]