Puy-de-dôme (IGP)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puy de Dôme (homonymie).

IGP Puy-de-dôme
image illustrative de l’article Puy-de-dôme (IGP)
Tonne à Combronde, abri de vigneron sur le plateau des Côtes de Clermont

Désignation(s) IGP Puy-de-dôme
Appellation(s) principale(s) Vin de pays
Type d'appellation(s) IGP
Reconnue depuis
Pays Drapeau de la France France
Région parente Auvergne
Sous-région(s) Puy-de-Dôme
Localisation arrondissements de Brioude et Saint-Flour.
Climat semi-continental avec effet de foehn
Sol marnes, basaltes, colluvions volcaniques, granits et graves
Superficie plantée 400 hectares
Nombre de domaines viticoles 120 producteurs, dont 40 en caves indépendantes et 80 apporteurs en cave coopérative
Cépages dominants cépages rouges
cabernet-auvignon, cabernet franc, malbec, merlot, gamay et pinot noir
cépages blancs
chardonnay, chenin blanc, sémillon, colombard, folle blanche et ugni blanc
Vins produits rouge, rosé, gris et blanc
Rendement moyen à l'hectare 80 hectolitres pour les vins rouges et 90 hectolitres pour les rosés et blancs

Le puy-de-dôme, appelé aussi vin de pays du Puy-de-Dôme, est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau label des vins de pays) départemental qui a vocation à labelliser, après dégustation, les vins ne pouvant postuler l'appellation d'origine contrôlée côtes-d'auvergne.

Historique[modifier | modifier le code]

Sidoine Apollinaire, évêque de Clermont, atteste dans ses écrits que les vignobles prospéraient dans cette région du Massif Central, dès le Ve siècle. Ils se développèrent tout au long du Moyen Âge, et la superficie plantée en vigne atteignit 21 000 hectares à la fin du XVIIIe siècle, puis 34 000 hectares après la Révolution française[1].

Grâce à la présence d'Auvergnats à Paris - les bougnats - qui font venir par voie d'eau les vins de leur province, le vin d'Auvergne conquiert le marché parisien. La superficie plantée atteint 45 000 hectares en 1895. Mais le phylloxéra, apparut cinq ans plus tôt, va anéantir les vignes pour une décennie. Elles commencent à se reconstituer au cours des années 1900. La création, en 1935, d'une cave coopérative à Aubière, puis de celle de Saint-Verny, en 1950, vont relancer une production qui reste essentiellement familiale[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Dominé par les montagnes du Massif Central, les vignes se situent sur les coteaux à basse altitude à l'Est du département[2]. Elles sont essentiellement présentent sur le pourtour du bassin de la Limagne et sur le piémont volcanique des Monts du Livradois à l'Est, et du Puy de Sancy à l'Ouest, à une altitude variant entre 300 et 600 mètres[1]. Quelques communes du département dans leur blasonnement témoignent encore de l'importance de la production viticole.

Types de vin[modifier | modifier le code]

Chabrot en Auvergne

Le vin de pays du Puy-de-Dôme est un vin de pays départemental. Cette labellisation peut être accordée à tous les vignobles de ce département[2]. Il peut être blanc, rosé, gris ou rouge[1].

Encépagement
IGP Puy-de-dôme blanc
IGP Puy-de-dôme rouge
  • Vin blanc : aligoté B., arriloba B., chardonnay B., chasan B., chenin B, grolleau gris G., sauvignon B., sauvignon G., viognier B, roussanne B, marsanne B, pinot B, pinot gris G[1].
  • Vin rosé : cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, chatus N, corbeau N, cot N, gamaret N, gamay N., gamay de Bouze N., gamay de Chaudenay N., grolleau gris G, grolleau N, merlot N, mondeuse N, noir fleurien N., pinot gris G., pinot d’Aunis N, pinot noir N., portan N., portugais bleu N, sauvignon gris G, syrah N[1].
  • Vin gris : cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, chatus N, corbeau N, cot N, gamaret N, gamay N., gamay de Bouze N., gamay de Chaudenay N., grolleau gris G, grolleau N, merlot N, mondeuse N, noir fleurien N., pinot gris G., pinot d’Aunis N, pinot noir N., portan N., portugais bleu N, sauvignon gris G, syrah N[1].
  • Vin rouge : cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, chatus N, corbeau N, cot N, gamaret N, gamay N., gamay de Bouze N., gamay de Chaudenay N., grolleau gris G, grolleau N, merlot N, mondeuse N, noir fleurien N., pinot d’Aunis N, pinot noir N., portan N., portugais bleu N, syrah N[1].

Production[modifier | modifier le code]

Le Puy-de-Dôme a une faible production de vin tant en rouge, rosé, gris que blanc[2].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Les vins produits, hors du terroir viticole délimité pour l'AOC côtes-d'auvergne, ou qui ne sont pas conformes à ses conditions de production sont commercialisés en vin de pays du Puy-de-Dôme[2]. Une confrérie vigneronne chargée de la promotion des vins d'Auvergne existe depuis 1948[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]