Anjou villages brissac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anjou villages brissac
Image illustrative de l'article Anjou villages brissac
Contre-étiquette de l'AOC

Désignation(s) Anjou villages brissac
Appellation(s) principale(s) anjou-villages-brissac
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 1998[1]
Pays Drapeau de la France France
Région parente vallée de la Loire
Sous-région(s) Anjou
Localisation Maine-et-Loire
Climat tempéré océanique dégradé
Superficie plantée 87 hectares[2]
Cépages dominants cabernet franc N et cabernet sauvignon N
Vins produits rouges
Production 3 150 hectolitres en 2009[2]
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds par ha
Rendement moyen à l'hectare 50 à 56 hl/ha[3]

L’anjou-villages-brissac est un vin rouge d'appellation d'origine contrôlée produit sur dix communes autour du château de Brissac, entre la Loire et le Layon. Cette appellation fait partie du vignoble de la vallée de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Anjou (AOC)#Histoire.

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

L'AOC anjou-villages brissac a originellement été reconnue par le décret du . Celui-ci a été abrogé par celui du [4]. Le cahier des charges de l'appellation anjou-villages brissac est maintenant une annexe de ce dernier décret[5].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Anjou (AOC)#Étymologie.

Les vins anjou-villages brissac tirent leur nom du village de Brissac-Quincé dans le département de Maine-et-Loire.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Géologie et orographie[modifier | modifier le code]

Les parcelles classées dans l'aire d'appellation Anjou-Village Brissac doivent notamment présenter une faible profondeur de sol. Ce facteur explique la précocité de la maturation des baies de raisin. Cette maturité avancée (proche de la maturité phénolique) lors de la récolte serait un des facteurs expliquant la typicité des vins de l'appellation : lien terroir/typicité des vins[1].

Le sous-sol peut être composé de roche métamorphiques et cristallines (schistes, grès…) ou de marne calcaire du Crétacé (marnes à huitres). Cette opposition des sols illustre la position géologique et géographique de l'appellation : à cheval sur la frontière entre le Massif Armoricain et le Bassin Parisien. Le paysage de part et d'autre de la route Angers-Poitiers est le résultat de cette situation, plus accidenté à l'ouest (roches métamorphiques), faisant de cette appellation un témoin vivant de l'histoire géologique.

vignobles de la vallée de la Loire

La partie de la zone d'appellation Anjou-Village Brissac située sur les roches cristallines et/ou métamorphiques est commune à l'aire d'appellation Coteaux de l'Aubance, la différence venant de l'encépagement : chenin exclusif pour les coteaux de l'Aubance.

Climatologie[modifier | modifier le code]

La région est située en zone tempérée, sous influence océanique. Ce climat se caractérise par des hivers doux et pluvieux, ainsi que par une faible amplitude thermique.

Pour la ville d'Angers, les relevés climatiques moyens sont :

Relevés Angers
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,1 2,2 3,9 5,6 8,9 11,8 13,6 13,4 11,3 8,4 4,6 2,8 7,4
Température maximale moyenne (°C) 7,9 9,2 12,6 15,3 19 22,6 24,9 24,7 21,8 17 11,4 8,4 16,2
Ensoleillement (h) 70 92 141 179 201 234 248 237 191 129 89 65 1 877
Précipitations (mm) 62,1 50,8 51,7 44,6 54,4 41,2 43,8 44,9 52,2 59,6 64,5 63,4 633,4
Source : Laméteo.org : Angers (1947-2008)[6]


Vignoble[modifier | modifier le code]

Les vendanges à Brissac

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce vignoble en AOC comprend 104 hectares, exploité exclusivement en vin rouge. Situé sur les communes de Brissac-Quincé, Dénée, Juigné-sur-Loire, Mozé-sur-Louet, Mûrs-Erigné, Saint-Jean-des-Mauvrets, Saint-Melaine-sur-Aubance, Saint-Saturnin-sur-Loire, Soulaines-sur-Aubance et Vauchrétien dans le département de Maine-et-Loire.

Les noms des vins AOC anjou-villages brissac peuvent également être suivi de l'indication géographique Val de Loire[7].

Encépagement[modifier | modifier le code]

Les vins anjou-villages-brissac sont exclusivement issus des cépages cabernet franc et cabernet-sauvignon. Ils sont les seuls en val de Loire à pouvoir être issus à 100% de Cabernet-Sauvignon.

Méthodes culturales[modifier | modifier le code]

Les vignes présentent une densité minimale de 4 000 pieds à l'hectare. Elles ne peuvent présenter un écartement entre rangs supérieur à 2,50 et un écartement entre pieds sur un même rang inférieur à 1 mètre[8].

Rendements[modifier | modifier le code]

Le rendement est fixé à 50 hectolitres à l'hectare[9].

Titres alcoométriques volumique minimal et maximal[modifier | modifier le code]

Le titres alcoolométrique volumique (anciennement appelé degré du vin) doivent être compris entre 11%[10] et 12,5%[11] pour que les vins de cette appellation soient commercialisables.

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

La récolte des raisins se fait à maturité avancée (fréquemment deuxième quinzaine d'octobre), en fonction des opportunités du millésime, et de façon manuelle ou mécanique. La récolte est débarrassée des parties végétales (rafles, feuilles, vrilles…) ou altérées, par diverses opérations de tri manuelles ou mécaniques.

Les durées de macérations peuvent être longues (deux à quatre semaines, ou plus!) compte tenu de l'élevage imposé par la législation. Il doit se dérouler dans le chai de vinification d'origine, durant une période qui s'achève au plus tôt le 30 juin de l'année suivant celle de la récolte. À l'issue de la période d'élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 juillet de l'année qui suit celle de la récolte[11].

Terroir et vins[modifier | modifier le code]

Cette appellation a fait l'objet de nombreuses études scientifiques sur le terroir et désormais sur la typicité des vins, afin de prouver l'existence du lien entre les deux concepts. Toutes ces recherches ont été conduites par l'UEVV de l'INRA d'Angers.

Ces vins se gardent entre 2 et 10 ans ou davantage pour les grands millésimes[1].

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Anjou villages brissac à table

Économie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Site de Vins/Vignes/Vignerons : Page sur Anjou-villages-brissac
  2. a et b Le Guide Hachette des vins 2011, éditions Hachette, 2010. (ISBN 978-2-01-237681-6)
  3. Décret du 12 octobre 2009
  4. Légifrance Décret n° 2009-1227 du 12 octobre 2009, art. 2
  5. Légifrance Décret n° 2009-1227 du 12 octobre 2009, art. 1er
  6. (fr) Lamétéo.org : Angers (1947-2008), consulté le 2 décembre 2009.
  7. Légifrance Cahier des charges de l'appellation « Anjou-villages brissac », chapitre 1er, article II
  8. Légifrance Cahier des charges de l'appellation « Anjou-villages brissac », chapitre 1er, article VI
  9. Légifrance Cahier des charges de l'appellation « Anjou-villages brissac », chapitre 1er, article VIII
  10. Légifrance Cahier des charges de l'appellation « Anjou-villages brissac », chapitre 1er, article VII
  11. a et b Légifrance Cahier des charges de l'appellation « Anjou-villages brissac », chapitre 1er, article IX

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Légifrance, Cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Anjou villages brissac » annexé au décret n° 2009-1227 du 12 octobre 2009